Contenu éditorial simple : La ville réinventée. Aspects des villes du pays de Somme, XIIe-XVIIIe siècles

Une publication des Archives départementales de la Somme, 1998, 62 pages

 

Le phénomène urbain est depuis longtemps un sujet d’étude majeur pour les historiens européens. Max Weber, Henri Pirenne, Georges Duby et bien d’autres se sont attachés à comprendre le grand mouvement médiéval d’émergence des communes.

En consacrant une étude aux villes en pays de Somme, les Archives départementales ont voulu de montrer comment les cités médiévales se sont imposées politiquement, ont conçu leur espace urbain et ont développé des structures originales d’encadrement de la vie sociale et économique.

Le sujet a été volontairement traité sur une période chronologique large (du XIIe au XVIIIe siècle), afin de bien marquer les évolutions et les permanences des structures de la ville. Le contexte politique ou militaire, dans lequel les villes du pays de Somme ont évolué (la guerre de Cent Ans, les guerres de religion, la Ligue…), est demeuré en arrière-plan. De même, les grandes modifications du paysage urbain entreprises au XVIIIe siècle dans la plupart des grandes villes françaises ont été volontairement exclues.

L’idée de Jacques Le Goff selon laquelle la ville contemporaine trouve son origine dans la ville médiévale bien plus que dans la cité antique traverse cet ouvrage qui veut permettre aux lecteurs de mieux mieux comprendre la ville d’aujourd’hui par un détour par la ville médiévale et d’Ancien Régime.

 

Références complètes de l’ouvrage