Document d'archives : Assemblée populaire de la commune d'Aurillac (12 Nivôse-24 Messidor An III)

Conservation institutions:

Archives départementales du Cantal

Contenu :

Présentation du contenu
1. Tableau fait par le citoyen Vanel "des efforts que fait le coquinisme pour faire rétrograder l'esprit public et la révolution du 9 Thermidor" (12 Nivôse An III)
2. A propos de la rétractation par les citoyens d'Aurillac, d'une adresse en faveur de Carrier (12 Nivôse)
3. L'assemblée demande justice des crimes de Carrier (13 Nivôse)
4-14. Au sujet de "manœuvres perfides pour faire rétrograder l'opinion publique" (14 Nivôse-20 Pluviôse)
14-15. Lettre du représentant J. -M. Musset (8 Pluviôse)
15-16. Au sujet des dénonciations, de Carrier contre des citoyens d'Aurillac, d'Esquirou 4e du nom contre Milhaud, capitaine de gendarmerie à Aurillac (25 Pluviôse)
17. Au sujet d'une "conspiration qui devait faire périr une partie de la Convention" (30 Pluviôse)
18-19. Éloge du citoyen Vanel, blâme à l'adresse du représentant Milhaud et d'Esquirou 4e du nom (30 Pluviôse)
20. Grognier fils 1er du nom montre les différents moyens employés par les robespierristes pour tromper le peuple (20 Ventôse)
21. Au sujet d'un arrêté du Conseil général de la commune d'Aurillac y établissant un bureau de Charité, où les citoyens aisés seraient invités à apporter des secours (20 Ventôse)
22. Formation du bureau de charité (30 Ventôse An III)
23-24. Au sujet de blé que des fermiers laissent gâter dans la commune de Mary sur un tènement devenu bien national, "alors que la disette des subsistances est générale dans cette contrée" (2 Germinal)
25. On demande le rappel du citoyen Chevalier comme capitaine de la gendarmerie à Aurillac, à la place de Milhaud "qui n'a jamais été entouré de la confiance publique et se trouve au contraire du nombre de ceux qui doivent être jugés par le tribunal criminel du Puy-de-Dôme" (2 Germinal)
26-28. Pétition d'Etienne Couderc, lieutenant de gendarmerie à Aurillac, remplacé sur ordre de la Convention par le citoyen Cambefort Moncant, qui avait été destitué par le département : il fait valoir les services qu'il a rendus pour demander son maintien à Aurillac ; suites (10 Germinal)
29. On demande que Musset, qui a, comme représentant, "commencé la révolution de la vertu dans le Cantal, vienne la consommer" (10 Germinal)
30. Le citoyen Vanel retrace les nouveaux efforts des royalistes et des terroristes qui voulaient "les premiers relever le trône, les seconds les échafauds" (18 Germinal)
31. Adresse à la Convention (30 Germinal)
32. Le représentant Milhaud est traité de "caméléon" et de'"monstre sanguinaire". Lakairie, rédacteur du "Décadaire du Cantal", accusé de faiblesse sur le compte de Milhaud, déclare qu'il justifiera la conduite du représentant (30 Germinal)
33-35. Séance extraordinaire à la nouvelle des événements du 1er Prairial (envahissement de la Convention par les Jacobins, assassinat du député Féraud) (7 Prairial)
36-37. Discussion sur le moyen d'avancer l'arrivée des courriers ; l'administration du département sera invitée à établir des relais provisoires d'Aurillac à Saint-Flour (8 Prairial An III)
37-39. Adresse à la Convention à la suite de l'assassinat de Féraud (7 Prairial)
39-40. Le citoyen Reyt, capitaine au 1er bataillon du Cantal, se plaint au nom de ce bataillon que, dans le n° 8 du "Décadaire du Cantal", il est dit que les Carrier et Milhaud n'avaient été nommés députés à la Convention que par l'effet de la force armée ; explications du citoyen Dolivier, auteur du passage incriminé (1er Messidor)
41-42. Appel à l'union contre les ennemis de l'ordre ; demande que la garde nationale soit réorganisée, afin qu'il y ait une force prête à partir au premier signal "pour défendre le territoire du Mur-de-Barrez et le nôtre" (24 Messidor).

Identifiant de l'unité documentaire :

27 J 26

Inventaire d'archives :

Description physique :

Description physique: Copie du registre des séances, 1 cahier de 42 pages

additional_resources_label

Conservation des originaux :
Localisation des originaux
Copie du registre des séances, 1 cahier de 42 pages