Inventaire d'archives : Couvent des Ursulines de Pernes

Institution de conservation :

Archives départementales de Vaucluse

Identifiant de l'unité documentaire :

103 H 1-20

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAD084_IR0001276

Publication :

Archives départementales de Vaucluse
2016
Avignon

Informations sur le producteur :

Éléments historiques
Dans les toutes premières années du XVIIe siècle, les consuls de Pernes expriment par leurs délibérations le désir de voir s'installer une maison de Sainte-Ursule pour instruire les jeunes filles du pays. Le 25 février 1617, Phélise de Sainte-Marie, veuve de Thomas Pichony de la ville de Pernes, présente à l'évêque de Carpentras, Côme Bardi, une supplique afin d'obtenir l'autorisation et la confirmation de sa donation de 300 écus pour l'achat d'une maison qu'elle destine à la fondation d'une communauté de la congrégation des Filles de Sainte-Ursule et au sein de laquelle elle désire s'établir sa vie durant. Le 22 août suivant une maison, sise rue du Portalet à Pernes, est achetée à Antoine Pichony, en présence de César de Cheylus et André de Cappelis protecteurs temporels de la fondation. Les acquisitions de maisons mitoyennes et la construction de bâtiments à leur emplacement s'étendent aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Émanation de la congrégation de Caromb, la communauté naissante est placée sous l'autorité de Sybille Buisse. Marguerite de Comte supérieure dès 1636, le demeure jusqu'à la clôture tardive, effectuée avec l'aide du couvent de L'Isle en 1658. Le jour de la fête de sainte Ursule, 7 août 1643, le pape Urbain VIII accorde une indulgence de sept ans dans l'église des Ursulines de Pernes.
En 1756, lors de la suppression du couvent de Malaucène, les sœurs de Sobirat et d'Anselme sont reçues, sans voix au chapitre, au monastère de Pernes. Depuis la fin du XVIIe siècle, la population moyenne du couvent est d'une vingtaine de religieuses.
Elles sont au nombre de dix-neuf professes et de quatre converses lors de leur expulsion et de la confiscation de leurs biens sous l'effet des lois révolutionnaires. Lors de l'inventaire du mobilier de la maison, le 22 août 1792, la mère supérieure, Marie-Rose Proal, déclare que la "grosse argenterie du couvent" a été mise en gage depuis deux ans pour subvenir aux besoins de la communauté, en raison du retard de payement des rentes et promet d'en fournir l'attestation. Celle-ci est transmise le 15 septembre et le 15 janvier suivant le notaire Bressy dépositaire de l'argenterie, la fait transporter à la maison commune où chaque pièce est pesée.
Dans les procès-verbaux de vente du mobilier, un article sort du lot, mis à prix 300 livres il est finalement adjugé 460 livres. Il s'agit d'une "tapisserie couleur puche en dix rouleaux, y compris une portière et un tapis de marche pied".
Dorothée de Justamond, née à Bollène en 1743, sœur Marie Madeleine en religion, figure parmi les 32 religieuses dont seize Ursulines, condamnées par la Commission populaire d'Orange et guillotinées au mois de juillet 1793.

Informations sur l'acquisition :

Informations sur les modalités d'entrée
Séquestre révolutionnaire

Description physique :

Description physique: Document d'archives

Nombre d'éléments
Nombre d'éléments: 20 articles
Métrage linéaire
Métrage linéaire: 0,70

additional_resources_label

Sources complémentaires aux archives départementales de Vaucluse
126 J 912 La dévotion à la glorieuse Saincte Ursule la toute aymable mère des Ursulines… / R.P. Paul de Barry. – Lyon : Pierre Prost, Philippe Borde, Laurent Arnaud, 1645.
Fonds du département - Finances, contributions, biens nationaux
Mandats relatifs aux pensions ecclésiastiques
1 L 311 : ecclésiastiques et bénéficiers pensionnés du district d'Avignon, (2 messidor an II-9 brumaire an IV). Mandats pour les curés, bénéficiers et autres pensionnaires du département (19 frimaire an IV-8 messidor an VIII).
1 L 312 : religieux pensionnés du district d'Avignon, (5 messidor an II- 8 brumaire an IV). Mandats pour les religieux pensionnés du département (28 brumaire an IV-24 frimaire an V). Mandats pour les pensionnaires ecclésiastiques du département (14 vendémiaire an VIII-nivôse an XI).
Fonds de l'archiviste des titres et papiers nationaux
1 L 457 * : inventaire des papiers apportés de Carpentras en l'an IV : titres de capitaux et créances des corps et établissements religieux de Carpentras et de son district (an IV-anV), établissements religieux, confréries, chapellenies des communs du district de Carpentras, fol. 85-103 v°
Domaines nationaux
Fonds du district de Carpentras ou de l'Ouvèze
4 Q 16 : procès-verbaux de séquestre et d'inventaire des communautés religieuses (19 août 1792-28 thermidor an II)
4 Q 35 : enchères et délivrances des fermages des granges et terres (22 février-4 avril 1793)
4 Q 57 : liste des religieuses, des biens des églises et communautés (10 janvier 1793-7 messidor an II)
11 Q 3 : registre des comptes ouverts avec les acquéreurs des biens de première origine (avril 1793-an III)
11 Q 4 : registre des comptes ouverts avec les acquéreurs des biens de première origine (an III-an IV)
126 J 912 La dévotion à la glorieuse Saincte Ursule la toute aymable mère des Ursulines / R.P. Paul de Barry. Lyon, 1645. 297 p., petit in-8° relié. Ex-libris des Ursulines de Pernes.
Sources complémentaires hors archives départementales de Vaucluse
Arch. comm. Pernes-les-Fontaines
Délibérations du Conseil
BB 139 (1604-1605), fol. 16 : délibération attribuant 200 saumées de blé aux filles de Sainte-Ursule qui veulent venir habiter en cette ville pour apprendre et instruire les jeunes filles à la religion catholique apostolique et romaine (25 mai 1604).
BB 142 (1607-1632), fol. 688 : aumône de 100 écus au couvent des Ursulines (25 avril 1630).
BB 146 (1668-1678), fol. 54 : ratification de l'emprunt de 1500 livres aux Ursulines de Pernes (8 septembre 1669). Fol. 225 : observation de la délibération du conseil du 24 février 1662 sur la concession d'eau des Ursulines (11 juin 1673). Fol. 227-228 : délibération à propos de la concession d'eau aux Ursulines (2 et 9 juillet 1673). Fol. 242 : sur la concession d'eau aux Ursulines, d'une prise d'eau à la fontaine Reboul (7 janvier 1674). Fol. 275 : sur la concession d'eau aux Ursulines (8 juillet 1674).
BB 147 (1678-1686), fol. 106 : observation de la délibération de 1652 sur la prise d'eau des Ursulines (4 juin 1679). Fol. 112 : observation de la délibération de 1652 sur la prise d'eau des Ursulines (2 juillet 1679). Fol. 127 : pour exécution du décret rendu par le comte de Vigo, recteur du Comtat, à propos du différend avec les Ursulines sur la concession d'eau ( 24 septembre 1679). Fol. 133 : au sujet des prétendues exemptions de charges dont les Ursulines et autres ecclésiastiques voudraient jouir (29 octobre 1679).
BB 148 (1686-1707), fol. 637 : approbation de divers emprunts faits par la communauté aux Ursulines et à d'autres particuliers (11 avril 1706).
BB 151 (1740-1767), fol. 324 : approbation d'un emprunt de 200 livres aux Ursulines (25 janvier 1756).
Biens communaux
DD 8 : information sur le "bourneau" d'eau pour les Ursulines (1647).
Bibliothèque Inguimbertine de Carpentras
Ms 1322 Alienationes bonorum ecclesiæ cum processibus in evidentem utilitatem, ab anno 1711 ad annum 1738, fol. 1 : præsentatio bullarum apostolicarum si (sic) in evidentem utilitatem RR DD superiorissæ et monialium Sanctæ Ursulæ et Domini J.B. Pastour, oppidi Paternarum (14 décembre 1711).
Fonds du secrétariat de l'évêché de Carpentras
Ms 1378 Miscellania secretarius ab anno 1678 ad 1684 fol. 163 : "Regestre et authorisation pour les RR. dames religieuses du monastère de Sainte-Ursule de la ville de Pernes" (12 décembre 1680)
Ms 1386 Secretariatus ab anno 1723 ad 1730, fol. 739 : ordonnance pour le monastère des religieuses de Pernes (14 mai 1727). Fol. 1050 : "Création de la Mère supérieure du monastère de Sainte-Ursule de la ville de Pernes" (7 avril 1729).
Ms 1393 Secretariatus ab anno 1761 ad 1764, fol. 530 : "Exhibition des bulles apostoliques contenant la provison de l'abbaye royale Sainte-Claire d'Annonay, diocèse de Vienne, en faveur de Louise de Belmès, religieuse professe du monastère Sainte-Ursule de la ville de Pernes, de même que sa translation dudit monastère à ladite abbaye" (20 juin 1763).
Ms 1395 Secretariatus ab anno 1769 ad 1773, fol. : 553 : "Création et nouvelle élection des R. Mère supérieure et assistante du monastère Sainte-Ursule de la Présentation de Pernes" (20 octobre 1771).
Collection Tissot
Ms 1738 tome XIII "Renseignements sur des matières ecclésiastiques", fol. 188 : "Minutes de la délibération prise par les dames religieuses Sainte-Ursule de Pernes au sujet des dames de Sobirats et d'Anselme, religieuses de Malaucène, qu'elles ont receu dans leur monastère" (mars 1756).
Bibliothèque municipale d'Avignon
Ms 1523 Œuvre du père Justin. Tome 1 : inventaire des actes concernant le Comté Venaissin et en particulier le diocèse de Carpentras, fol. 32 : religieuses ursulines de Pernes.

Références bibliographiques :

Bibliographie
Géraud (Marthe), sœur Marie du Saint-Esprit. Aux origines des Ursulines en France. Compte-rendu de recherches. Lyon, 1999-2000, cahiers avec bibliographie.
Gueudré, mère Marie de Chantal, Histoire de l'ordre des Ursulines en France, 2 vol., Paris, 1958-1960.
Sarre (Alain), Vivre sa soumission. L'exemple des Ursulines provençales et comtadines (1592-1792). Paris, 1997, 671 p.
Venard (Marc), Réforme protestante, réforme catholique dans la province d'Avignon au XVIe siècle, Paris, éd. du Cerf, 1993, 1280 p.

Localisation physique :

Localisation: Archives départementales de Vaucluse

Personne ou Organisation :

Type de document :

Recherche détaillée