Contenu éditorial simple : D’Épinal au-delà des mers. Le rayonnement international de l’Imagerie Pellerin (1860-1960)

Une publication des Archives départementales des Vosges, 2009, 139 pages

 

Sous les presses de la maison Pellerin, la production de l’imagerie d’Épinal, des années 1860 aux années 1960, illustre la dialectique complexe qui peut exister entre imagerie populaire, d’une part, diplomatie internationale et expansion coloniale, d’autre part.

Présentes de la Chine au Maroc, de l’Inde au Cameroun dans la première moitié du XXe siècle, les images d’Épinal ont l’âme d’éternelles voyageuses. Commandes d’expatriés ou souvenirs du pays emportés dans une malle de voyage, vignettes glissées dans une tablette de chocolat ou affiches vantant la qualité des produits du Grand Bazar de Liège, de la société Chagnon et Cie à New York ou d’Aurora Orellana à Mexico, elles ont été un support commercial largement prisé et les ambassadrices directes de cette production vosgienne.

Les archives commerciales de l’Imagerie Pellerin, déposées par l’Imagerie d’Épinal S.A. aux Archives départementales des Vosges, permettent d’étudier la place de l’international dans cette politique de création et de diffusion d’images en français et en langues étrangères. Stratégies commerciales, réseaux de dépositaires et d’agents, adaptation des catalogues, diversité des modèles, création de planches sur commande expliquent l’exceptionnel rayonnement géographique de l’Imagerie Pellerin, qui influença l’expression artistique populaire au-delà de l’Europe continentale, à l’exemple de l’imagerie indienne.

À l’initiative des Archives départementales et du Musée départemental d’art ancien et contemporain, D’Épinal au-delà des mers a bénéficié de la collaboration de l’Imagerie d’Épinal S.A. et du Musée de l’Image à Épinal.

 

Références complètes de l’ouvrage