Document d'archives : Monastère Saint-Laurent d'Avignon

Institution de conservation :

Archives départementales de Vaucluse

Contenu :

Situation du fonds: Fonds clos

Identifiant de l'unité documentaire :

FRAD084_65 H 1-38

Inventaire d'archives :

Informations sur le producteur :

Éléments historiques
Le monastère de Saint-Laurent est certainement la fondation religieuse la plus ancienne de la ville car ses origines se confondent avec un monastère rural établi près de Caumont sous le titre de saint Théodorit, au XIe siècle. Le transfert à Avignon des religieuses placées sous la règle de saint Benoît daterait de la fin du XIe siècle ou du début du XIIe siècle, moment où elles obtiennent du chapitre de Notre-Dame des Doms une église Saint-Laurent, au coeur de la ville. Le monastère s'y établit. A sa mort, en 1363, le cardinal Ardouin Aubert lègue au monastère de Saint-Laurent la tour et quelques bâtiments de la livrée d'Albano, qui était la sienne, et qui jouxtait la communauté religieuse sur un côté. Au XIVe siècle, les religieuses font reconstruire leur église , leur cloître et certains bâtiments.
Des travaux furent entrepris au XVIIe siècle et concernèrent l'église qui fut aménagée pour s'adapter aux effectifs de la communauté, avec un choeur haut et un choeur bas. Les décors sont mis au goût du jour (plafond peint, dorures, tableaux des meilleurs peintres). Un nouveau réfectoire est édifié en 1691 en s'étendant sur les maisons voisines. Au XVIIIe siècle, les bâtiments médiévaux et une aîle du cloître sont rénovés (1707), un clocher est ajouté à l'église, les bâtiments des parloirs sont construits à neuf, un vaste grenier clot ce cycle d'aménagements.
L'église du monastère de Saint-Laurent passait pour une des plus belles et des plus ornées. Son argenterie était somptueuse. Le monastère de Saint-Laurent n'acceptait comme religieuses que les filles des familles de l'aristocratie locale.
En mars 1791, les religieuses furent expulsées de leur couvent, et leurs biens furent saisis. Le monastère fut divisé en plusieurs lots en 1796 lesquels furent vendus trois ans plus tard. L'église Saint-Laurent fut fermée en 1798. L'ensemble immobilier fut voué à la démolition, à l'exception de la tour d'Albano, que les religieuses avaient vendue à la ville et qui avait été englobée dans la maison de ville.

Conditions d'accès :

Communicabilité
Fonds sommairement classé. Fonds communicable

Description physique :

Description physique:
Nombre d'articles
Nombre d'articles: 38 articles

Ressources complémentaires :

Inventaire à consulter
Répertoire numérique de la série H. Clergé régulier. Ordres et communautés de femmes, ordres militaires et hôpitaux, par L. Duhamel et J. de Font-Réaulx. Avignon, vers 1910-1961, 410 p. (dactyl.)

Références bibliographiques :

Bibliographie
Clap (S. et V.), "L'abbaye des dames bénédictines de Saint-Laurent d'Avignon", Avignon, Rhône et Comtat, n° 1, 1985, p. 125-154.
Saxer (V.), Hayez (M.), "Documents inédits du ms. Casanatense 668 sur l'abbaye Saint-Laurent d'Avignon", Mémoires de l'Académie de Vaucluse, 6e série, t. VIII, 1975, p. 91-116.

Localisation physique :

Localisation du fonds: Archives départementales de Vaucluse

Personne ou Organisation :

Type de document :