Document d'archives : Minute du terrier de l'abbaye....

Title:

Minute du terrier de l'abbaye.

Contenu :

outre la majeure partie des tènements signalés dans le précédent article, ce registre concerne les tènements suivants:
Lichiat, paroisse de Peyrat-La-Nonière ; mortaillable condition. Communaux : la grande et la petite Chaume, contenant environ 60 setérées. Tenanciers : Michel de Baignard, Jean Desreboulles, Jean Peynichon, Jean du Belleteix, jardinier, etc., habitants du village de Lichiat ; Gilbert Desreboulles, natif du village de Lichiat, de présent métayer au village de La Barrie, paroisse de Saint-Julien-Le-Châtel, Jean et François Pailles, métayers à La « Sellerie » (Seiglerie), paroisse de Châtelus-Malvaleix ; etc. Redevances : bouade, arbans, gelines, grains, dîmes, etc.
Thaury, paroisse de La Serre-Bussière-Vieille ; mortaillable condition, suivant la coutume d'Auvergne. Tenanciers : Anne Coulaud, veuve d'Annet Mourellon, en son vivant notaire au Pont-de-Bonlieu, François Gaillard, tixerand, de Sermansannes, Jean Martin, de Thaury, etc. Redevances et obligations : une bouade d'une paire de bœufs pour aller quérir le vin à Aubeterre, en Bourbonnais ; moulin banal, geline à la Noël, une quarte de froment, dîmes de grains et de chantage.
Le Pont-de-Bonlieu, paroisse de Peyrat-La-Nonière ; mortaillable condition, suivant la coutume de la Marche. Mention des communaux du village. Tenanciers : Antoine Parrot, François Daurioux, marchand, Jean Pailles, Léonard Peynichon, dame Anne Coulaud, veuve d'Annet Mourellon, en son vivant notaire, etc. Redevances et obligations : poule à la Noël, bouades, vinades, moulin banal, etc.
Buxerolles, paroisse de La Serre-Bussière-Vieille, pays de Combraille. François et Gabriel Bellegy, « consors et mestayers perpétuels » du domaine dit Le Chier-du-Mazeau, et autres tenanciers reconnaissent devoir solidairement « avecq les héritiers et bien tenant de defunt Louis de Duras, pour raison de ses autres deux domaines sittués dans led. village appelés des Ouveaux et des Fons-Rougier », aux religieux de Bonlieu, 2 setiers seigle, mesure du Chier-La-Tour ou de Saint-Julien ; 23 sous, 4 deniers de taille, etc., etc.
Pradettes, paroisse de Mainsat ; « en toute directe mortaillable de suite et mainmorte », Communaux : la chaume de Sous-L'Étang, d'une contenance de 3 setérées à la mesure d'Auzances, joignant l'étang de La Charaize et les communaux de Rebeyreix, Le Bouchet, contenant 2 à 3 setérées en « sagne » et 2 setérées en pré ; la chaume de Pradettes, contenant 2 setérées, joignant au communal de Prades et au Chemin de Pradettes à Mainsat ; un petit lopin de communal dit de Larbours, contenant une quartonnée et joignant au ruisseau « venant devers Mainsat à La Charaize ». Tenanciers : Marien Vedeygnat, Jean Daurioux, peigneur de chanvre, Léonard Dumont, tailleur d'habits, etc. Redevances : rentes en argent et en grain, gelines, bouades d'une paire de bœufs pour aider à conduire le vin de Bourbonnais à l'abbaye, « en fournissant par lesd. sr abbé et religieux la charette et nourriture ordinère des bouviers » ; l'obligation de moudre les grains au moulin de l'abbaye ; « droict de semence des vingt-quatre septérées de terre subjectes audict droict, suivant la transaction passée aujourd'hui » (22 août 1672), fixé à trois setiers seigle et un setier avoine, etc.
Rebeyreix, paroisse de Mainsat ; condition mortaillable. Mention des communaux du village ; Tenanciers : pierre Gondeau et Gilbert Tarrier, laboureurs dudit village ; Vincent Bergier, curé de Saint-Sornin, y demeurant, etc.
Pradas, paroisse de Mainsat ; en la salle basse du château de Mainsat, Antoine de La Roche-Aymon, chevalier, seigneur comte de Mainsat, reconnaît devoir aux religieux de Bonlieu 2 boisseaux et demi, seigle, de cens et rentes pour raison d'un pré dit de Sous-La-Vialle et deux terres ; lesquels biens il « confesse tenir et porter en toute directe mortaillable… suivant la coutume d'Auvergne. »
Le Sibioux, paroisse de Mainsat, « confiné par les villages de La Chirade, Pradas et Pellevoisin, de toutes parts ». Jacques Picaud et autres habitants du Sibioux, Michel Bezout, laboureur, du village de La Vault-Bezon, paroisse d'Arfeuille, etc., reconnaissent devoir conjointement avec le seigneur comte de La Roche-Aymon, acquéreur du pâtural de La Combe, diverses rentes en grain et gelines pour les biens qu'ils possèdent au Sibioux ; ils reconnaissent en outre devoir pour les biens qu'ils possèdent au lieu de Pradas, « confiné par les villages de Pellevoisin, Le Montmoreau et Le Sebioux », diverses redevances, plus le « dixme de pourceaux et le chantage de brebis et veaux lorsqu'ils demeureront audict lieu de Prades », La reconnaissance est acceptée par les religieux sans préjudice de devoirs qui leur seraient dus, « et sans préjudice aud. recognoissans du droit par eux prétendu de leur disner de dixme ».
Le Boutchat, paroisse de Saint-Priest ; condition mortaillable et de suite. « Champs communaux dudit lieu du Bouchat à la contenance d'entour six septérées, confiné par le grand chemin de Bellegarde à Chambon, du conchant, ledit chemin allant de Bonlieu à La Charaize, du midi, aux terres de La Sagnias, du levant ». Tenanciers : Jean Foucaud, laboureur du village de Lempure ; Antoine Cedon, marchand, et Me François Dechaud, notaire, de Mainsat ; etc. Redevances et obligations : 10 sous 10 deniers de cens et rentes ; une quarte de froment, de 3 ans en 3 ans ; bouades entières, arbans à bras ou à charroi, au choix des religieux, au temps de métives ; le droit de dixme et charnage d'agneaux et de porcs, lorsque les tenanciers résideront sur les héritages du Bouchay ; etc.
La Villatte, paroisse de Saint-Priest, en Combraille ; mortaillable condition et droit de suite. Communaux du village : la chaume de La Crouzette, d'une contenance de 2 setérées, « jougniant, du midy, le grand chemin de Bonlieu à Auzances, d'autre, au pastural et terre de Jean Foucaud de L'Empure, d'autre, aux terres des habitants de La Villatte » ; la chaume de La Villatte et du Moulard, d'une contenance de huit, setérées, joignant au chemin de La Villatte au bourg de Saint-Priest et aux terres de la vicairie de Saint-Martin ; le communal du Chierlavaud, contenant une setérée environ ; « une part et portion des bois de La Villatte et du Montmoreau estans indivis et à partager entre les habitans du village de La Villatte, du Montmoreau, contenant environ vingt septérées », lesdits bois confinés du levant par les terres des habitants du Montmoreau, et de toutes autres parts par les terres des habitants de La Villatte. Tenanciers : Jean Parry, Jean Tarnaud, Gabriel Parrot, Jean Moreau, etc. Redevances et obligations : grains, « un boisseau froment », gelines à la Noël, « vinade entière composée de trois bouades » pour aller chercher le vin de l'abbaye à Aubeterre en Bourbonnais, « en leur (aux tenanciers) fournissant la vye ordinaire, suyant les autres hommes de l'abbaye » ; un tenancier « a recogneu debvoir en sou particulier pour raizon du droict de semence, en suivant la tranzaction accordée entre les partyes pardevant le et juré soubsigné, cinq boisseaux et un quart de bled seigle, cinq boisseaux un quart de boisseau avoyne, mesure de Saint-Julien » ; etc.
La Villette, paroisse de La Serre-Bussière-Vieille ; condition mortaillable et droit de suite. Communaux : communal dit du Village, contenant trois quartelées, joignant au chemin du village à Thaury et a La Serre ; La Chaume, 3 setérées environ ; La Bruge-de-La-Roche, contenant 5 quartelées ; Le Chier-de-La-Roche, contenant environ une setérée et joignant au chemin de La Villette à Sermansannes. Tenanciers : Antoine Gondeau, Antoine Gaillard. Obligations habituelles ; Droit de lods et ventes suivant la coutume d'Auvergne ; « et par ce que une partie des terres sus déclarées, situées tant au territoire de La Villatte que La Villette, estoient subjectes aux droitz de semences par les anciens terriers de lad. abbaye, de la contenance de 9 sestérées de terre, pour esviter le règlement qu'il conviendroit faire annuellement dud. droict, les parties en ont convenu pour léd. droict, suivant le règlement et transactions faicte avec les autres habitants de La Villatte, à raison d'un boisseau seigle et un boisseau avoyne de rente annuelle » ; etc.
La Serre-Bussière-Vieille (bourg de) « se limite et confronte entre les villages de Buxerolles, Joix (Joueix) et Favards ». Jean Parry, laboureur dudit lieu, reconnaît devoir, « pour raizon des maisons, bois, terres, près, pasturaulx et oulches » qu'il possède audit lieu, 13 deniers de rente annuelle. (Une partie des articles cousacrés à ce tènement manque dans le terrier).
Les Farges et Mazat, paroisse du Chauchet ; condition, mortaillable. « Communal des Farges, concistant au communal appellé des Farges, autrement du Quérioux », contenant environ 4 setérées, joignant au chemin des Farges et de Mazat au Chauchet ; Le Quériou des Farges, contenant 15 cartonnées et confinant aux bâtiments du village. Tenanciers : André Malleterre, Hugues Vachier, des Farges ; Guillaume Baudou et Léonard Malleterre, de Mazat ; Me Barthélemy Giraudon, marchand, du bourg du Chauchet ; etc. Redevances habituelles.
Les Briandeix (détruit), paroisse du Chauchet ; mortaillable condition. Mention des champs communs du village. Tenanciers : Gabriel Brunet, Gilles Boudet, Jacques Mazau, cardeur de laine, etc. Redevances en grains, une poule et un arban par chacun faisant feu vif, etc.
Le Breuil, paroisse du Chauchet ; mortaillable condition. Communaux du village : La Conche, contenant une setérée, joignant à la rivière ; La Chaume, 3 éminées, et Pissarot, une quartelée, joignant la chemin du village au Chauchet. Étienne et Gilbert Brunet, etc., reconnaissent devoir différentes rentes et corvées, être tenus de moudre leur grain au moulin banal de l'abbaye, etc.
Gouzat, paroisse de Champagnat ; mortaillable condition. Communaux : Las Brugeas, 4 setérées ; Le Coudert (de Gouzat), une setérée ; La Bruge-du-Moulin, « joignant l'estang de Malestay », 3 éminées. Tenanciers : Gilbert Gaillard, cardeur, Jacques Duranton, Paul Delaunay, tous de Gouzat ; Jean Basbon, de Saint-Domet ; Léonard Rioublanc, notaire royal et greffier de Saint-Domet ; etc. Redevances et obligations habituelles. Et sur ce que lesd. sieurs abbé et religieux dizoient les susd. terres estres subjectes au droict de semence, et led. Rioublanc, de contrère, et pour esviter procès, led. Rioublanc, sans tirer à conséquence, a offert « bailler quelque redevance annuelle… et par protestation où l'on n'accepteroit son offre, de se pourvoir insin qu'il adviserat, mesme de la prescription dud. droict, et pour esviter à procès, lesd. sieurs et L. Rioublanc sont convenus d'accord, pour rezon dud. droict, à un demy-boisseau seigle et demyboisseau avoyne, mesure de Sainct-Jullien, de rente annuelle. »
Le Foussat, paroisse de Champagnat ; condition mortaillable. Communal : « la chaume de L'Estron, commune aux villages du Foussat, La Chaudure, Chabredier, Malestay, contenant environ 20 sestérées, joignant l'étang de La Naulte de lad. abbaye et aux, terres des villages ». Tenanciers : Sébastien Legros, Michel Gaillard, Gilbert Bataillon, Vincent Dufoussat ; etc. Redevances et obligations habituelles. « Et pour le droict de semence auquel les terres susdéclarées estoient subjectes suivant les anciens tiltres de lad. abbaye, ils l'ont réglé à trois quartes seigle, mesure de Sainct-Jullien, payable à chascun an, à chascune feste de Sainct-Jullien. »
Malleteix, paroisse de Champagnat ; mortaillable condition. Communaux : La Bouige, contenant 3 setérées, joignant à l'étang de Malleteix et au chemin de La Croix-au-Bost à Bellegarde ; Le Coudert, contenant une setérée, joignant à l'étang et aux mazures du village. Tenanciers : Toussaint Moutarde, Mathieu. Brujard, etc. Redevances habituelles.
Joueix, paroisse de La Serre-Bussière-Vieille. « Confiné et confronté par le bourg de La Serre, les villages du Mazeau et Geouz ». Gilbert Bourdier, Nicolas Teston, confessent être possesseurs de maisons, granges, prés, terres, pâturaux, bois et communaux sis au territoire dudit village et devoir, conjointement et solidairement, avec les héritiers de Louis de Duras, écuyer, seigneur du Mazeau, « lequel avoit un domaine dans led. village de Joueix, provenu anciennement des Rablard », 3 sous 4 deniers de rente, et une émine de seigle, mesure du Chier-La-Tour, de rente annuelle.
La Chaud (ce village est communément appelé La Chaud-Meurt-de-Froid, et une partie de son territoire est dite La Chaudpour-Les-Rats, alias, Rapt), paroisse de Saint-Priest ; mortaillable condition, suivant la coutume d'Auvergne. Communaux : Le Glone, 5 setérées ; la chaume du Moulard, 6 setérées, joignant aux héritages de la vicairie de Saint-Martin ; Le Coudert du village, une éminée, « entrelassé entre les héritages dudil village ». Jean Pénichon, cardeur du bourg de La Croix-au-Bost, déclare posséder, en plus d'héritages tenus de redevances et obligations déterminées, un pré dit du « Sagnas-des-Rapts », pour lequel il paye des cens et renies solidairement « avec les autres détenteurs des biens des Pénichons situés audit village, pour le tènement des Rapts aud. village de La Chaud ». Antoine Tarnaud, laboureur du village de La Chaud, confesse devoir, en plus des redevances qu'il a énumérées, 6 sous de taille « pour les héritages situés dans le tènement des Rapts ». Aveu de Léonard Bellet, maçon, habitant du village de La Chaud-Meurt-de-Froid. Jean Gaudeix, déclare posséder, « dans le tènement des Rapts, une terre appelée du Moulard, contenant entour trois esminées, joignant un communal de La Chaud, appelé du Moulard-aux-Gouttes. »
Bégonneix, paroisse du Tromps (aujourd'hui, commune de Saint-Priest-d'Évaux). Reconnaissances par Léonard Debujadoux, Antoine Fournier et autres, habitants dudit village, d'une rente de 2 setiers de seigle, pour les bâtiments, fonds, domaines et héritages qu'ils possèdent à Bégonneix.
Le Mazeau, paroisse du Tromps (aujourd'hui commune de Saint-Priest-d'Évaux), « se confroncte aux terres dudit bourgt do Tron, La Chaussade, le chemin de Mainsat à Chambon ». Mention de communaux. Me Sébastien Aupetit, sieur de Lavaud, demeurant au lieu du Mas, bourg de Mazeirat, Louis Petit, du village de La Bruyère, « La Brugière », paroisse de Tardes, etc., confessent devoir 3 éminées seigle et 3 éminees avoine, mesure de Chambon.
Favard, paroisse de La Serre-Bussière-Vieille, « composé de maisons, prés, terres, pasturaux, bois, bussons, communaux et héritages quelconques, limité et confronté par le bourg de La Serre, les villages de Thaury, Gioux, et la rivière du Tarde, de toutes parts ». Jean et Pierre de Favard, habitant à Favard, confessent devoir à l'abbaye 2 setiers seigle, mesure d'Évaux.
Luchat, paroisse de Tardes, « limité par les villages de La Villetelle, Le Pradeau (Pradinot), Le BreulCouton (Le Breuil-Coton) et Lavault ». Me Sébastien Babouteyx, praticien, Antoine Prudhomme et Pierre Bourdul, reconnaissent devoir une rente de seigle.
Ravayal, paroisse de Peyrat-La-Nonière, « confiné par les villages de Chierreynaud, Luzier, Larbre et le grand chemin allant du Pont-de-Bonlieu à Aubusson ». Jean Parry, Léonard Dutron, Jean Mège, Sébastienne Dumalanède, reconnaissent devoir une rente de 3 quartes de blé seigle, mesure de Saint-Julien. Présent, Georges Migonnat, meunier, demeurant au moulin proche l'abbaye.
Vullecroux, paroisse de Saint-Domet, « confiné par les villages du Bois, le bourg de Saint-Dhomet et Prieuret ». Dhomette Danthon, veuve de Me Léonard Raynaud, en son vivant notaire royal, Charles Danthon, laboureur, etc., reconnaissent devoir annuellement une rente de 9 boisseaux, blé seigle, mesure de Saint-Julien.
Chez-Raynaud, paroisse de Peyrat-La-Nonière, « confiné par les villages de Ravayat, La Fressinède, Le Mont, Le Mazeau ». Jean Alhéritière, Mathieu Faure, Annet Foucaud, confessent devoir annuellement une émine blé seigle et une émine avoine, mesure de Saint-Julien.
La Bonnette (détruit), paroisse de Peyrat-La-Nonière ; mortaillable condition. Communaux : « de Soubs-La-Chaume, contenant 3 esmines avec une pescherie dans icelluy, joignant les susd. chemin de Bonlieu à Saint-Julien, aux bois desd. sieurs religieux et héritages desd. Bonnettons, plus autre communal appelé Le Chief-du-Pâtural, contenant 3 quartes, joignant au chemin du Puy-La-Reynaude à Peirat et à la terre dud. Dommet Bonneton ».
Les Bonnettons : Antoine Bonnetton, autre Antoine, fils de Dommet Bonnetton « detenu de maladie », Léonard Bonnetton, tous gens de labeur, demeurant au village de La Bonnette, reconnaissent devoir des rentes en grain et argent, des gelines, des arbans et bouades, etc.
Les Reboulles, paroisse de Peyrat-La-Nonière ; condition mortaillable. Communaux « appellés de La Chaume-Grande et La Chaume-Petite » d'une contenance de 60 setérées, joignant au communal de La Barre, au bois des religieux, aux terres des habitants de Lichiat et au chemin d'Aubusson à Montluçon. Tenanciers : Me Jean Chaudure. l'aîné, praticien, demeurant an Pont-de-Bonlieu ; Marien et Jeanne Desreboulles, Antoine Viroullet, cardeur, « absent de la province », Anne Desreboulles, tous, demeurant au lieu des Reboulles. Redevances et rentes en grain et argent, corvées, obligation de moudre leurs grains an moulin banal. « Et oultre ce, lesd. Jeanne et Anne Desreboulles ont confessé debvoir pour le règlement du droict de misement auquel les terres susdéclarées estoient tenues suivant les anciens tiltres de lad. abbaye et auquel droict leurs autheurs avoient esté condamnés, et par la convention faicte avec led. don Savy aux susd. noms, scavoir, lad. Jeanne, un boisseau seigle et lad. Anne, un quart de boisseau à la mesure de Sainct-Julien, de cens et rente annuelle et perpétuelle, payable par chascnn an, à chascun jour et feste de Sainct-Jullien, au mois d'aoust. »
Le Moutgaudon, paroisse de Saint-Domet ; mortaillable condition. Communaux : « concistant en communal appellé du Peirout-Aufort, contenant en tour 5 sestérées, joignant les héritages de La Croix-au-Baud et touche lesd. Dechierfranc ; plus autre communal appellé de Las Combas, contenant entour 3 sestérées, joignant led. chemin de La Croix-au-Baud à Champaigniat, les héritages de La Croix-au-Baud et la terre et pastural desd. Dechierfranc, plus autre communal appellé de La Gasne, contenant entour 4 sestérées tenant les héritages de Villecoux, la terre de Martial Chamaly, et aux terres de Prieurat ; plus autre communal appelé Le Coudert du village, contenant trois esminées, joignant aux bastiments des confessans et les héritages du village ; plus autre Coudert du village de Montgaudon, contenant esminée et joignant aux bastiments et héritages dud. village ». Tenanciers : pardoux, Antoine, Sébastien et Jeanne Chamaly, du Montgaudon ; Me Léonard Rioublanc, notaire royal et greffier de Saint-Domet, y résidant ; Me Jean Bergier, chirurgien, résidant au Rouchaud, paroisse de Mainsat ; etc. Redevances habituelles.
Vallansanges, paroisse d'Issondun, « confiné par le bourg du Puymalsignat, par les villages de La Virolle, Chiron-Poty, Planchat et Montmartière ». Sébastien Blondeau, Antoine Lamy, Léonard Aucouturier, Gilbert Giron, Gilbert Chastellard, Pierre Mercier, etc., tous habitants de Vallansanges, reconnaissent devoir à l'abbaye 3 émines blé seigle, mesure de Saint-Julien, 10 sous de cens et rentes, dus « annuellement et solidairement avec les tenanciers des biens de Gilbert Migniot, possédés par Jean Charaneau, lieutenant de la châtellenie d'Aubusson, et diverses autres. »
Chantagrioux, paroisse de Champagnat ; mortaillable condition. Communaux du village : La Goutte-Morte, une éminée ; La Goutte-Dauneix, 3 setérées ; Las Gouttas, 2 setérées ; Le Chier-Daurioux, 2 setérées ; La Goutte-de-La-Fond-de-Lespinasse, une quartelée ; La Pierre-Grande, 2 setérées ; enfin Las Gouttas-de-Las-Saignas, 3 quartelées. Tenanciers : Annet Ribot, maçon, Gabriel Boudet, Martial Chaudure, Annet Picaud, etc. Redevances habituelles ; « pour raison du droict de semence et suivant la transaction accordée entre les parties, pardevant le notaire royal soubsigné ce jourd'huy », divers tenanciers s'obligent à payer annuellement une redevance en seigle, variant d'un demi à 3 boisseaux.
Chabredier, paroisse de Champagnat ; mortaillable condition. Communaux : Le Chier, 3 setérées ; plus une partie du communal de Lestron, 20 setérées, « joignant à l'estang de lad. abbaye appellé de La Nautte et aux pasturaux des habitants de La Chaudure, du Foussat et de La Jonchère, et au chemin de Chabredier à Gouzat ». Tenanciers : Jean de Chabredier, marchand, François de Chabredier, sergent ordinaire en la justice de Peyrat, habitant au village de Chabredier, etc. Redevances et obligations habituelles.
Le Faux-Bon-Amour, paroisse de Mainsat, confiné par les villages de La Caborne, « La Borne », Chagot et Bardet, Claude et Gilbert Maillerys, cousins, Étienne et Annet Ballet, Claude Chagot, tailleur d'habits, demeurant audit Faux-Bon-Amour, reconnaissent devoir un boisseau de seigle et 2 boisseaux d'avoine, pour raison des bâtiments, terres, bois, buissons, pâturaux et communaux qu'ils possèdent dans le territoire dudit village.
La Chaudure, paroisse de Champagnat : mortaillable condition. Communaux : Le Coudert, 2 setérées, joignant aux bâtiments et terres du village de La Chaudure, le chemin allant de la croix de La Chaudure aux Peyroux ; L'ouche du Bost, une setérée, joignant le chemin de La Faye à La Croix-au-Bost ; la chaume de Lestron, 20 setérées ; 6 boisselées de communal aux Peyroux ; enfin, Le Chier, une setérée, joignant le chemin du Foussat à Champagnat. Tenanciers : Gilbert Gaillard, Jean Pasquet, Georges Bosrougier, Marguerite de La Faye, agissant pour Sébastien Bardinon, son mari, maçon, absent de la province ; Me Jean Chaudure, praticien, demeurant au Pont-de-Bonlieu. Redevances habituelles. Table du terrier, divisée par tènements et donnant en partie pour chacun d'eux des noms des tenanciers.

Cote :

H 477

Inventaire d'archives :

Description physique :

Registre. In-f°, 374 feuillets, papier.

Où consulter le document :

Archives départementales de la Creuse