Article : Activité éditoriale

 

Bien que l’activité éditoriale des Archives soit toujours centrée sur les ouvrages scientifiques et méthodologiques (guides et manuels, instruments de recherche, actes de colloques, ouvrages thématiques, etc.), elle s’est considérablement développée pour fournir à un public, de plus en plus important et moins familier des archives, des publications d’accès plus facile et moins austère, recourant pour ce faire à des graphistes de qualité et des supports de plus en plus sophistiqués (ouvrages accompagnés de cédéroms, portfolios, livres-objets, cédéroms, DVD, etc.).

 

Si les ouvrages scientifiques occupent près de 35% de la production éditoriale – cf. rapport d’activité 2004 des Archives -, les dossiers pédagogiques représentent, quant à eux, plus de 24% de cette production. Les catalogues d’exposition tiennent encore le haut du pavé avec près de la moitié des ouvrages publiés. En revanche, les produits dérivés comme les articles de papeterie, les jeux, les puzzles, les cartes postales, les posters, etc., sont encore trop rares, ainsi que les beaux livres non liés à des événements temporaires que sont les expositions, les acquisitions, etc. (à signaler, à titre d’exemple, le magnifique ouvrage des Archives départementales des Deux-Sèvres consacré au fonds photographique Georges Queuille). C’est ainsi que les Archives nationales - Site de Paris, s’orientent de plus en plus vers la coédition d’ouvrages de prestige ( Les hôtels de Soubise et de Rohan, Les chartes ornées, Les dessins des Menus Plaisirs, etc.), notamment avec la Réunion des musées nationaux, ou de plaquettes de vulgarisation (numéro spécial de Connaissance des arts ) destinés à faire connaître au public le plus large ses richesses documentaires.


Une grande partie des publications sont éditées par les administrations de tutelle elles-mêmes (Conseils généraux, municipalités) ou en coédition (avec un éditeur local, voire un éditeur national prestigieux). Les financements sont pris en charge par les tutelles ou en partenariat avec les Directions régionales des affaires culturelles (DRAC) ou les services déconcentrés et décentralisés de l’Éducation nationale (rectorats, CRDP, CDDP) lorsqu’il s’agit d’ouvrages pédagogiques.

Peu nombreuses encore, les publications multimédia - à l’exemple du cédérom des Archives départementales de la Seine-Saint-Denis - ou en ligne représentent un enjeu phare dans un monde de plus en plus ancré dans des pratiques de communication à distance.

 

Voir aussi la rubrique Actualités.