Inventaire d'archives : Archives de l'abbé Delhom, régent de la Petite Église, à Sénepjac (Aveyron)

Conservation institutions:

Archives départementales du Cantal

Contenu :

Présentation du contenu
Registres tenus par l'abbé Delhom (copie des lettres envoyées et de quelques lettres reçues ; textes écrits par lui) ; documents divers
Correspondants (tous registres confondus) :
- Mme Saint-Laurent, religieuse bénédictine à à Paris,
- Abbé de La Neufville, à Paris
- Albespy, curé de Mousset
- Catholiques de Bouillac
- Famille Albespy, de Saulodès (Sénergues)
- Abbé Régis (1762-1835)
- Pons, médecin et maire à Thérondels
- Dommergue, étudiant en théologie à Rodez
- Rouquayrol, avoué à Espalion
- Abbé Périer, vicaire de Saint-Amans à Rodez
- Richard, médecin à Rodez
- Mazars, pro-vicaire général pour le département de l'Aveyron
- Abbé Gosse, grand vicaire de Mgr l'évêque de Blois à Paris

Identifiant de l'unité documentaire :

40 NUM 1-6

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAD015_40_NUM

Publication :

Archives départementales du Cantal
2013
Aurillac

Informations sur le producteur :

Origine:
Delhom (abbé)
Biographie ou histoire
Aux confins du Cantal et de l'Aveyron, sur les deux rives du Lot, les groupes d'Enfarinés étaient attachés à plusieurs prêtres réfractaires au Concordat. L'abbé Delhom (décès 1835), qui était vicaire à Sénepjac (Aveyron), demeurait au Taulan, village de cette paroisse. Un moment il parut se rallier au Concordat, puis il se rétracta. Il était en correspondance avec Colbert, son ancien évêque de Rodez (émigré à Londres, décès 1813), puis avec Thémines, ancien évêque de Blois (décès 1829). Bon prédicateur, bon musicien, il avait un enthousiasme communicatif dans la célébration, et semble avoir eu également un goût baroque pour la controverse et les cérémonies spectaculaires.

Informations sur l'acquisition :

Informations sur les modalités d'entrée
Prêt de Jean Teulière pour numérisation, 2013
Historique de conservation :
Historique de la conservation
Ces quatre cahiers furent constitués par l'abbé Delhom, qui y copiait principalement les lettres qu'il envoyait et les textes qu'il diffusait ; les trois premiers sont reliés d'un parchemin copié au XVe siècle (musique sacrée avec initiales historiées. Leur numérotation ancienne montre qu'il y en avait au moins sept entre avril 1818 et 1825, mais seuls quatre ont été retrouvés. L'abbé J. Gibial, curé de Cassaniouze, les a consultés pour écrire son ouvrage (p. 10-11) ; bien des lettres et bien des passages mériteraient encore étude et édition critique.

Conditions d'accès

Modalités d'accès Statut juridique Archives privées Communicabilité
Libres

Restrictions d'utilisation :

Conditions d'utilisation
La réutilisation de ces images peut être soumise à un règlement et à la perception de droits, pour lequel il convient de contacter les Archives départementales.

Langues:

Langue des unités documentaires: Français et latin

Description physique :

Description physique: Document d'archives


Nombre d'unités de niveau bas
Nombre d'unités de niveau bas: 6

Références bibliographiques :

Bibliographie
Bibliographie :
- Une étrange histoire de fidélité : les Enfarinés de Cassaniouze (1801-1911) / Edouard Bouyé. , 2011. – (Chronique du Veinazès, n° 41) (cote ADC 459 PER 2 et lien internet : http://archives.cantal.fr/ark:/16075/a011333014697URohdm)
- Histoire de la "petite église" à Cassaniouze : les "enfarinés" 1801-1911. Diocèse de Saint-Flour / Abbé Louis Gibial. – Aurillac : impr.Moderne , 1912. (cote ADC 2 BIB 5514 et lien internet http://archives.cantal.fr/ark:/16075/a011330701965G3iw5I)

Organisme responsable de l’accès intellectuel

Organisme responsable de l'accès intellectuel: Archives départementales du Cantal

Nom de famille :

Type de document :

Recherche détaillée