Contenu éditorial simple : Albert Citerne. Amateur photographe

Une publication des Archives départementales du Puy-de-Dôme, 2011, 95 pages

 

Albert Citerne (1876-1970) appartient à une époque particulièrement féconde pour la photographie, la charnière des XIXe et XXe siècles, qui voit la multiplication des pratiquants et des associations photographiques. Ces sociétés, au sein desquelles s’exprime toute la vitalité créative du monde amateur, constituent pour nous de véritables gisements photographiques, trop peu explorés et trop rarement conservés, il est vrai.

Albert Citerne fut l’un de ces passionnés qui vécurent avec l’appareil photo en bandoulière, l’œil toujours en alerte. Parisien de naissance, mais Auvergnat d'origine, toutes les circonstances de la vie étaient pour lui prétextes à photographier. Vues de Paris, qu’il arpentait pour son travail ; images familiales, bien sûr ; mais aussi photos de ses excursions et de ses voyages en Auvergne. De retour à Paris avec ses plaques de verre stéréoscopiques, il s'en faisait l'ambassadeur lors de séances de projections lumineuses où l'on pouvait admirer son souci du beau et son goût pour le document.

Par bonheur, sa collection a été préservée grâce à l’attention de Philippe Rault. Collectionneur, lui aussi Parisien attaché à l’Auvergne, il a généreusement proposé que ses documents soient numérisés afin que ce patrimoine soit rendu visible aux Auvergnats. Après d’autres, il apporte ainsi sa pierre, une pierre précieuse, à la construction de ce lieu de conservation et de partage de la mémoire visuelle de l’Auvergne que veut être la Photothèque départementale.

 

Retrouvez les inventaires des Archives départementales du Puy-de-Dôme