Inventaire d'archives : Catologue des sceaux

Institution de conservation :

Archives départementales de l'Aube

Contenu :

Présentation du contenu
La collection des sceaux détachés des Archives départementales de l'Aube se répartit entre 181 sceaux laïques et 115 sceaux ecclésiastiques. La très grande majorité du fonds est constituée de sceaux des XIIe et XVe siècles, les sceaux modernes n'étant qu'au nombre de trente-trois (tableau n° 1). Les empreintes les plus anciennes sont celles du duc de Bourgogne Hugues II (vers 1102-1142 ; 42 Fi 47), du comte Gautier II de Brienne (vers 1125-1161 ; 42 Fi 224) et du roi de France Louis VII (vers 1137-1180 ; 42 Fi 28-29), les plus récentes étant celles du chapitre cathédral de Troyes (42 Fi 144), de la Ville de Paris (42 Fi 95, timbre sec) et d'un membre de la maison de Clermont-Tonnerre non identifié (42 Fi 36).
Les sigillants sont, pour la très grande majorité, originaires de l'ancien comté de Champagne. Les membres de la dynastie thibaudienne (41 empreintes) et les rois de France y sont largement représentés (40), devant les doyens de la chrétienté de Bar-sur-Aube (17), les évêques de Troyes (14), les évêques de Langres (13) et les chapitres troyens (13).
Tableau n° 2 : Détail de la couleur des empreintes de sceaux par demi-siècles
 RougeVertBrunJauneBlancNaturelRouge dans un berceau de cire naturelle
1100-1150  11   
1150-12001258231 
XIIe siècle1 1    
1200-1250726214   
1250-1300202167 1 
XIIIe siècle411111   
1300-1350 21     
1350-14007131    
XIVe siècle 11     
1400-1450411    2
1450-150044 2 11
XVe siècle      1
1500-155018     
1550-160011 1   
1600-16502312   
1650-1700 6 4   
1700-1750       
XVIIIe siècle 2     
TOTAL631435024334
Tableau n° 3 : Détail des modes d'attache des empreintes de sceaux par demi-siècles
 Double queueSimple queueLacs de soieFlocs de soieCordons de soieCordelettes de soieFils de laineCordelettes de laineCordelettes de chanvreLanières de cuirAttaches perdues
1100-1150          2
1150-120017 5 1 1  25
XIIe siècle1        1 
1200-125025 26       9
1250-1300341917   1 3
XIIIe siècle17 5  1    4
1300-135013 6   1   1
1350-1400834 11    5
XIVe siècle5 4  2     
1400-145013 1 1 1   1
1450-150072      2  
XVe siècle          1
1500-15503 4 1  1   
1550-1600111       1
1600-1650121   2   1
1650-1700 35   1   1
1700-1750           
XVIIIe siècle  1        
TOTAL14512721114613334
La collection est bien conservée et comporte de nombreux sceaux inédits, raisons pour lesquelles Auguste COULON retint 63 d'entre elles pour son Inventaire des sceaux de Champagne, établi entre 1912 et 1939 à partir des fonds d'archives de Champagne-Ardenne
Les enveloppes de conservation des empreintes, annotées de la main du conservateur en charge des collections sigillographiques des Archives nationales, attestent de l'intérêt qu'il porta à ce fonds.
.
Liste des empreintes de la collection de sceaux détachés moulés par Auguste COULON :
42 Fi 2 : Premier grand sceau d'Henri Ier le Libéral, comte de Troyes (Ch 55-2)
42 Fi 15 : Deuxième grand sceau de Thibaud IV, comte de Champagne (Ch 58-58bis)
42 Fi 17 : Premier grand sceau de Thibaud V, comte de Champagne (Ch 5-5bis)
42 Fi 27 : Grand sceau d'Henri III, comte de Champagne (Ch 8-8bis)
42 Fi 48 : Deuxième grand sceau de Simon Ier de Joinville (Ch 154-154bis)
42 Fi 51 : Sceau de Henri IV, comte de Bar (Ch 37-37bis)
42 Fi 59 : Sceau d'Eustache III de Conflans (Ch 143-143bis)
42 Fi 57 : Sceau de Jean III, seigneur d'Arcis (Ch 178-178bis)
42 Fi 58 : Sceau de Guillaume II, seigneur d'Arzillières (Ch 185-185bis)
42 Fi 67-1 : Sceau du bailliage de Troyes (Ch 827A)
42 Fi 69 : Deuxième sceau du bailliage de Vitry (Ch 838-838bis)
42 Fi 70-1 : Premier sceau du bailliage de Vitry (Ch 837)
42 Fi 70-2 : Sceau de Guillaume de Mussy-sur-Seine, bailli de Vitry (Ch 976)
42 Fi 72 : Sceau de Viard de La Ferté, bailli de Chaumont (Ch 917)
42 Fi 76 : Sceau d'Etienne de Chaumont, prévôt de Bar-sur-Aube (Ch 990B)
42 Fi 80-2 : Sceau d'H. de Sus, clerc en la prévôté de Vitry (Ch 1253)
42 Fi 80-3 : Sceau de N., clerc en la prévôté de Vitry (Ch 1404)
42 Fi 82-2 : Sceau de N., clerc juré à Vitry (Ch 1255)
42 Fi 82-3 : Sceau de P. de R., clerc juré à Vitry (Ch 1254)
42 Fi 88 : Sceau des Grands jours de Troyes (Ch 768B)
42 Fi 91 : Sceau de Jacques de Pont, maire de Bar-sur-Aube (Ch 733)
42 Fi 92 : Sceau de Gautier, maire de Bar-sur-Aube (Ch 735)
42 Fi 97 : Sceau de Marie de France (Ch 52-3)
42 Fi 101 : Sceau de Marguerite de Bourbon, comtesse de Champagne (Ch 11-11bis)
42 Fi 110 : Sceau de Jeanne de Congy (Ch 340)
42 Fi 112 : Sceau de Guillaume, dame de Durnay (Ch 392-392bis)
42 Fi 114 : Sceau de Jeanne de Saint-Vrain, dame de Vignory (Ch 636)
42 Fi 118 : Sceau d'Henri de Carinthie, évêque de Troyes (Ch 1642)
42 Fi 126 : Sceau de Nicolas de Brie, évêque de Troyes (Ch 1648)
42 Fi 127 : Sceau de Jean de Nanteuil, évêque de Troyes (Ch 1650)
42 Fi 128 : Sceau de Pierre II d'Arcis, évêque de Troyes (Ch 1653B)
42 Fi 129 : Sceau de Jean VII l'Eguisé, évêque de Troyes (Ch 1654A)
42 Fi 130 : Sceau de Jacques Raguier, évêque de Troyes (Ch 1657)
42 Fi 131 : Sceau de l'abbaye Notre-Dame-aux-Nonnains de Troyes (Ch 2382-2382bis)
42 Fi 133 : Sceau du chapitre Saint-Urbain de Troyes (Ch 1876B)
42 Fi 134 : Sceau du chapitre Saint-Urbain de Troyes (Ch 1876A)
42 Fi 140 : Sceau du chapitre Saint-Urbain de Troyes (Ch 1876C)
42 Fi 145 : Sceau du chapitre de la cathédrale de Troyes (Ch 1874A)
42 Fi 146 : Sceau du chapitre de la cathédrale de Troyes (Ch 2319)
42 Fi 150 : Deuxième grand sceau de Gautier de Bourgogne, évêque de Langres (Ch 1567)
42 Fi 152 : Premier grand sceau de Gautier de Bourgogne, évêque de Langres (Ch 1556B)
42 Fi 153 : Grand sceau de Garnier II de Rochefort, évêque de Langres (Ch 1569D)
42 Fi 159 : Sceau du vicaire général des Frères mineurs (Ch 2954)
42 Fi 160 : Sceau de Faydit d'Aigrefeuille, cardinal (Ch 1449)
42 Fi 161 : Sceau d'Alamannus, cardinal (Ch 1453)
42 Fi 163 : Sceau de Bonaventure, évêque de Dece ? (Ch 1559)
42 Fi 164 : Sceau de Païen, archidiacre du Bassigny (Ch 1719)
42 Fi 165 : Sceau de Guy de Chappes, prévôt de Saint-Étienne de Troyes (Ch 1398)
42 Fi 166 : Sceau de Jacques, doyen de la chrétienté de Vitry (Ch 2006A)
42 Fi 167 : Sceau de Jacques, doyen de la chrétienté de Vitry (Ch 2006B)
42 Fi 168 : Sceau de Viard, doyen de la chrétienté de Bar-sur-Aube (Ch 1954-1954bis)
42 Fi 190 : Sceau d'Etienne II de Foissy, abbé de Clairvaux (Ch 2511-2511bis)
42 Fi 191 : Sceau de Jean VIII Foucault, abbé de Clairvaux (Ch 2514)
42 Fi 194 : Sceau de Claude Largentier, abbé de Clairvaux (Ch 2517-2517bis)
42 Fi 196 : Sceau de Pierre, abbé de Montier-en-Der (Ch 2902-2902bis)
42 Fi 197 : Sceau de l'abbé de Cheminon (Ch 2493)
42 Fi 198 : Sceau de Hubert III, abbé de Saint-Oyend de Joux (Ch 2720)
42 Fi 199 : Sceau de l'abbé des Escharlis (Ch 2561)
42 Fi 200 : Sceau d'Adèle de Bretagne, abbesse de Fontevraud (Ch 2813-2813bis)
42 Fi 213 : Sceau de N., abbé de ? (Ch 2996-2996bis)
42 Fi 222 : Sceau de N., abbé de ? (Ch 2991)
42 Fi 227 : Sceau d'un seigneur non identifié (Ch 1422-1422bis)
42 Fi 228 : Sceau d'un seigneur non identifié (Ch 1421-1421bis)
Au-delà de la sélection opérée par Auguste COULON, plusieurs sceaux de la collection présentent un intérêt particulier en raison de leur rareté ou de leur caractère inédit. C'est le cas notamment des sceaux du comte Gautier II de Brienne (42 Fi 224), de la comtesse Marie de France (42 Fi 97), de son fils Henri II (42 Fi 8, inédit)
Au sujet de ce sceau, voir A. BAUDIN, Histoire et emblématique en Champagne, t. 1, p. 122-124 et t. 2, n° 8.
, du duc d'Autriche Léopold V de Babenberg (42 Fi 38), des seigneurs Gautier Ier et Gautier II de Vignory (42 Fi 61-66), des gardes des foires de Champagne (42 Fi 93), de François Ier d'Orléans, comte de Dunois et de Longueville (42 Fi 233, inédit), de la Faculté des droits de Reims (42 Fi 187), de plusieurs cardinaux et de la plupart des sceaux de tabellions, petits et très fragiles, dont le bon état de conservation s'explique pour une grande partie par leur conditionnement isolé de l'acte.
- En revanche, la séparation du sceau du document qu'il validait est un obstacle à son identification lorsque la légende de l'empreinte a disparu. Vingt-et-une empreintes demeurent ainsi anonymes, treize de sigillants ecclésiastiques, sept de sigillants laïques et une dont la catégorie n'a pu être établie.

Identifiant de l'unité documentaire :

42 Fi 1-288

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAD010_42 Fi

Publication :

Archives départementales de l'Aube
2011
Troyes

Informations sur l'acquisition :

Informations sur les modalités d'entrée
Particulièrement importante par la qualité des empreintes qu'elle renferme, la collection de sceaux détachés des Archives départementales de l'Aube rassemble 288 empreintes de sceaux et 168 empreintes de contre-sceaux. Elle se compose de trois groupes aux origines incertaines.
Un premier groupe d'empreintes, le plus important (42 Fi 1-230 et 42 Fi 234), semble provenir pour partie de plusieurs collections particulières constituées aux XVIIIe et XIXe siècles et, d'autre part, d'un ensemble de pièces ayant été séparées, avant 1912
La collection de sceaux détachés des Archives départementales de l'Aube est déjà constituée lorsque Auguste COULON entreprend son Inventaire des sceaux de Champagne entre 1912 et 1939 (A. COULON, Inventaire des sceaux de Champagne recueillis dans les dépôts d'Archives, musées et collections particulières des départements de la Marne, de l'Aube, de la Haute-Marne et des Ardennes, 1912-1939 ; 11 volumes dactylographiés conservés au service des Sceaux du CHAN). Sur ce sujet, voir Y. METMAN, « Auguste Coulon », Bibliothèque de l'Ecole des chartes, t. 115, Paris, 1957, p. 272-277 ; M.-A. NIELEN, « L'inventaire des sceaux de Champagne : un projet d'Auguste Coulon », Les sceaux, sources de l'histoire médiévale en Champagne. Actes des tables rondes de la Société française d'héraldique et de sigillographie (Troyes, 14 septembre 2003 ; Reims, 9 octobre 2004), Paris, 2007, p. 19-22.
La collection de sceaux détachés des Archives départementales de l'Aube est déjà constituée lorsque Auguste COULON entreprend son Inventaire des sceaux de Champagne entre 1912 et 1939 (A. COULON, Inventaire des sceaux de Champagne recueillis dans les dépôts d'Archives, musées et collections particulières des départements de la Marne, de l'Aube, de la Haute-Marne et des Ardennes, 1912-1939 ; 11 volumes dactylographiés conservés au service des Sceaux du CHAN). Sur ce sujet, voir Y. METMAN, « Auguste Coulon », Bibliothèque de l'Ecole des chartes, t. 115, Paris, 1957, p. 272-277 ; M.-A. NIELEN, « L'inventaire des sceaux de Champagne : un projet d'Auguste Coulon », Les sceaux, sources de l'histoire médiévale en Champagne. Actes des tables rondes de la Société française d'héraldique et de sigillographie (Troyes, 14 septembre 2003 ; Reims, 9 octobre 2004), Paris, 2007, p. 19-22.</p>, de leur support d'origine par un archiviste soucieux d'en faciliter ainsi la conservation. Une telle pratique, aussi aberrante soit elle d'un point de vue diplomatique, est attestée aux Archives nationales, qui conservent une collection de près de 700 sceaux détachés provenant pour moitié du fonds J. Chappée, à la British Library (Londres, département des manuscrits, constituée entre 1956 et 1987), aux Archives générales du Royaume à Bruxelles (collection en cours d'inventaire évaluée à de près de 5.000 pièces), aux Archives départementales des Bouches-du-Rhône, de la Côte-d'Or ou encore d'Eure-et-Loir.
Cet ensemble fut réuni en 1958 par Gildas BERNARD, alors directeur des Archives départementales, au sein de la série des Nouvelles acquistions sous les cotes NA 835 à NA 837. L'inventaire manuscrit réalisé à cette occasion signale que les empreintes rattachées aux cotes NA 835 et NA 836 pourraient correspondre à la collection privée rassemblée au début du XIXe siècle par le peintre Anne François ARNAUD, auteur notamment d'un Voyage Archéologique et Pittoresque dans le département de l'Aube dans lequel il reproduit un certain nombre de sceaux des comtes de Champagne dont les meilleurs exemplaires connus - notamment celui de la comtesse Marie de France (42 Fi 97) - sont justement conservés dans la collection qui nous est parvenue
Né à Troyes le 16 octobre 1787, le peintre Anne François Arnaud est nommé en 1820 professeur adjoint à l'Ecole de dessin de Troyes, puis directeur-professeur. La Société académique de l'Aube l'avait appelé dans son sein dès l'année 1819. En 1835, après des études approfondies sur l'histoire des monuments aubois, Arnaud publie, de concert avec ses élèves, le Voyage Archéologique et Pittoresque dans le département de l'Aube et dans le Diocèse de Troyes, ouvrage important qui lui permet d'être nommé inspecteur des monuments historiques et correspondant de la Société Royale des Antiquaires de France. Il meurt à à Troyes le 28 octobre 1846.
. Le rapport réalisé par l'archiviste de l'Aube en 1847 indique en effet" qu'à la mort de M. Arnaud, peintre, les archives ont acquis les chartes et les sceaux détachés provenant de son cabinet… Le catalogue analytique de cette collection joint au rapport annuel de l'archiviste vous fera connaître plus en détail tout l'intérêt qu'elle présente au département. L'acquisition dont je viens de parler a coûté 600 francs "
La sous-série 13 J des Archives départementales de l'Aube rassemble en effet plusieurs chartes médiévales (1201-1493), ainsi que quelques documents des XVIe-XVIIIe siècles ayant appartenu à A.-F. ARNAUD.
.
- Le deuxième groupe est composée de cinq pièces achetées par les Archives départementales de l'Aube en 2005 (42 Fi 230-234).
- Un troisième groupe rassemble des pièces que cette opération de classement et d'inventaire a permis de rattacher à la sous-série (42 Fi 235-276). Il se décompose lui-même en quatre sous-ensembles.
Le plus important d'entre eux est composé de 31 sceaux de rois de France des XIVe-XVIIe siècles (42 Fi 245-275), de provenance inconnue, d'abord cotés dans la sous-série NA 841 avant d'être classés dans la sous-série 47 Fi au début des années 2000.
Le deuxième appartenait à la collection qu'un bibliothécaire, M. HARMAND, s'était constitué de manière frauduleuse au milieu du XIXe siècle, à partir de documents (chartes et papiers essentiellement) provenant pour partie des Archives départementales de l'Aube et précédemment cotés dans la sous-série NA 838
Au milieu du XIXe siècle, un bibliothécaire, M. Harmand, s'était constitué de façon frauduleuse une collection de documents (chartes et papiers essentiellement) provenant pour partie des Archives de l'Aube. Il fut poursuivi et contraint de restituer ces pièces en avril 1873 (H. d'ARBOIS DE JUBAINVILLE, Affaire Harmand. Rapport à Monsieur le Préfet de l'Aube par l'archiviste du département, Paris, 1873). Le fonds Harmand est conservé aux Archives départementales de l'Aube à l'intérieur de la sous-série 27 J.
. L'inventaire de la série desNouvelles acquisitionsrattache cinq sceaux et bulles papales à ce fonds, dont seuls deux ont pu être retrouvées, le sceau de la Faculté des droits de l'Université de Paris (42 Fi 238) d'une part, le sceau de substitution du roi de France Philippe VI de Valois d'autre part (42 Fi 240), qui avait été confondu avec celui du roi de Danemark Waldemar II et coté 1 J 550.
- Le troisième ensemble est constitué de trois empreintes identifiées à l'intérieur d'une boîte contenant de très nombreux petits fragments de sceaux provenant de la sous-série NA 840. Il s'agit de deux sceaux de l'officialité de Troyes (42 Fi 239 et 241) et de deux sceaux de Viard, doyen de la chrétienté de Bar-sur-Aube (42 Fi 242-243). La boîte contenant les fragments a également été rattachée (42 Fi 283).
- Le dernier sous-ensemble, enfin, appartenait à un vrac d'empreintes ayant été détachées par accident de leur acte au cours de la seconde moitié du XXe siècle, sans qu'il soit possible d'identifier celui-ci pour l'instant. Y appartiennent une empreinte du sceau de Gautier de Bourgogne, évêque de Langres (42 Fi 235), une empreinte issue du second grand sceau du comte de Champagne Thibaud V (42 Fi 236) et une empreinte du premier grand sceau du comte de Troyes Henri Ier le Libéral (42 Fi 237).

Description :

Évolutions :
Accroissements
Cette collection est susceptible d'être complétée par l'acquistion ponctuelle d'empreintes intéressant l'histoire de la Champagne (achat ou vente publique).
Mise en forme :
Mode de classement
Le fonds a été extrait de la série des Nouvelles acquistions en 2003 et classé et reconditionné dans la sous-série 42 Fi.
Lors de leur reconditonnement en 2003, les empreintes n'ont pas fait l'objet d'un classement selon les règles de la Commission internationale de sigillographie (cotation des sigillants par ordre de préséance). D'autre part, certaines empreintes non identifiées en 2003 l'ont été lors du récolement du fonds et de la rédaction de cet inventaire. Enfin, certaines cotes peuvent comporter plusieurs empreintes (les sceaux de la prévôté de Vitry ont été sous-scellés par les sceaux des tabellions, 42 Fi 79-84) ou rassembler plusieurs sceaux issus de la même matrice (sceaux des doyens de la chrétienté de Bar-sur-Aube, 42 Fi-176-178). Dès lors, le nombre d'empreintes recensées (297) est supérieur au nombre de cotes (276).
Les notices sont réparties entre sceaux laïques et sceaux ecclésiastiques, puis classées dans l'ordre alphabétique des noms de lieu et enfin par ordre chronologique des dignitaires. Seule la meilleure empreinte conservée d'un même sceau a fait l'objet d'une notice, rédigée selon les normes en vigueur, et contenant les éléments suivant :
- la cote actuelle de l'empreinte dans la sous-série 42 Fi,
- le nom et les fonctions successives connues exercées par le sigillant,
- la nature diplomatique du sceau et les dates extrêmes des empreintes connues,
- une description matérielle précisant la forme du sceau et ses dimensions,
- la matière et la couleur de l'empreinte, ainsi que la nature des attaches,
- l'état de conservation de l'empreinte,
- la transcription de la légende du sceau ,
- une description détaillée de l'image ,
- s'il y a un contre-sceau : sa description matérielle et iconographique,
- la référence des anciennes cotes de l'empreinte,
- une bibliographie sélective des articles ou ouvrages faisant autorité sur le sceau décrit,
- l'ensemble des moulages des collections sigillographiques se rapportant à la matrice étudiée.
- Les sceaux dont plusieurs empreintes sont conservées font l'objet d'une notice succinte contenant uniquement les éléments relatifs aux dimensions, à la couleur et la nature des attaches, à l'état de conservation et aux cotes ancienne et actuelle.
- Cette opération d'inventaire a été accompagnée d'une campagne de restauration et de nettoyage des empreintes avant leur numérisation. Les notices renseignent, le cas échéant, les 16 empreintes ayant été restaurées en 2011.

Conditions d'accès :

Modalités d'accès
Libre jusqu'à leur numérisation et à leur mise en ligne en 2011 sur le site Internet des Archives départementales.

Langues :

Langue des unités documentaires: Latin, français médiéval

Description physique :

Description physique: Sceaux


Nombre d'éléments
Nombre d'éléments: 288 empreintes de sceaux, 168 empreintes de contre-sceaux et plusieurs fragments d'empreintes.

Organisme responsable de l'accès intellectuel :

Organisme responsable de l'accès intellectuel: Archives départementales de l'Aube

Type de document :