Document d'archives : Extrait de la correspondance du commissaire national près l'administration centrale du Cantal (Ancien L 288)

Institution de conservation :

Archives départementales du Cantal

Contenu :

Présentation du contenu
1. Au sujet du citoyen Bernard, commissaire près le canton de Ruynes (4 vendémiaire An VI), au sujet d'une dénonciation contre l'administration de Mauriac, principalement contre les citoyens Duclaux, président, et Delmas, commissaire, ce dernier accusé d'avoir injurié les acquéreurs de biens nationaux en général et Dominique Mirande en particulier (9 Primaire)
2. Au sujet d'une plainte contre le directeur de la Poste à Aurillac et sur l'inexécution des arrêtés relatifs à la surveillance de la correspondance (7 Germinal), Ordre au commissaire d'Aurillac de faire arrêter ceux qui insulteraient les employés aux barrières, chargés de percevoir la taxe d'entretien des routes (6 Thermidor)
3-4. Destruction des barrières, destitution et remplacement de 6 des 7 membres de l'administration municipale d'Aurillac (8 Thermidor An VI-29 Vendémiaire An VII)
4-5. Sur l'esprit public dans le département (21 Vendémiaire)
5. Éloge de Desaubes, chef d'escadron, Chevalier, capitaine, Coudert, lieutenant de gendarmerie (28 Vendémiaire)
5-6. Esprit public dans le département (19 Nivôse)
6. Instruction publique : "presque nulle, excepté à Aurillac et Saint-Flour (19 Nivôse) "
7. Émigration à l'intérieur : "Les habitants ont l'habitude de quitter leur foyer pendant 7 mois pour gagner de quoi faire vivre leur famille et payer leurs contributions". Ils sont nombreux à Paris : "au faubourg Saint-Antoine seul on en trouverait au moins 300" (19 Nivôse et 1er Pluviôse An VII), au sujet des attentats commis à Cassaniouze sur les personnes et les biens (22 Ventôse)
8. Envoi au commissaire d'Aurillac de la copie de la loi du 17 Floréal relative à la translation de l'hospice civil de cette ville dans les bâtiments et enclos du ci-devant couvent Saint-Joseph (18 Prairial), Esprit public, principalement dans le canton de Laroquebrou (13 Fructidor)
9-10. Sur des rassemblements contre-révolutionnaires dans les cantons de Montsalvy, Maurs, Laroquebrou, et surtout Riom-ès-Montagnes, Champs et Saignes, où les habitants refusent de payer les contributions, de laisser partir les conscrits, et aspirent au rétablissement de la royauté (27 Fructidor), au sujet de la conspiration de Louis Mauret, de Mauriac (27 Fructidor)
11. Arrestation de Mauret (26 Vendémiaire An VIII)
11-12. Esprit public dans le département (26 Vendémiaire - 15 Brumaire)
12-13 Demande d'une force suffisante pour contenir 1.400 prisonniers autrichiens, qui commettent des brigandages, et pour arrêter des déserteurs (15-29 Brumaire)
13. Assassinat, à Cassaniouze, de Revel, seul acquéreur de biens nationaux, suite au meurtre de 2 gendarmes venus lui prêter main forte, en prairial An VII, contre l'émigré rentré Pellamourgue (4 Nivôse)
14. Au sujet de l'arrestation de l'ex-noble de Douhet et de ses fils, coupables de menées contre-révolutionnaires et de l'assassinat de 2 gendarmes, et de la crainte qu'ils soient acquittés (19 Frimaire)
15. Au sujet de l'esprit et de la conduite politique de plusieurs fonctionnaires du département (25 Nivôse An VIII), au sujet de la disparition du citoyen Brayat, adjoint de Boisset (5 Pluviôse), demande de renseignements concernant la célébration de messes, à Maurs, par des prêtres n'ayant pas adopté la Constitution de l'An VIII (5 Pluviôse)
16. Situation du département : satisfaisante en général ; "les contributions, quoique exorbitantes, sont payées". Symptôme fâcheux : de nombreux déserteurs vivent cachés dans leurs foyers ; 500 conscrits ont déserté, le 3 Nivôse, avec armes et bagages ; il y a près de 300 prêtres rebelles, assassinat de Brayat, adjoint de Boisset, prévenu de participation à l'établissement de faux actes civils fabriqués pour exempter des jeunes gens de la conscription, notamment un de ses fils (9 Pluviôse)
17. Désertion de 600 conscrits sur 800 qui avaient été dirigés sur Le Puy, ville "qui renferme infinité de chefs de complots" (12 Pluviôse), Il y a dans le département près de 500 prêtres réfractaires (12 Pluviôse)
18. Au sujet de l'enlèvement de l'arbre de la liberté, à Maurs (22 Pluviôse)
19. A Cassaniouze, assassinat de Déranger, d'Ayroles : c'est le troisième en cette commune, "où l'esprit est des plus mauvais, où la république et le gouvernement sont également détestés" (2 Ventôse) ; 19-20. Près de Montsalvy, assassinat de 2 gendarmes qui conduisaient à Aurillac le prêtre insoumis Méallet : vraisemblablement l'œuvre d'une bande qui a son repaire en Aveyron et à sa tête Pellamourgue, émigré rentré, et Battut, condamné aux galères (20 Ventôse)
20. A Menet, des habitants ont arraché à la gendarmerie le conscrit Boudias (23 Ventôse An VIII), enlèvement, par des brigands masqués, de la caisse du préposé de l'arrondissement de Mauriac (28 Ventôse)
20-21. Au sujet d'une assemblée de citoyens de Mauriac réunie illégalement dans le but de contraindre Violle et Mirande à céder à la commune la maison et l'enclos des ci-devant Bénédictins, par eux légitimement acquis (3 Messidor An V)
22. Notes de Lakairie. Le comte de Lemps a trouvé un Auvergnat établi à Alger, ce département ne possède aucune manufacture : une partie de ses habitants en sort tous les ans pour aller exercer différents métiers dans toutes les parties de la France, en Espagne, en Suisse, en Hollande, la reconnaissance des habitants d'Aurillac, voulant perpétuer le souvenir de la maison de Noailles (qui ne connaît le dévouement de Madame de Lafayette et de ses deux filles !), a donné son nom à la rue où était situé son hôtel, sur le cours Monthyon, à Aurillac, en 1815, à Aurillac, ouverture au public du cours d'Angoulême, Mauriac doit quelques uns de ses embellissements à Monsieur de Monthyon. Pour perpétuer le donneur de ses bienfaits, la ville lui fit élever un obélisque-fontaine avec inscription sur table de marbre noir.

Identifiant de l'unité documentaire :

27 J 30

Inventaire d'archives :

Description physique :

Description physique: 1 cahier de 22 pages

additional_resources_label

Conservation des originaux :
Localisation des originaux
Notes de Lakairie

Nom de famille :

    • Extrait de la correspondance du commissaire national près l'administration centrale du Cantal (Ancien L 288)