Événement : Indiens d’Amérique, des photographies d’E. S. Curtis à la bande dessinée (Trouillard, Murat, Toppi, Serpieri …)

Exposition présentée par les Archives de la Dordogne jusqu'au 29 novembre 2019

Les Indiens d'Amérique du Nord occupent une place à part dans notre imaginaire collectif. Mélange de mythes et de conventions, celui-ci s'est forgé au cours du 20e siècle principalement à travers les deux médias que sont le cinéma et la bande dessinée, elle-même directement influencée par les westerns américains.

Longtemps, la figure du Peau-Rouge et avec elle l'image de la civilisation amérindienne ont été traitées par la bande dessinée de façon manichéenne, pour ne pas dire simpliste voire dégradante. Il faudra attendre les années 1960 et 1970, sous l'effet conjugué de l'essor des mouvements pacifistes, de l'opposition à la guerre du Vietnam et de la redécouverte du travail d'Edward Sheriff Curtis, pour que les regards commencent à évoluer et que les histoires se teintent d'humanisme. Dès lors, de nombreux auteurs n'auront de cesse de redorer l'image et de mettre en lumière l'histoire tragique d'une civilisation complexe et multiforme.

Cette exposition propose une approche esthétique et contemplative de cette évolution, mêlant photographies de Curtis, planches originales et reproductions de cases et de couvertures de bande dessinée. De plus, elle suggère quelques parallèles entre l’iconographie de Curtis et les retranscriptions graphiques qu'elle a pu inspirer et susciter dans le Neuvième Art, autour de la civilisation amérindienne.

Enfin, elle lance quelques passerelles avec les planches originales de deux auteurs aquitains qui se sont saisis du sujet il y a quelques années, chacun à leur manière : Guillaume Trouillard et Thierry Murat. Le travail de deux grands auteurs transalpins, Sergio Toppi et Paolo Eleuteri Serpieri, est également mis en lumière à travers la reproduction de splendides planches en noir et blanc. Leurs styles et approches graphiques, quoique très distincts, témoignent d'une même fascination pour la civilisation amérindienne et d'une connaissance très affinée de sa culture.