Contenu éditorial simple : La conscription : deux siècles d'histoire (1798-1997)

Un dossier pédagogique réalisé par le Service éducatif des Archives départementales de Maine-et-Loire, 2014, 8 pages

 

« Tout Français est soldat et se doit à la défense de la Patrie ». Par ces quelques mots, la loi Jourdan ouvre l'histoire de la conscription française, établissant le lien entre l'armée et la nation.

Durant tout le XIXe siècle, le principe est posée d'un service de très longue durée mais effectué par un petit nombre de conscrits ayant tiré un mauvais numéro et qui ne peuvent payer un remplaçant pour partir à leur place.

C'est à la IIIe République qu'il reviendra d'établir un service militaire universel et personnel. Avec l'école, la caserne devient l'autre pilier de la République. Par sa généralisation, le service militaire transforme l'obligation en devoir, en rite accepté sinon subi du passage à l'âge d'homme, unissant les conscrits de la classe dans une fraternité qui perdurera dans les tranchées.

La fin des conflits en Europe, les transformations de la société française et les attentes de sa jeunesse laissent finalement place à une professionnalisation de l'armée et à son corollaire, la suspension du service, devenu national, décidée par le président Jacques Chirac en 1997.

 

Retrouvez les inventaires des Archives départementales de Maine-et-Loire