Article : Les recensements de la population

En complément des registres paroissiaux et d'état civil, les listes nominatives de recensement (ou dénombrement) de la population constituent une source précieuse pour l'étude des personnes et des familles.

En effet, sont recensés individuellement et nominativement les individus, de tout âge et de tout sexe, habitant ou domiciliés habituellement dans la commune, y compris les étrangers.

Quels sont les documents à consulter ?

On trouve des listes nominatives de dénombrement sous l'Ancien Régime, mais l'organisation véritable des recensements s'est faite à partir de 1836 tous les cinq ans, à l'exception de celui de 1871 reporté l'année suivante pour cause d'occupation d'une partie du territoire par l'armée prussienne, et ceux de 1916 et 1941 annulés pour cause de guerre. Le recensement est effectué dans le cadre de la commune.

Après la seconde guerre mondiale, les opérations de recensement ont été menées par l'institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) en 1946, 1954, 1962, 1968, 1975, 1982, 1990, 1999, et sous une forme rénovée depuis 2004.

Le rythme quinquennal est abandonné en raison de la quantité croissante de renseignements demandés et de la durée nécessaire au traitement des informations. À partir de 1954, les listes nominatives ne sont plus obligatoires (tenue laissée au choix de la commune) puis interdites par la commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) en 1982. À partir de 2004, le recensement n’est plus général mais réalisé par tranches annuelles (communes de moins de 10 000 habitants) ou par échantillonnage (communes de plus de 10 000 habitants).

Que trouve-t-on dans ces documents ?

La liste des habitants est établie par famille, et porte en tête le chef de famille, puis sa femme, ensuite ses enfants, puis les aïeux ou autres parents faisant partie du même ménage, puis éventuellement les domestiques ayant la même résidence, les apprentis logés à demeure, etc.

Les informations contenues dans les listes nominatives communales ont varié au cours du temps. On trouve généralement : les noms et prénoms, l'âge ou la date de naissance, la position par rapport au chef de famille, la profession, la nationalité, parfois l'adresse précise.


Archives de la Loire-Atlantique ©

Comment consulter ces documents ?

De nombreux services d'archives départementales et communales ont numérisé, et mis en ligne quand c'était possible, leurs documents relatifs aux recensements de la population.

La consultation de ces documents est notamment organisée par la loi n° 51-711 du 7 juin 1951 sur le secret statistique.

  • Retrouvez toutes les précisions sur les conditions d'accès en consultant la plateforme @docs.

Comment chercher dans ces documents ?

Pour faire une recherche, il faut a minima connaître le nom et prénom de la personne, ainsi que sa commune de résidence à la date de recensement.

Les noms des individus ne sont pas classés dans l’ordre alphabétique, et il n’y a pas de table des noms. Ils sont classés dans un ordre topographique : par sections et par rues pour les communes urbaines, par maisons du bourg, puis par hameaux et fermes et enfin maisons isolées pour les communes rurales.

Pour compléter la recherche

 

Archives de la Charente-Maritime ©