Contenu éditorial simple : Douce banlieue

Une publication réalisée avec la participation des Archives municipales de Saint-Denis, 2005, 255 pages

 

Histoires de banlieue ouvrière. Histoires de quartiers populaires. Histoires d’usines, de bistrots, de jardins ouvriers, d’enfance choyée sans cadeaux de Noël et sans électricité. Histoires de flirts, de mariages, d’habits du dimanche, de terrains vagues, de sirènes d’embauche, de manifs, de métallos en cravate et de manœuvres en bleu. Histoires de cocos, de socialos et de cathos, de colos et de patros, de vélos et de chaises sur la rue, de zincs, de billes. Histoires d’hommes à la cuisine, de chaînes de conserves, de femmes se tenant par l’épaule, de grèves gagnées et perdues. Histoires d’exils de Bretons, d’Espagnols, d’Italiens, d’Algériens et de gamins habillés « pareil »…

Photographies sorties d’albums de famille ou d’une simple boîte à chaussures et données aux Archives municipales, long travail du souvenir, les voix et les images des habitants de Saint-Denis et de ses environs raniment un passé présent, une mémoire vive. Joies, douleurs, passions, plaisirs quotidiens, inventions et traditions se mêlent pour donner chair à ce territoire méconnu souvent dénigré, cette banlieue dure à vivre et douce au cœur, insaisissable, dérangeante, rebelle. Vivante.

Cet ouvrage est complété par un CD-Rom qui présente les témoignages de quinze témoins, de toutes origines et de tous milieux.

 

Références complètes de l’ouvrage