Contenu éditorial simple : « Liberté, j’écris ton nom ». 1944-1945 en Val-de-Marne

Une publication des Archives départementales du Val-de-Marne, 2015, 128 pages

 

À l’occasion du 70e anniversaire de la libération des camps et de la fin de la Seconde Guerre mondiale, les Archives départementales présentent quelque 200 œuvres issues de collections locales. Documents administratifs, photographies, journaux, affiches, objets, films, qui témoignent de l’oppression vécue par la population en 1944, de la répression politique, de la persécution des Juifs et des progrès de la Résistance. Ils permettent de mesurer le rôle joué par les habitants du sud-est parisien dans la grève générale conduisant à l’insurrection de Paris et de sa banlieue en août 1944. Ils montrent comment les communes ont contribué à la restauration de la vie démocratique et rendent hommage aux fusillés, aux résistants, aux déportés. Ils révèlent la découverte de l’horreur des camps de concentration et l’organisation par les autorités locales du « retour des absents », prisonniers de guerre ou déportés. Enfin, ils évoquent l’importance du programme du Conseil national de la Résistance, la participation active des villes à la reconstruction et à la vie politique issue de la Libération, illustrant ainsi l’espérance portée par le poème de Paul Éluard : « Liberté, j’écris ton nom ».