Contenu éditorial simple : Hérault de guerre, 14-18

Une publication des Archives départementales de l’Hérault, 2018, 131 pages

 

La Grande Guerre, la « der des ders » n’a pas été qu’une affaire de soldats. C’est toute une société qui a été touchée. Durant ce conflit, l’Hérault a perdu quelques 14 000 hommes (2,88 % de la population), tués au combat, disparus, morts en détention ou à la suite de blessures et de maladies. Les disparus se comptent à l’échelle de la commune, de la rue, du logis. Des familles sont décimées. Tout le département s’organise aussi pour participer à l’effort de guerre. C’est cette histoire de l’arrière, d’un quotidien chamboulé par une guerre longue et meurtrière, que cet ouvrage, réalisé par les Archives départementales de l’Hérault, a pour ambition de montrer.

Mêler histoire et mémoire, là est bien l’intérêt d’Hérault de guerre, 14-18 qui rend tangible grâce aux documents d’archives les événements petits et grands qui ont jalonné la vie de nos concitoyens pendant la Première Guerre mondiale. De 1914 à 1918, des parcours individuels s’esquissent devant la mobilisation, le rationnement, l’arrivée des réfugiés et de prisonniers, les nouvelles du front. Cet ouvrage rattache l’histoire locale à la grande histoire. Car si l’Hérault est un département de l’arrière, il a aussi donné ses fils, sa sueur et ses pleurs ; il a montré son implication économique, en particulier par la fourniture de vin aux troupes. Hospitalier, au sens propre du terme, par ses nombreuses installations médicales auxiliaires, et ses contributions aux avancées de la médecine, il a prouvé ses qualités d’accueil, son effort à la cause commune.

Les Archives départementales de l'Hérault proposent également de partir à la découverte des lieux de mémoire de ce département avec le site Hérault de guerre.

 

Références complètes de l'ouvrage

Retrouvez les inventaires des Archives départementales de l'Hérault