Document d'archives : Députés du Cantal sous la Révolution

Institution de conservation :

Archives départementales du Cantal

Contenu :

Présentation du contenu
1-8. Bertrand (Antoine) : lettres autographes : interventions en faveur de pétitionnaires (An III-An VI)
9-10. Brugier (Amable), baron de Rochebrune : note sur le député (1789-1791)
11-13. Caylus (Joseph-Louis Robert de Lignerac, duc de) ; 11-12. Lettres autographes ; 11. De Paris, 24 Mai 1789 : au sujet de propos malveillants sur le séjour à Saint-Flour de Mabru, député par le bailliage de Salers ; 12. De Paris, 23 Avril 1816 : il craint d'être obligé de passer tout l'été à Paris, "à cause des armées royales et de la Vendée, dont notre commission a à s'occuper dans ce moment" ; 13. Iconographie ; armoiries
14-15. Chabanon (Antoine-Dominique) ; 14. Lettre à un journaliste, vraisemblablement à Paris, de la main de Chabanon, avocat en Parlement et membre du Conseil municipal de Murat (Murat, 6 Novembre 1789) ; 15. Arrêté de la Convention, Comité d'inspection du Palais national, signé de Chabanon (23 Vendémiaire An III ; feuille à en-tête imprimé, 2 cachets imprimés)
16. Clavières (François) : lettre autographe, au citoyen Bonnefons, négociant à Aurillac, et à quelques autres (Paris, 6 Thermidor An VII) : ce qu'il convient de faire après la journée de prairial ; "les indifférents ont tout à craindre d'un bouleversement, ils doivent donc par intérêt s'attacher à un gouvernement qui leur garantit la sûreté de leurs personnes et de leurs propriétés"
17-28. Daude (Jean) ; 17. Lettre autographe (1787, affaires diverses) ; 18-19. Le député à la Constituante (Extraits copiés des "Notices biographiques sur les Constituants de la Révolution") ; 20. Président du tribunal du district de Saint-Flour (Extrait copié, séance du 21 Pluviôse An II) ; 21. Lettre autographe à Armand, juge à la Cour d'appel de Riom (Saint-Flour, 14 Janvier 1807) : il lui recommande, une affaire concernant un parent, Delcros, ancien maire de Saint-Flour ; 22. "Jean Daude,... à ses concitoyens" (A Saint-Flour, de l'imprimerie de veuve Sardine, 1812 ; 7 pages) : Observations sur un imprimé de l'avocat Bru contre des citoyens de Saint-Flour ; 23. Lettre d'envoi, autographe, desdites observations à l'évêque de Saint-Flour (Saint-Flour, 25 Mars 1812) ; 24. Candidat au Corps législatif (1812) : relevé (imprimé) des fonctions judiciaires et administratives exercées par Daude ; 25. Maire de Saint-Flour pendant les Cent-Jours ; 26. Conseiller municipal de Saint-Flour sous la Restauration (?) 27. Extrait de décès (6 Octobre 1827) ; 28. Brève note sur sa descendance
29. Gros (Jean-Baptiste) : certificat de vie délivré par l'Assemblée nationale au député Gros (7 Août 1792, cachet et sceau imprimés de l'Assemblée, signatures autographes dont celle de Gros)
30-44. Hébrard (Pierre) ; 30-31. Avocat à Aurillac ; 30. Exposé d'une affaire, manière de la régler (1773, de sa main, signature autographe) ; 31. Lettre autographe à Armand, sur un point de droit (1778) ; 32-33. Le député et le magistrat (Extraits copiés des "Notices biographiques sur les Constituants de la Révolution") ; 34. Lettre autographe de Bonnefons "à son compatriote Hébrard", président du tribunal criminel d'Aurillac, où il est question, notamment, de "notre bon représentant Carrier " et "d'arrestations qui devaient se faire à Aurillac" (Paris, 23 Messidor An II) ; 35. Lettre autographe de Boudier "à l'ami Hébrard (Paris, 25 Messidor An II : Hébrard ne doit pas venir à Paris : dans l'intérêt général et dans son intérêt personnel, il doit rester à son poste ; il n'est pas possible de réclamer l'élargissement de gens dénoncés par Carrier, car ce serait "proposer à ce dernier de déclarer au comité de sûreté générale qu'il a fait une fausse démarche en les dénonçant" ; 36. Lettre autographe de Boudier "au républicain Hébrard" (Paris, 10 Thermidor An II) : sur l'échec du complot des robespierrristes ; 37-44. Extraits copiés d'une brochure de 89 pages (qui se trouve dans la bibliothèque des Archives) intitulée "Pierre Hébrard aux honnêtes citoyens, ou Réponse à l'écrit (de Guitard fils) ayant pour titre La Révolution du Cantal" (An III) ; 37. Sur le désir du représentant Taillefer, Hébrard accepte de présider le Comité révolutionnaire d'Aurillac (An II) ; 39. "La Société populaire (d'Aurillac) s'était emparée de tous les pouvoirs..." ; 41. Hébrard s'en prend à Guitard fils, puis à son père, Antoine-Joseph : "35 ou 40 années de magistrature ont été chez lui 35 ou 40 années de voleries, de concussions, de brigandages qui lui avaient si justement aquis le surnom de Monsieur double-main, jouant tous les rôles, prenant toutes les formes, et de partout, pour de l'argent" ; "Les Orléanistes désespérant d'amener à eux la Société d'Aurillac, qui avait confiance en moi (Hébrard), résolurent de former un club..." ; 42. A la séance de la Société du 28 fructidor An II, "deux adresses furent votées : l'une pour demander justice à la Convention contre Thibault, et l'autre pour Carrier" ; 43. "Le culte de la Montagne était à Aurillac le culte dominant ; la municipalité venait encore tout récemment d'en élever une sur la place de la Révolution..." (prairial An III) ; "Citoyens d'Aurillac, ouvrez les annales de votre Société, vous m'y verrez inscrit le premier pour aller au secours de la Convention nationale..."
45-55. Lacoste (Jean-Baptiste) : lettres autographes, arrêtés, certificats ; 45. Le député du Cantal au ministre de la guerre : recommandation (s.d.) ; 46-49. Le représentant du peuple près les armées du Rhin et de la Moselle ; 46. Aux autorités de la Meurthe (1er septembre 1792) ; 47. Arrêté (10 ventôse An II, 2 cachets de cire rouge) ; 48. Confirmation d'un grade (29 Germinal An II) ; 49. Ordres (9 fructidor An II, cachet de cire rouge) ; 50-51. Le représentant du peuple près les armées du Nord et de Sambre-et-Meuse : au sujet de subsistances (An III, An IV) ; 52. A un ami (Paris, 20 Brumaire An IV) : "Ce n'est plus... un représentant du peuple qui t'écrit, ce n'est qu'un simple citoyen, mais toujours un amant passionné de la liberté de la patrie et du peuple malheureux pour lequel il a tant souffert et pour lequel il est toujours prêt à se sacrifier, étant inébranlable dans ses opinions comme dans ses résolutions". Projets de Lacoste ; 53. Certificat de résidence délivré par le Comité civil de la section Fontaine de Grenelle à l'ancien député de Sâone-et-Loire à la Convention Marc-Antoine Baudot pour se pourvoir à l'effet d'obtenir un passeport pour l'Espagne (An IV ; signature de Lacoste, membre du Comité, commissaire à la fabrication des assignats ; cachet du Comité) ; 54. Au ministre de la guerre, en faveur d'un général destitué par la réaction thermidorienne (Paris, 25 nivôse An IV) ; 55. Au sous-préfet de Mauriac (Saint-Hilaire, 20 juillet 1816) : il envoie un passeport pour le préfet, il demande un passeport pour aller à Mauriac
56-57. Malhes (Pierre) : le représentant du peuple en mission dans les départements de la Lozère et limitrophes ; 56. Passeport pour le département de la Lozère délivré à un juge de paix du district de Marvejols (signature autographe, cachet de cire rouge des représentants aux armées ; 8 juillet 1793) ; 57. Certificat autographe en faveur de Jean-Baptiste Cambefort lieutenant de la gendarmerie à Aurillac, précédemment en station à Marvejols (20 frimaire An II)
58-68. Méjansac (Jacques) : lettres autographes ; 58-59. Au ministre en faveur de son frère, le capitaine Méjansac (Paris, 27 octobre et 12 novembre 1792) ; 60. En faveur du citoyen Cambefort, lieutenant de la gendarmerie à Aurillac, que "l'infâme Carrier par ses intrigues avait fait destituer" (Paris, 5 germinal An III) ; 61. A la municipalité d'Aurillac (Paris, 21 germinal An III) : annonce de la signature de la paix entre la France et la Prusse ; 62-66. Recommandations (An III-An VIII) ; 67. Méjansac inspecteur des Contributions directes du Cantal : lettre au ministère (An X) ; 68. A Armand, juge à la Cour d'appel de Riom (Pierrefort, 6 février l807) : il demande justice pour le chirurgien Clavière, son voisin, à qui un homme riche conteste des honoraires
69-83. Milhaud (Général) : lettres autographes ; 69-70. Représentant du peuple près1 l'armée des Pyrénées-Orientales ; 69. A l'adjoint du ministre de la guerre (9 pluviôse An II) ; 70. Recommandation (9 ventose) ; 71- Au conseil municipal d'Aurillac, relativement au décret de la Convention fixant à Saint-Flour l'École centrale du département (Paris, 20 germinal An III) ; 72-73. Milhaud en Italie ; 72. Au comte Gambara, à Brescia (15 fructidor An IV) ; 73. Au général Solignac, commandant la marche d'Aucône (19 brumaire An X) ; 74. Milhaud à la Grande Armée : lettre à un général (An XIV-1805) ; 75. En Espagne : au prince de Neuchâtel, major général (maréchal Berthier) (Valencia, 18 novembre 1808) : nouvelles militaires ; 76. Milhaud grand officier de la Légion d'honneur : reçu d'un mandat envoyé par le grand Trésorier (1812) ; 77. Au comte de Furstentein, secrétaire d'État et ministre des relations extérieures du royaume de Westphalie (Berlin, 15 août 1812) : il demande à être mis en possession du domaine qui lui a été attribué, il est tout dévoué au Roi ; 78. Enveloppe à l'adresse du comte, avec cachet de cire rouge ; 79. De Strasbourg (22 décembre 1813) : les nouvelles militaires ne sont pas très bonnes, "les Autrichiens inondent Bâle" ; mais "nous comptons sur le génie de notre auguste empereur pour déjouer les plans de la coalition" ; 80-81. Recommandations (1815-1816) ; 82. Spécimen de la signature de Milhaud ; 83. "Milhaud", poème d'A. Vermenouze ("Médaillons auvergnats", copie)
84-85. Saint-Martial (Pierre-François de), baron d'Aurillac : deux lettres au maître des requêtes de La Minière, relativement à un rendez-vous avec lui (Paris, septembre 1790, un cachet de cire rouge).

Identifiant de l'unité documentaire :

27 J 190

Inventaire d'archives :

Description physique :

Description physique: Notes et documents originaux