Événement : Guide numérique sur les disparus de la guerre d’Algérie

Le 13 septembre 2018, le Président de la République, dans une déclaration sur la disparition de Maurice Audin, indiquait que le travail de mémoire ne s’achevait pas avec cette déclaration, mais qu’elle visait « notamment à encourager le travail historique sur tous les disparus de la guerre d’Algérie, français et algériens, civils et militaires. »
 
Pour y répondre, un travail interministériel, coordonné par les Archives de France, a été mené à partir de mai 2019 sur les fonds relatifs aux disparus de la guerre d’Algérie, en partenariat avec les Archives nationales, les Archives nationales d'outre-mer, les Archives de Paris et la Préfecture de Police de Paris ainsi qu'avec le ministère des Armées (Direction du patrimoine, de la mémoire et des archives, et Service historique de la Défense) et le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères (Archives diplomatiques).
 
Le guide numérique sur les disparus de la guerre d’Algérie (1954-1962) se veut accessible à tous ceux, historiens ou non, qui cherchent à comprendre les mécanismes des disparitions durant cette période, sans toutefois taire les difficultés de cette recherche. Les fonds sont présentés par « catégorie » de disparus. Pour chacune d’elles, sont listés les principaux fonds puis les fonds annexes, qui renvoient sur les instruments de recherche correspondant dans FranceArchives.