Inventaire d'archives : Fonds général Charles Mazen

Institution de conservation :

Archives départementales de Vaucluse

Contenu :

On trouvera dans le fonds
Le fonds est composé à la fois de quelques archives familiales, et des papiers administratifs, militaires et personnels du général Charles Mazen. La partie familiale comprend des dossiers de recherches généalogiques et historiques, ainsi que des titres de famille remontant au XVIIe siècle ; parmi ces derniers, quelques documents concernent les parents du général et sa famille de Vaison-la-Romaine. De même, figurent quelques papiers personnels d'Yvonne Mazen et de leurs enfants.
L'essentiel est cependant constitué par les papiers militaires laissés par le général Mazen, soigneusement conservés et parfois annotés sur les chemises par son fils Pierre Mazen. Les deux conflits mondiaux de 1914-1918 et 1939-1940 auxquels Charles Mazen a participé comme officier d'artillerie sont bien représentés par des états de services, des correspondances et journaux de guerre, de nombreuses photographies et cartes postales, autant de précieux témoignages personnels sur les combats de 1917 ou ceux de la " poche de Dunkerque " en 1940. Les documents relatifs aux missions exercées sous le mandat français au Levant illustrent le rôle joué par la France au Proche-Orient dans les années 1920. Une documentation historique complète le fonds d'archives.
Mais le général Mazen a aussi écrit : des récits de ses faits militaires, des ouvrages d'histoire familiale et locale (présents dans le fonds) et des souvenirs et journaux personnels, rédigés à l'heure de la retraite ou écrits au jour le jour ; ceux-ci révèlent d'autres aspects du militaire, le père de famille, le chrétien fervent et l'homme de cœur impliqué dans les œuvres sociales de son époque.

Identifiant de l'unité documentaire :

125 J 1-87

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAD084_IR0000281

Publication :

Archives départementales de Vaucluse
2014
Avignon

Informations sur le producteur :

Éléments historiques
Charles Marie Mazen (1880-1972)
Le berceau de la famille Mazen se situe à Villedieu et à Vaison, mais Charles Mazen est né à Orange, le 20 juillet 1880, de Bermond Mazen, avocat, et de Clémence Anrès. Après une scolarité classique, il intègre l'École Polytechnique en 1900. Le 28 septembre 1910, il épouse, à Sarrians, Yvonne Domergue, fille des époux Henri Domergue, ingénieur en chef des Ponts-et-Chaussées à Digne, et Marthe Thouvenot. Le couple aura trois enfants Henri, Pierre et Myriam. En 1914, Charles Mazen est capitaine-instructeur d'artillerie au 6e régiment d'artillerie de campagne de Valence. De 1914 à 1917, il participe aux combats de la Grande Guerre, notamment à Verdun, puis il est affecté à l'état-major. Après la guerre, il devient aide de camp du général Gouraud, haut-commissaire de la France en Syrie ; il participe à la campagne contre les Druses, et reçoit diverses missions dans le cadre du mandat français sur le Levant. En 1925, il prend part à la guerre du Maroc ; il y est distingué et reçoit du roi Alphonse XIII, la décoration du Mérite espagnol.
Lieutenant-colonel en 1927, il commande l'École d'artillerie de Poitiers, puis le 73e régiment d'artillerie de Lunéville, passe ensuite par l'École supérieure des hautes études militaires de Paris ; il est promu colonel en 1930, puis général de brigade en 1935 ; entretemps, il est commandant militaire à la 4e région du Mans, de 1934 à 1939. Mobilisé en 1939 et promu général de division en 1940, il dirige la défense de Namur et combat dans la poche de Dunkerque, puis passe en Angleterre. Après l'armistice de juin 1940, il se replie dans sa propriété de Sarrians, puis à partir de 1942, il réside à Avignon. En mai 1944, il est arrêté par la Gestapo, interné d'abord à Compiègne, puis déporté à la frontière tchécoslovaque ; il y sera libéré en 1945 par l'armée américaine. Placé dans la réserve, Charles Mazen est promu commandeur de la Légion d'honneur le 17 janvier 1952.
Le général Mazen occupe sa retraite dans l'écriture et les oeuvres caritatives ; il devient président du Secours catholique auprès de la paroisse des Carmes à Avignon. Il décède à son domicile, 50 rue Thiers à Avignon, le 29 février 1972.
Carrière militaire de Charles Mazen
(source : état signalétique des services, conservé au Service historique de l'armée, Vincennes)
1900, 3 octobre : admis à l'École Polytechnique
1900, 3 octobre : engagé volontaire pour 3 ans à la mairie de Paris
1904, 1er octobre : nommé lieutenant et affecté au 19e régiment d'artillerie à Nîmes (Gard)
1907, 24 septembre : affecté au 38e régiment d'artillerie à Bastia (Corse)
1908-1909 : élève à l'École d'application de cavalerie à Saumur (Maine-et-Loire)
1909, 28 août : affecté au 57e régiment à Toulouse (Haute-Garonne)
1912, 23 décembre : nommé capitaine instructeur d'équitation au 6e régiment d'artillerie de Valence (Drôme)
1914, 8 août : rejoint le front en qualité de capitaine adjoint au colonel
1914, 11 novembre : cité à l'ordre de l'armée
1915, 2 décembre : cité à l'ordre de la division
1916, 15 décembre : nommé chevalier de la Légion d'honneur pour faits de guerre
1917, octobre : désigné pour suivre les cours du centre d'instruction d'état-major de Senlis (Oise)
1917, 11 mars : affecté à l'état-major de la 5e armée
1917, 4 juin : affecté à l'état-major de la 60e division d'infanterie
1919, 8 août : affecté à l'état-major de la 4e armée à Strasbourg (Bas-Rhin)
1919, 11 novembre : affecté à l'état-major (2e bureau) de l'armée du Levant avec le général Gouraud
1921, 30 avril : nommé chef de bureau du service des renseignements du Levant
1923, 1er avril : prend le commandement du 15e groupe d'artillerie de campagne d'Afrique à Damas (Syrie)
1923, mai : commandant militaire de la région du Chouf (Liban sud)
1924, 7 avril : rapatriement à Bizerte (Tunisie) avec le 15e groupe
1925, 28 juillet : envoyé en renfort pour des opérations au Maroc contre Abd el Krim avec le 15e groupe
1926, mai : action dans le djebel Ferouat
1927 : rapatriement en France
1927, 25 juin : nommé lieutenant-colonel
1927, 22 septembre : commandant de l'École militaire d'artillerie de Poitiers (Vienne)
1928, 8 juillet : promu officier de la Légion d'honneur
1930, 22 mars : nommé colonel
1932, 28 novembre : affecté au commandement du parc régional entretien et réparation du matériel de Chalons-sur-Marne (Marne)
1934, 14 juillet : commandant par intérim de l'artillerie de la 4e région au Mans (Sarthe)
1935, 10 décembre : promu général de brigade
1940, 13 mars : nommé général de division
1940, 20 avril : placé dans la section de réserve
1940, mai-juin : campagne de Belgique et de France (Dunkerque)
1944, 5 mai : arrêté par les autorités allemandes
1944-1945 : déporté à Eisenberg (Bohème)
1945, 11 mai : rapatrié en France
1945, 6 juillet : maintenu sans emploi dans la 2e section du cadre de l'état-major

Informations sur l'acquisition :

Informations sur les modalités d'entrée
Dépôt (2007)

Conditions d'accès

Modalités d'accès
Fonds comportant des articles non encore communicables.

Description physique :

Description physique: Document d'archives

Nombre d'éléments
Nombre d'éléments: 87 articles
Métrage linéaire
Métrage linéaire: 1,50

additional_resources_label

Sources complémentaires aux archives départementales de Vaucluse
Fonds Aubanel (83 J) :
papiers de la famille Mazen, alliée aux Aubanel.
Fonds Cavet de Vérot (124 J) :
dossier de M. Lautier sur la famille Mazen.
Sources complémentaires hors archives départementales de Vaucluse
Service historique de la Défense, armée de terre, pôle des archives :
14 Yd 509 : dossier du général Mazen, avec état signalétique des services

Références bibliographiques :

Bibliographie
Inventaire des archives du Levant . Sous-série 4 H (1917-1917), par Jean Nicot et Jeannine Duru. Vincennes, ministère de la Défense, état-major de l'armée de terre, service historique.

Localisation physique :

Localisation: Archives départementales de Vaucluse

Personne :

Personne ou Organisation :

Type de document :

Recherche détaillée