Etienne Coppé, avocat en la cour de Parlement, et Etiennette Thénart : contrat de mariage. Par ce contrat le procureur de Mathieu Coppé, marchand et receveur de la terre et seigneurie de gravon sur Seine et d'Anne Bodin, femme dudit Mathieu Coppé, père et mère d'Etienne Coppé fait donation audit Etienne Coppé du fief de la Motte de Planty, situé sur le finage de Bazoches [-les-Bray] et d'une maison et jardin dans les faubourgs de Saint-Sauveur [-les-Bray] et Isaac Thenart, avocat en la cour de Parlement, demeurant à Paris rue Saint-Martin, paroisse Saint-Merry, père d'Etiennette Thénart fait donation à sa fille de portion de deux maisons à Paris, l'une rue Saint-Martin à l'enseigne de la Heuze et l'autre rue des Carmes, vis à vis le collège des Lombards "où soulloit pendre pour enseigne les Lyons Noirs" et moitié d'une maison et jardin au terroir et hors le village de Moussy-le-Neuf, appelée gros marchais et vulgairement Jacqueau.

Titre :
Etienne Coppé, avocat en la cour de Parlement, et Etiennette Thénart : contrat de mariage. Par ce contrat le procureur de Mathieu Coppé, marchand et receveur de la terre et seigneurie de gravon sur Seine et d'Anne Bodin, femme dudit Mathieu Coppé, père et mère d'Etienne Coppé fait donation audit Etienne Coppé du fief de la Motte de Planty, situé sur le finage de Bazoches [-les-Bray] et d'une maison et jardin dans les faubourgs de Saint-Sauveur [-les-Bray] et Isaac Thenart, avocat en la cour de Parlement, demeurant à Paris rue Saint-Martin, paroisse Saint-Merry, père d'Etiennette Thénart fait donation à sa fille de portion de deux maisons à Paris, l'une rue Saint-Martin à l'enseigne de la Heuze et l'autre rue des Carmes, vis à vis le collège des Lombards "où soulloit pendre pour enseigne les Lyons Noirs" et moitié d'une maison et jardin au terroir et hors le village de Moussy-le-Neuf, appelée gros marchais et vulgairement Jacqueau.
Notice n° 626
Institution :
Archives nationales (annuaire du service) [site web d'origine]
Identifiant de l'unité documentaire :
Y//156-Y//163 - fol. 57 V°

Archives nationales