Document d'archives : 3865. — Le Roy ayant mandé par les susdites lettres que ceux qui auroient entièrement payé, il leur en fût restitué la moitié, et...

Institution de conservation :

Commune de Montpellier - Archives municipales

Title:

3865. — Le Roy ayant mandé par les susdites lettres que ceux qui auroient entièrement payé, il leur en fût restitué la moitié, et le Sénéchal et Receveur de Beaucaire ayant refusé de le faire, le Roy leur manda, par une autre lettre du 9 février de la mesme année, de le faire, en sorte qu'on ne recourre plus à Sa Majesté pour ce sujet, — lesquelles lettres furent présentées, le 21 mars, à Enguerran de Fiefes, juge mage de la Sénéchaussée de Beaucaire, par Rostang de Salèles, esleu consul pour l'année prochaine ; — avec un certificat de Raoul, évesque de Laon, et de Jean, comte de Forests, réformateurs de Languedoc, à Castelnaudarri un vendredy après la feste de St-Marc 1319, comme les Consuls de Mompelier leur avoient offert gratuitement mille cinq cens livres pour la guerre de Flandres. — Cotté 1319, 21 mars.

Identifiant de l'unité documentaire :

Louvet 3865

Inventaire d'archives :

Type de document :

LETTRE PATENTE ; CHARTE
    • 3865. — Le Roy ayant mandé par les susdites lettres que ceux qui auroient entièrement payé, il leur en fût restitué la moitié, et le Sénéchal et Receveur de Beaucaire ayant refusé de le faire, le Roy leur manda, par une autre...