Contenu éditorial simple : Gérer une contamination par les moisissures

 

 

Parmi les organismes vivants ayant une appétence pour les papiers, colles, cuirs ou parchemins, les moisissures sont particulièrement redoutées par les professionnels et sont probablement la première cause de dégradation des collections d’archives. Lorsqu’une contamination par les moisissures apparaît, il est important d’agir rapidement et de prendre ensuite les mesures qui permettront de la traiter efficacement et éviter sa récidive.

 

Plan de la rubrique

•    Que faire en cas de contamination par les moisissures ? Les mesures d’urgence.
•    Vérifier la viabilité des moisissures
•    Désinfecter les archives et leur environnement
•    Dépoussiérer les archives et leur environnement
•    En savoir plus

 

Que faire en cas de contamination par les moisissures? Les mesures d’urgence

Dès que des moisissures apparaissent, il importe de prendre rapidement des mesures pour éviter qu’elles prolifèrent et s’étendent.
•    Films tutoriels
•    Fiche d’intervention

Films tutoriels

Épisode 1. Connaître et prévenir - Cet épisode décrit succinctement ce qu’est une moisissure, son cycle de développement, les conditions favorables à sa germination et sa croissance, et les actions de conservation préventive à mettre en place pour éviter son apparition sur les collections d’archives et de bibliothèques.

 

Épisode 2. Comment gérer une contamination par les moisissures ? Les mesures d’urgence - Lorsque des moisissures apparaissent sur les collections d’archives et de bibliothèques, il est important de prendre rapidement les mesures adéquates pour enrayer leur développement et éviter qu’elles ne se propagent. Dans cet épisode, des conseils sont donnés pour une prise en charge rapide et efficace des collections et des locaux moisis.

 

Épisode 3. Comment gérer une contamination par les moisissures ? Les procédés de décontamination des collections - Dans cet épisode, sont décrits les procédés à utiliser ou à proscrire pour désinfecter des collections d’archives et de bibliothèques contaminées par les moisissures.

Visionner les trois épisodes de la série 1.

 

Fiche d’intervention

Le document  Faire face à une contamination par les moisissures résume, sous la forme de fiches, les actions à mener en cas de contamination par les moisissures.

 

Vérifier la viabilité des moisissures

Lorsque des traces de moisissures sont présentes sur des documents, il importe de vérifier que celles-ci sont bien actives avant d'envisager tout traitement, notamment avec un produit biocide. Pour ce faire, il est possible de faire appel à un laboratoire spécialisé qui saura dénombrer et identifier la (les) souche(s) de moisissure(s), informations utiles pour évaluer la virulence de la contamination. Tous les laboratoires d’analyse spécialisés dans la détection, le dénombrement et l’identification des moisissures environnementales, sont capables de réaliser ce type d’étude, mais les protocoles de prélèvement et de mise en culture doivent être adaptés à la nature des souches recherchées (cellulolytiques, protéolytiques…) et aux objectifs visés (évaluation de la contamination de documents d’archives).

Un laboratoire d'analyses environnementales peut également être sollicité lors d’une contamination de grande ampleur pour évaluer le risque qu’elle peut présenter pour la santé des personnes, et mettre en place des mesures de prévention et de protection adaptées.

S’il s’agit uniquement de s'assurer qu’une ancienne trace de moisissure à présent sèche ne se réactivera pas en cas de dérèglement climatique, ou bien de vérifier l’efficacité d’une opération de dépoussiérage, un auto-diagnostic peut être réalisé. Il ne nécessite pas d'équipement de laboratoire spécifique et fournit des résultats rapides, mais ne permet  pas d’identifier la souche de moisissure.

 

Désinfecter les archives et leur environnement

Les documents d’archives sont fragiles et particulièrement sensibles aux procédés physiques et chimiques utilisés pour éliminer les moisissures et les spores qui les colonisent. Il n’existe de ce fait que très peu de traitements de désinfection qui aient une réelle efficacité sur ces dernières et qui soient inoffensifs pour les matériaux qui composent les documents.

Le traitement de désinfection choisi dépendra de l’ampleur et de la virulence de la contamination, mais en cas de contamination sévère et/ou de grande ampleur, seules la fumigation à l’oxyde d’éthylène et l’irradiation aux rayons gamma sont recommandées aujourd’hui.

L’utilisation d’ozone et de poudres fumigènes, parce qu’ils sont peu efficaces et potentiellement dangereux pour les matériaux qui constituent les documents sont fortement déconseillés. Les poudres fumigènes, liquides biocides pulvérisés ou nébulisés peuvent être utilisés pour traiter les locaux et le mobilier à condition qu’ils soient préalablement vidés de leurs collections.

Désinfection des collections

Désinfection à l’oxyde d’éthylène

Désinfection aux rayons gamma

Désinfection des locaux

 

Dépoussiérer les archives et leur environnement

La poussière est un facteur de risque très important puisqu’elle contient des spores de moisissures, peut contribuer à augmenter la teneur en eau d’un objet favorisant ainsi la germination des spores, et constitue un milieu nutritif favorable à la croissance et la multiplication des moisissures.  Il importe donc que les collections, le mobilier et les locaux soient propres et régulièrement dépoussiérés. Or le dépoussiérage n’est pas une opération anodine : le matériel et les gestes doivent être adaptés à la nature et la fragilité des objets, et l’ordre dans lequel les étapes se succèderont peut avoir des conséquences importantes sur son efficacité.

 

En savoir plus

Études sur la qualité environnementale fongique dans des services d’archives et de bibliothèques    

Contamination fongiques en milieux intérieurs et impacts sur la santé

Norme

  • NF EN 16790 Août 2016 X 80-031 - Conservation du patrimoine culturel – Gestion intégrée des nuisibles (IPM) pour la protection du patrimoine culturel