Inventaire d'archives : Archives communales déposées de Boissy-l'Aillerie (1620-1975)

Institution de conservation :

Archives départementales du Val-d'Oise

Contenu :

Bien que le dépôt des archives centenaires soit partiel, les principaux documents présents dans ce fonds permettent de retracer la vie administrative de la commune, notamment les séries et sous-séries 1 D : conseil municipal, E : état civil et G : cadastre. Ce fonds reste peu volumineux et comporte un nombre important de lacunes. L'aspect actuel du fonds s'explique probablement par le fait qu'une partie des archives communales fut détruite au cours de la Première Guerre mondiale et pillée durant l'occupation allemande.

Identifiant de l'unité documentaire :

E-DEPOT49 1D1 - 1Q1

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAD095_00008

Publication :

Archives départementales du Val-d'Oise
18/06/2012
Cergy-Pontoise

Informations sur le producteur :

producteur: COMMUNE DE BOISSY-L'AILLERIE
Boissy-l'Aillerie, 1 770 habitants (données légales au 1er janvier 2009), 653 hectares, est une commune rurale du Vexin. La Viosne, affluent de l'Oise, sépare le village en deux parties.
L'origine du nom de Boissy vient du latin Bixsitum signifiant buis. A l'origine, cet arbuste de la famille des buxacées entourait le cimetière communal. A ce titre, les habitants de la commune s'appellent les Buxériens. Quant à l'étymologie de l'Aillerie, elle reste incertaine. D. Duplessis, dans sa Description de la Haute-Normandie explique ce terme d'après le patronyme Hallier. Il pourrait aussi venir d'un autre arbuste désigné sous le terme d'haillis ou encore de la rencontre de routes gauloises au bord de la rivière dite Ais la rie.
Les Romains ont laissé à Boissy des traces de leur longue domination : la chaussée Jules César aux limites sud de la commune, l'église de Boissy dans laquelle fut découverte une cuve romaine, la fontaine romaine au lieu-dit Saint-Léger. Un fort romain servant de lieu d'observation était semble-t-il édifié sur les hauteurs des Châtillons.
Le premier possesseur de la terre de Boissy, au VIIe siècle, est connu sous le nom de Chrotcaire, religieux de Saint-Denis. Au Xe siècle, la prospérité du village est accrue par la tenue d'un marché. En 1071, Jean de Bayeux, archevêque de Rouen, donne l'église de Boissy à l'abbaye de Saint-Denis. Les religieux possèdent tous les droits seigneuriaux et fiefs de cette terre. Ceux-ci comprennent notamment un imposant hôtel abbatial devenu aujourd'hui l'une des plus anciennes fermes du Val-d'Oise. Le second fief de Boissy porte le nom d'Avoué.
Sous Philippe-Auguste, le village est fortifié et sert d'avant-poste à Pontoise. La guerre de Cent ans, les Guerres de Religion et plus particulièrement la Ligue mettent un terme à la prospérité des villageois. A cette même époque, la terre de Réal est érigée en fief et acquise par Pierre de Gaillon.
A la veille de la Révolution, la Maison de Saint-Cyr, fondée par Madame de Maintenon, est annexée à la commune. A la fin du XIXe siècle, les deux tiers de la population tirent leurs revenus de l'agriculture. Le reste des habitants vit du commerce et d'une activité industrielle prospère. La force motrice de la Viosne permet l'exploitation d'une usine de passementerie et d'une meunerie.
Les années 1920 marquent le passage de Boissy-l'Aillerie à la modernité : l'électricité et la distribution de l'eau potable sont progressivement installées. L'arrivée du chemin de fer encourage le village à devenir un lieu de villégiature. Durant la Seconde Guerre mondiale, le château de Boissy est malencontreusement détruit par une bombe alliée. Désormais dans le cercle d'influence de Cergy-Pontoise, la commune connaît un développement pavillonnaire important tout en gardant son caractère rural.
 
MONUMENTS ET/OU MOBILIERS REMARQUABLES :
- Baignoire romaine exposée au musée de Pontoise.
- Chaussée gallo-romaine Jules César, limites sud.
- Eglise normande-gothique Saint-André - Saint-Jacques - Saint Philippe (XIe-XIIIe siècle) : chœur classé en 1926, statue de la Vierge à l'enfant (XVIe siècle) classée en 1914, dalle funéraire (XVIe siècle), gisants de Jehan Maistre, prêtre, de Nicolas Maistre et de sa femme classée en 1912, frise de lierre des fonds baptismaux (XVe siècle) classée en 1922.
- Ferme du manoir Saint-Denis (XIIe-XXe siècle), ancien château féodal puis hôtel abbatial.
- Lavoir dit Veuve quatre-mains (XIXe siècle).
- Manoir renaissance de Réal (milieu XVIe siècle) construit sur un site gallo-romain : façades et toitures de la tour dite colombier classées en 1974.

Informations sur l'acquisition :

Conformément aux articles L. 212-11 à L. 212-14 du Code du patrimoine, les communes de moins de 2 000 habitants sont tenues de déposer leurs archives centenaires aux Archives départementales. Dans le but de conférer une cohérence historique au fonds, après accord du maire, des archives non centenaires n'ayant plus aucune utilité administrative ont été associées au dépôt. La commune est propriétaire de ses archives et le reste après dépôt aux Archives départementales. Les archives communales de Boissy-l'Aillerie, déposées en 1997, sont cotées en E-DEPOT 49.

Description :

Critères de sélection :
Des éliminations réglementaires ont été opérées sur des documents n'ayant pas d'intérêt historique.
Mise en forme :
Le classement de ce fonds a été effectué conformément au cadre de classement des archives communales de 1926.

Conditions d'accès :

Délais de communicabilité réglementaire : conformément à l'article L213-2 du Code du patrimoine.
Restrictions d'accès liées à l'état matériel des documents : conformément au règlement de la salle de lecture en vigueur.

Restrictions d'utilisation :

Conformément au règlement de la salle de lecture en vigueur.

Description physique :

Importance matérielle :
1,231 m.l. (38 articles), 11 planches cadastrales
Dimmensions :

additional_resources_label

Les archives communales postérieures à 1945 restent consultables en mairie.

Références bibliographiques :

- GUIARD (Michel), Boissy-l'Aillerie : monographie d'une commune du Val-d'Oise et du parc naturel régional du Vexin, Lieu de publication inconnu : éditeur inconnu, date inconnue [ADVO BIB D1368].
- LOISEL (Abbé), Précis historique d'une commune de Seine-et-Oise ou Boissy-l'Aillerie depuis son origine jusqu'à nos jours, Pontoise : éditeur inconnu, 1886 [ADVO BIB 8/6].

Organisme responsable de l’accès intellectuel

Mises à jour :

Intégration des notices du répertoire dans Thot par Caroline Pompier 14/06/2012
Structuration du répertoire dans l'aide au classement de Thot par Roselyne Chapeau 18/06/2012
Conversion du répertoire en document EAD (DTD EAD v. 1.1.) par l'export Thot 15/05/2013