Contenu éditorial simple : Un temps clair comme cristal. Journal de Gouberville. Contentin, 1549-1563

Une publication des Archives départementales de la Manche, 2002, 254 pages

 

« Enorme, illisible et passionnant », comme le qualifiait Emmanuel Le Roy Ladurie : par son ampleur, par sa richesse foisonnante, l'incomparable « livre de raison » que nous a laissé le gentilhomme cotentinais Gilles Picot de Gouberville n'a cessé, depuis plus d'un siècle – date de sa révélation – de fasciner ses lecteurs ; de les décourager aussi. Lieux, personnes, faits historiques, témoignages sur le vif, notations de vie quotidienne, tout nous paraît si étrange et si déroutant, à quelque quatre cent cinquante ans de distance et à travers une langue difficile ; et cependant, à tous égards se devine un monde si proche du nôtre, par ses bouleversements, ses incertitudes et ses remises en question.

« Il faut un fil d'ariane pour se conduire et se guider dans cet inépuisable registre du passé », observait Madeleine Foisil. Cet indispensable « fil d'Ariane» historique, géographique et idéologique à la fois, Robert Lerouvillois s'est efforcé de le restituer grâce à un travail approfondi qui complète les recherches de ses devanciers. Sélection rigoureuse et mise en valeur des passages caractéristiques, au fil des quatorze années du Journal de Gouberville, notes abondantes, encadrés nombreux, glossaire et lexique imposants, chronologie détaillée, cartographie « grand format » de toute la région concourent à rendre désormais Gilles de Gouberville, sa famille, ses compagnons, son époque et son environnement, sinon « clairs comme cristal », du moins plus présents qu'ils ne le furent jamais.