Contenu éditorial simple : Route de Barles. Le centenaire, 1913-2013

Une publication des Archives départementales des Alpes-de-Haute-Provence, 2013, 48 pages

 

Trente kilomètres, quatre-vingt-dix virages, quarante-quatre ponts, neuf changements de rives, trois clues : voilà ce qu’emprunte l’usager de la route de Barles, de la place Général de Gaulle à Digne jusqu’au pont de Verdaches.

Au cœur de la réserve géologique de Haute-Provence, cet itinéraire est un véritable voyage dans le temps, une histoire vieille de trois cents millions d’années ! Chemin muletier au XIXe siècle, route nationale 100 ouverte en juillet 1913, la route de Barles est aujourd’hui la départementale 900 A.

Cette rétrospective illustre l’évolution de la vallée du Bès : ici comme ailleurs, la vallée a subi de plein fouet la désertification des campagnes suite au grand mouvement d’exode rural commencé autour des années 1840-1850 qui dura jusque dans les années 1950. Puis, dans les années 1960-1970, la tendance a été au développement des résidences secondaires, animant la vallée le temps des vacances.

Néanmoins, dans les villages et les hameaux, certains se sont accrochés à leurs terres et ont modernisé leur ferme. Leur ténacité sert aujourd’hui de point d’appui à la revitalisation de la vallée. Désormais, des hommes et des femmes s’y installent en bénéficiant d’un environnement préservé. Ainsi, comme en 1913, la route départementale de Barles joue pleinement son rôle de trait d’union entre les activités, les lieux et les hommes.

 

Références complètes de l’ouvrage