Inventaire d'archives : Fonds Jean-Philippe Lecat

Institution de conservation :

Archives départementales de Côte d'Or

Contenu :

Présentation du contenu
Le fonds privé ainsi constitué est issu d'un dépôt effectué par madame Nadine Lecat, veuve de Jean-Philippe Lecat, auprès des archives départementales de la Côte-d'Or. Cette démarche a permis aux archives départementales de la Côte d'Or de s'enrichir d'un fonds très riche en raison des nombreuses fonctions et activités que l'ancien ministre a exercées.
Connu essentiellement pour sa fonction de ministre, Jean-Philippe Lecat a laissé d'importantes archives de son activité politique : campagnes électorales législatives, campagne présidentielle de 1981, correspondance, archives de ses fonctions de porte-parole et de ministre. La carrière politique représente une grande partie du fonds Lecat.
Néanmoins ses autres activités de fonctionnaire sont aussi visibles dans ce dépôt, tout comme ses activités professionnelles privées de consultant.
Le fonds présente également des documents rattachés aux multiples engagements non professionnels de Jean-Philippe Lecat : groupes d'influence, associations (souvent culturelles).
Les travaux historiques de M. Lecat sont aussi au cœur de ce fonds d'archives qui renferment beaucoup de notes en vue de publications dont la liste est mentionnée dans la bibliographie.
Issu de la Côte-d'Or à laquelle il est resté attaché toute sa vie, Jean-Philippe Lecat a manifesté dans ses activités politiques, professionnelles, historiques et associatives une attention constante envers son territoire natal. On trouvera dans tous ces ensembles bien des sources sur l'histoire contemporaine de la région, et sur un passé plus ancien qu'il n'a cessé d'étudier.

Identifiant de l'unité documentaire :

186 J 1-80

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAD021_000002482

Publication :

Archives départementales de la Côte-d'Or
2019
Dijon

Informations sur le producteur :

Biographie ou histoire
Né à Dijon (Côte-d'Or) le 29 juillet 1935, Jean-Philippe Lecat se considérera toujours comme profondément bourguignon. Après des études au collège Saint-François de Sales et au lycée de Dijon, il est licencié en droit et diplômé de l'IEP de Paris. Sorti major de l'ENA (1963 – promotion Saint-Just), il choisit d'entrer au Conseil d'État. En 1966, il fait partie du cabinet du Premier ministre Georges Pompidou jusqu'à son élection, en 1968, comme député U.D.R. de la Côte-d'Or. Il est secrétaire d'État auprès du Premier ministre, porte-parole du gouvernement, puis secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances : Valéry Giscard d'Estaing (en mai 1973), puis ministre de l'Information et porte-parole du gouvernement (octobre 1973 à mai 1974). Dans cette fonction, il doit mener à bien le démantèlement de l'O.R.T.F. après la démission d'Arthur Conte. En septembre 1976, il rejoint l'Élysée comme porte-parole du Président Giscard d'Estaing.
Le 6 mai 1978, il est nommé ministre de la Culture et de la Communication dans le troisième gouvernement de Raymond Barre. C'est le premier ministre de la Culture à se voir adjoindre l'intitulé « Communication ». Notre propos ici ne sera pas de développer la politique culturelle qu'il a mise en place durant le temps de son ministère (cf. site du ministère de la Culture). Nous nous contenterons de rappeler les grands traits de son ministère : la création de la Direction du patrimoine, l'instauration de l'année du patrimoine en 1980, l'adoption de la loi sur les archives de 1979, la réorganisation administrative du ministère, élargissement de la notion même de patrimoine : patrimoine industriel, patrimoine ethnographique (création du Conseil et de la mission du patrimoine ethnographique), patrimoine cultuel (création de la Commission pour la sauvegarde et l'enrichissement du patrimoine cultuel), patrimoine photographique, création d'une direction du théâtre et des spectacles, d'une délégation à la création, aux métiers d'art et aux manufactures, d'une mission de développement culturel. Son ministère a été marqué par un effort notable en faveur des enseignements artistiques. Il a porté une grande attention aux établissements culturels nationaux (Centre Pompidou, Opéra de Paris, Comédie française), considérés comme les sites de référence d'une « politique de l'excellence » destinée à irriguer
l'ensemble du territoire. Le grand projet du musée d'Orsay a connu à cette époque des évolutions décisives. On sait moins le rôle joué par le ministre dans la naissance d'autres projets notables comme, par exemple, le Musée d'art et d'histoire du judaïsme. En région, on relève l'ouverture du deuxième Conservatoire national supérieur de musique à Lyon et du Centre international
du vitrail à Chartres. A une période de difficultés économiques, Jean-Philippe Lecat est le premier ministre de la culture à avoir assumé et défendu le recours au financement privé dans le monde de la culture.
Il démissionne de cette fonction en mars 1981 pour devenir le porte-parole de Valéry Giscard d'Estaing lors de sa campagne présidentielle. Suite à l'échec de son parti, il réintègre le Conseil d'État comme il l'avait fait en 1975. Il remplit quelques fonctions particulières de nature publique : il a notamment présidé le Conseil d'administration de l'École Nationale du Patrimoine (1990-1999) et celui de L'Académie de France à Rome (1996-1999). Il était aussi le président, depuis sa création en 1987, de la Commission interministérielle du Château de Vincennes (C.I.C.V.). Il est nommé également président de section à la Cour Nationale du Droit d'Asile en 2003. Enfin, il remplit une mission de conseil auprès de la Commission d'Évaluation du Comité International Olympique de Paris à partir de 2004.
En parallèle, Jean-Philippe Lecat n'a pas immédiatement suspendu ses activités politiques, puisqu'il s'est porté candidat aux élections législatives de 1981 sans succès. Il fut conseiller général de la Côte d'Or (canton de Nolay) de 1973 à 1988 et membre du Conseil régional de Bourgogne de 1973 à 1982. Il s'est présenté aux élections européennes sur la liste Veil en 1989 sans succès.
Jean-Philippe Lecat a également été consultant pour le cabinet Lovell's ou à son compte après sa retraite de la fonction publique, et fut également engagé par la société Thomson de 1991 à 1998.
Les engagements moins officiels de Jean-Philippe Lecat ont aussi été multiples. Sa connaissance du monde politique et les fonctions qu'il y a remplies en faisait un membre de choix pour des groupes d'influence comme la Trilatérale à laquelle il appartint entre ses deux ministères. On trouve également de nombreuses archives d'associations et d'événements culturels dans lesquels il s'était investi, témoignant d'une intense activité jusqu'au soir de sa vie.
Repères chronologiques de carrière :
1935 : Naissance à Dijon
1963 : Sortie de l'ENA (promotion Saint-Just)
1964-1965 : Auditeur au Conseil d'État
1966-1968 : Cabinet de Georges Pompidou
1968-1972 : Député de la 3e circonscription de la Côte-d'Or
15 mai 1972 – 2 avril 1973 : Porte-Parole du gouvernement
2 avril 1973-12 mai 1973 : Député de la 3e circonscription de la Côte-d'Or
5 avril-23 octobre 1973 : Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances
23 octobre 1973-27 mai 1974 : Ministre de l'Information
1974-1978 : Maître des requêtes au Conseil d'État
3 avril 1978-6 mai 1978 : Député de la 3e circonscription de la Côte-d'Or
5 avril 1978-4 mars 1981 : Ministre de la Culture et de la Communication
5 mars 1981-11 mai 1981 : Porte-parole de Valéry Giscard d'Estaing pour la campagne présidentielle
1981-1991 : Maître des Requêtes au Conseil d'État
1987 : Président de la commission interministérielle du Château de Vincennes
1990-1999 : Président du C.A. de l'É.N.P.
1er mai 1991-1998 : Fonctionnaire hors cadre, en mission auprès de Thomson S.A. et président de la société Ex-caméra.
1996-1999 : Président du Conseil d'Administration de l'Académie de France à Rome
1998-2000 : Maître des Requêtes au Conseil d'État
2003-2008 : Consultant indépendant ou dans un cabinet
2003-2011 : Président de section à la cour nationale du droit d'asile
2004-2006 : Chargé de mission auprès de la Commission d'Evaluation du Comité International Olympique de Paris
2011 : Décès le 26 mars

Informations sur l'acquisition :

Informations sur les modalités d'entrée
Dépôt du 12 décembre 2018

Conditions d'accès :

Modalités d'accès
Selon les délais prévus par la loi. Certains dossiers sont frappés des délais de 50, 75 et 120 ans en raison respectivement de la protection des données privées, du secret judiciaire et du secret médical.

Description physique :

Description physique: Document d'archives

Nombre d'éléments
Nombre d'éléments: 80 articles
Métrage linéaire
Métrage linéaire: 8,00

Ressources complémentaires :

Sources complémentaires
Sources externes
Archives du Ministère de la Culture
https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/rechercheconsultation/consultation/producteur/consultationProducteur.action?formCallerNP=PRODUCTEUR&formCallerIR=&notProdId=FRAN_NP_005170
Archives de l'I.N.A. :
https://www.ina.fr/video/I00015247/jean-philippe-lecat-sur-la-politique-culturelle-en-1980-video.html

Références bibliographiques :

Bibliographie
Sitographie :
Ministère de la culture et de la communication
http://www.culture.gouv.fr/Nous-connaitre/Decouvrir-le-ministere/Histoire-du-ministere/L-histoire-du-ministere/Les-ministres/Jean-Philippe-Lecat
http://www.culture.gouv.fr/var/culture/storage/pub/hommage_a_jeanphilippe_lecat/files/docs/all.pdf
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Philippe_Lecat
Bibliographie 
Ouvrages de Jean-Philippe Lecat 
Quand flamboyait la Toison d'or, Paris, Fayard, 1982 (Prix Lamartine 1983 ; ouvrage couronné par L'Académie française.), D1 1380 ; Le siècle de la Toison d'or, Paris, Flammarion, 1986 (prix Bourgogne, 1987), réédité en 1989, D2 393 ; Beaune, Ouest-France, 1983, BR1 1680 ; L'Ardeur et le tourment, images de la Révolution en Bourgogne, éditions du Bien Public, 1989, D1 4272 ; Toute la Bourgogne, éditions Bonechi, 1991, D1 2422; L'Europe de la Toison d'or, quatre téléfilms produits par FR3et la Sept, 1989 ; Les Dames de Bourgogne, téléfilm produit par France 3, 1996
Bibliographie sur Jean-Philippe Lecat proposée par le Ministère de la Culture :
Principaux ouvrages
- LOYER Emmanuelle, "État et culture. La politique culturelle sous Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981)", in Yves Léonard (dir.), Culture et société, (coll. ''Les Cahiers français''; n°260, mars-avril 1993), p. 34-42.
- MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION, "Hommage à Jean-Philippe Lecat, ministre de la Culture et de la Communication (avril 1978-mars 1981)", actes de la table ronde organisée le 22 novembre 2011, Paris, Comité d'histoire du ministère de la Culture et de la Communication, 2013, 90 p.
 - MOLLARD Claude, "Jean-Philippe Lecat", in Le cinquième pouvoir. La culture et l'État de Malraux à Lang, Paris, Armand Colin, 1999, p.190-196.
- MOSSER Françoise, "Les experts d'un ministre de la Culture : Jean-Philippe Lecat (1978-1981)", Actes de la journée d'étude du 16 janvier 2012 «Experts et décision», École pratique des hautes études, 2013, p. 97-112.
- MOSSER Françoise (entretiens recueillis et présentés par), "Entretiens avec Jean-Philippe Lecat, ministre de la Culture et de la Communication (1978-1981)", Paris, Comité d'histoire du ministère de la Culture et de la Communication, La Documentation française, 2016. D1 4978
- PELLETIER Catherine, PETOT Frédéric, MOYSE Gérard (dir.), Côte-d'Or. Du canton à la nation : élus et représentants depuis 1789, Archives départementales de la Côte-d'Or, 2006. [Notice de Jean-Philippe Lecat, p. 244], US.944.42-PEL
- RIGAUD Jacques, L'exception culturelle. Culture et pouvoir sous la Ve République, Grasset, 1995 - Chap. IV – Continuité de la politique culturelle. De Edmond Michelet à Jean-Philippe Lecat (1969-1981) [p. 91-95 sur le ministère de Jean-Philippe Lecat].
- WALLON Emmanuel, "Lecat (ministère)", in Emmanuel de Waresquiel (dir.) Dictionnaire des politiques culturelles de la France depuis 1959, Paris, Larousse, CNRS éditions, 2001, p. 360-362.
Principaux articles et entretiens avec Jean-Philippe Lecat (presse et revues)
- CABANNE Pierre, "Une interview de Jean-Philippe Lecat, ministre de la Culture et de la Communication" [les cinq ambitions prioritaires du ministre pour améliorer la vie culturelle en France], in Le Matin de Paris, 6 février 1979. 
- CARTIER Jacqueline, "Interview exclusive de Jean-Philippe Lecat", [entretien portant sur le théâtre et le spectacle vivant], in L'Information du spectacle, n°168, novembre 1980.
- CLEMENT Catherine, "Entretien avec Jean-Philippe Lecat : la force de frappe de la création, une politique de commandes", in Le Matin de Paris, 16 juillet 1980.
- DEDEYAN Jean-Marie, "Entretien avec Jean-Philippe Lecat", [large entrevue portant sur les grandes orientations de la politique culturelle du ministre] in Paradoxes, novembre-décembre 1978.
- GOUTEL Eric de, "Entretien avec Jean-Philippe Lecat. ' Conservons notre patrimoine rural' nous déclare Jean-Philippe Lecat, ministre de la Culture et de la Communication" in Pleins champs, septembre 1980.
- GRENIER Jean-Yves, "Jean-Philippe Lecat : 'le patrimoine est devenu l'affaire de tous les Français'. Entretien", in Le Quotidien de Paris, numéro spécial patrimoine, 1980.
- LECAT Jean-Philippe [entretien avec], "Rapprocher le cinéma et la télévision. Jean-Philippe Lecat veut décloisonner les différents modes de création audio-visuels sans exercer de tutelle politique", in Le Matin de Paris, 18 mai 1978. 
- LECAT Jean-Philippe [entretien avec], "Quelle politique musicale pour la France ? Le ministre répond", in Diapason, n°236, février 1979.
- LECAT Jean-Philippe [entretien avec], "Le cinéma français est seul à pouvoir rivaliser avec celui des États-Unis", in France Soir, 11 mai 1979.
- LECAT Jean-Philippe [entretien avec], "Notre époque : un immense progrès" [entretien portant sur la politique de sauvegarde du patrimoine], in Le Pélerin, 1er juillet 1979.
- LECAT Jean-Philippe [entretien avec], "Enseignement musical. Jean-Philippe Lecat : 'Répondre aux besoins des Français", in Le Figaro, 2 août 1979.
- LECAT Jean-Philippe [entretien avec], "Un renouveau de Paris, de la Villette aux Tuileries. Jean-Phillipe Lecat à la reconquête des musées et jardins de Paris. Un entretien avec le ministre de la Culture et de la Communication", in France Soir, 3 août 1979.
- LECAT Jean-Philippe [entretien avec], "Jean-Philippe Lecat : la France et son patrimoine", in L'Express, 29 septembre 1979.
- LECAT Jean-Philippe, [déclaration de], in Parents, septembre 1979 : "6 ministres s'engagent pour 1980".
- LECAT Jean-Philippe, [entretien avec], "L'argent privé ne salit pas la culture", in Nouvelles littéraires, 4 octobre 1979.
- LECAT Jean-Philippe [entretien avec], "L'État souhaite des 'partenaires' culturels", in Galerie des arts, n°201, avril 1980.
- LECAT Jean-Philippe [entretien avec], "Les Français ne sont plus indifférents à leur patrimoine", in Habiter, n°167, 4ème trimestre 1980.
- LECAT Jean-Philippe, [entretien avec], "L'année du patrimoine : 'Un véritable succès'. Pour le ministre de la Culture, la redécouverte du patrimoine culturel a mobilisé les Français", in Le Pélerin, 21 décembre 1980.
- LECAT Jean-Philippe, "La musique retrouvée", in Le Figaro, 30 janvier 1981.
- LECAT Jean-Philippe, "Nous avons reconcilié la télévision avec la culture", in Les Nouvelles littéraires, 5 mars 1981.
- LECAT Jean-Philippe, "Propos sur la culture", in Témoin, n°5, ''Politique culturelle, retenter l'aventure'', automne 1995.
- MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION, "Entretien avec Jean-Philippe Lecat, ministre de la Culture et de la Communication" [les grandes orientations du ministre], in Culture et Communication, n°8, mai 1978.
- MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION, "La vitalité d'un sol fertilisé par le temps. Entretien avec Jean-Philippe Lecat" [à propos du lancement de l'Année du Patrimoine], in Culture et Communication, n°13, janvier 1979.
- MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION, "Entretien avec Jean-Philippe Lecat" [dossier consacré au cirque], in Culture et Communication, n°13, janvier 1979.
- XENAKIS Françoise, "Portrait : Jean-Philippe Lecat, ministre de la Culture et de la Communication. Un an de ministère, et un ton donné à la politique culturelle que l'on pouvait croire révolu : un langage à consonance humaine", in Le Matin de Paris, 31 mars 1979.
Autres articles
- BAIGNERES Claude, "Voici le 'programme Lecat' ", in Le Figaro Magazine, 13 janvier 1979.
- CHAMBRILLON Paul, "Théâtre : la politique Lecat", in Valeurs actuelles, 7 mai 1979.

Observations :

Exploitation du document
C'est surtout en tant qu'ancien ministre de la Culture et de la Communication que Jean-Philippe Lecat a fait l'objet d'études. Le comité d'histoire du ministère de la Culture a en effet eu à cœur de mettre en valeur la politique qu'il a menée dans cette fonction, à travers notamment des entretiens qui ont été dirigés par l'historienne et conservatrice générale du patrimoine, Françoise Mosser, et retranscrits dans un livre.
Le fonds en lui-même s'offre donc aux chercheurs avec l'éclairage de ces archives orales grâce à ce programme d'études lancé par le comité d'histoire du ministère du vivant de Jean-Philippe Lecat, ce qui est une grande chance.
Ce fonds toutefois n'est pas seulement porteur des archives d'un homme, mais aussi de celles d'une administration, d'une période politique et d'un territoire qui méritent chacun leurs chercheurs.

Organisme responsable de l'accès intellectuel :

Archives départementales de la Côte-d'Or

Type de document :