Article : Séminaire annuel des Archives de France (25-27 novembre 2020)

Discours d'ouverture

Discours d'ouverture, par Philippe Barbat, directeur général des patrimoines.

Séances plénières

Actualités de la politique nationale des archives, par Françoise Banat-Berger, cheffe du Service interministériel des Archives de France.

Actualités de FranceArchives, par Manonmani Restif et Mathieu Stoll (SIAF).

Fonctions support et moyens généraux, par Dominique Bard de Coutance (SIAF).

Actualités juridiques, par Jean-Charles Bédague (SIAF).

Collecte des "mémoires de confinement" : une géométrie variable des "écrits de crise", par Sylvie Le Clech, inspectrice générale des patrimoines.

Carte blanche : "L'état d'urgence sanitaire et la continuité des services publics d'archives", animée par Cyril Daydé (Archives départementales de la Mayenne), Aude Seillan (Archives départementales du Territoire de Belfort) et Rémy Verdo (Archives municipales de Toulouse).

 

Ateliers

Prendre en main de nouveaux outils pour l’archivage numérique : atelier pratique

Coordination : Dominique NAUD (SIAF), Anne Lambert (Mission des Archives de France auprès des ministères sociaux), Chloé Moser (Mission des Archives de France auprès des ministères sociaux), Alice Grippon (programme Vitam), Marion Ville (programme Vitam), Violette Levy (Archives nationales), avec Claire Di Mascio (Archives départementales du Rhône), Justine Wallet (Archives départementales de Loire-Atlantique) et Frédérique Garnier (Archives départementales de Loire-Atlantique).

Cet atelier se propose de donner toutes les ficelles pour préparer, transférer et communiquer comme il se doit des paquets d’archives grâce à plusieurs outils déjà en service ou au stade du prototype, en s’appuyant sur les pratiques et les projets en cours.

Fiches pratiques des coordonnateurs

Synthèse graphique de l'atelier.

 

L’animation des réseaux des archives.

Coordination : Bastien Chastagner (SIAF) et Mélanie Rebours (SIAF).

Un réseau, des réseaux… ? Faire réseau et animer des « communautés métiers d’intérêts » occupent une place centrale dans l’exercice courant de nos métiers. Cette année particulière a permis de tester de nouvelles méthodes de travail et d’ouvrir de nouvelles perspectives de collaboration. L’atelier se donne pour objectif d’identifier les réseaux à conforter, à renouveler voire à réinventer sous de nouvelles formes pour tenir compte de réalités et d’échelles parfois variables (national, local, outils, temps pour faire…). 

Les participants seront invités à réagir sur les modes d’interactions actuellement cartographiés et les questions posées, à les compléter et à en proposer de nouveaux en regard de leurs expériences pratiques. Les propositions retenues feront l’objet d’une expérimentation en 2020-2021.

Support de présentation et de restitution de l'atelier.

 

Gérer les archives classifiées : droit et pratiques. Coordination : Jean-Charles Bédague (SIAF).

Depuis quelques années, la problématique de la gestion des documents protégés au titre du secret de la défense nationale, et en particulier de leur communication au public, se pose avec de plus en plus de force aux services publics d’archives. Elle n’est pas sans susciter un certain nombre d’interrogations, récemment pointées par des associations d’archivistes et de chercheurs. L’atelier se propose de présenter l’état du droit en la matière, récemment modifié par la publication d’une nouvelle instruction générale interministérielle sur la protection du secret de la défense nationale, et d’envisager des solutions concrètes de mise en œuvre, en s’appuyant sur des exemples de bonne pratique. 

Support de présentation de l'atelier.

 

Connaître notre public internaute et répondre à ses attentes.

Coordination : Brigitte Guigueno (SIAF), Manonmani Restif (SIAF), Jean-Bernard Moné (Archives départementales des Hautes-Alpes), Isabelle Homer (Archives départementales de la Marne), Louis Faivre d’Arcier (Archives municipales de Lyon) et Gaël Chenard (Archives départementales de la Vienne).

L’atelier débutera par trois courtes présentations : les ateliers utilisateurs menés dans le cadre de l’AAF sur l’ergonomie des sites internet, le site mutualisé Vienne/Deux-Sèvres et l’offre déployée à Lyon durant le confinement, avec les enseignements que l’on peut en tirer du point de vue du public. Ces présentations viendront nourrir le travail concret que l’atelier proposera dans deux directions : réflexion autour de l’harmonisation du vocabulaire des sites internet ; actualisation du questionnaire de l’enquête en ligne auprès des internautes qui sera lancée d’ici fin 2020 (renouvellement de celle de 2014).

Support de présentation et de restitution de l'atelier.

Restitution du groupe "Vocabulaire utilisé sur les sites internet".

Restitution graphique du groupe "Questionnaire".

 

Atelier 5 – Accès à distance sécurisé aux archives non diffusables sur Internet : état des lieux.

Coordination : Sandrine Heiser (Archives nationales), Bruno Ricard (Archives nationales) et Sylvie Desachy (Archives départementales de l’Hérault).

À l’ère du numérique et des services en ligne, les citoyens consentent de moins en moins à se déplacer pour consulter des données ou des documents numérisés. Or tous les documents numériques que nous conservons ne peuvent pas être diffusés sur Internet, soit parce qu’ils comportent des données à caractère personnel non encore diffusables, soit parce qu’il s’agit d’œuvres de l’esprit encore protégées par des droits patrimoniaux, soit parce qu’ils ne sont tout simplement pas encore librement communicables au regard du code du patrimoine. Plusieurs établissements ont déjà créé des services d’accès sécurisé à distance : INA, BnF, CASD, pour ne citer que ceux dont les missions se rapprochent des nôtres. Nous devons à notre tour imaginer des modalités et outils d’accès à distance, surtout dans un contexte archivistique où des documents/données jusqu’à présent collectés par les Archives départementales seront désormais versés aux Archives nationales (matrice cadastrale par exemple). L’atelier se propose de présenter les résultats d’un benchmark en cours, de réfléchir aux besoins, d’étudier des cas d’usage et d’imaginer et évaluer différents scenarii d’accès à distance (fonctionnement en réseau archives - AN/AD/AM - ; accès via d’autres réseaux comme celui des maisons de services au public ; accès directement sur les outils personnels des usagers ; modalités hybrides selon le statut juridique des données et leur sensibilité, etc.). Les réflexions de l’atelier nourriront les travaux de l’assistance à maîtrise d’ouvrage missionnée par les Archives nationales et le SIAF sur ce sujet, qui viennent de débuter.

Support de présentation et de restitution de l'atelier.

 

Atelier 6 – Quelles conditions pour mettre en place une politique de collecte ?

Coordination : Catherine Junges.

Qu'est-ce qu'une politique de collecte « pertinente, soutenable et transparente », telle qu'évoquée par l'axe 10 du Cadre commun stratégique de modernisation des archives ?  Quelles sont les difficultés que rencontre un service d'archives dès lors qu'il souhaite élaborer et formaliser une politique de collecte ? Comment, ensemble, venir à bout de ces difficultés ? Telles seront les questions abordées dans cet atelier en s'appuyant notamment sur les éléments de réflexion engrangés sur la question depuis la publication du rapport Nougaret, notamment à travers le groupe « Transparence de la collecte et de l'évaluation » du Conseil supérieur des archives.

Restitution de l'atelier.

 

Restitutions graphiques des ateliers, par Anne-Laure Prévost (Maisons de l'intelligence collective).

 

Annexes

Fiches thématiques remises aux participants.

Photo de groupe.

Le mot de la fin.