Document d'archives : 3923. — Vidimus d'Ascelin de Mathiis, garde du Petit Seau, le 27 aoust 1370, des lettres du roy Charles V, données à Senlis le 22...

Institution de conservation :

Commune de Montpellier - Archives municipales

Title:

3923. — Vidimus d'Ascelin de Mathiis, garde du Petit Seau, le 27 aoust 1370, des lettres du roy Charles V, données à Senlis le 22 juin 1366, sur l'accord que la Sénéchaussée de Beaucaire avoit fait, — pour se rédimer de l'imposition de 12 d. pour livre, treizième du vin et cinquiesme du sel, — de 70.000 moutons, pendant six ans, pour le paiement de la rançon du Roy, — laquelle somme ils avoient paié la première année ; — et l'année d'après, comm'il y eut grande mortalité au pays et que plusieurs notables personnes fussent morts, — et l'année suivante, grande guerre dans le pays, où il y eut plusieurs places prises, et encore le passage des Espagnols qui y demeurèrent plus d'un an, — et pour comble de disgrâces, y survindrent gelées et tempestes en si grande abondance que la terre ny les vignes ne portèrent de trois ans, — ce qui obligea les gens de ladite Sénéchaussée de se retirer par devers l'Evesque de Meaux et Pierre Statisse, trésorier, réformateurs et commis sur le fait de ladite délivrance, ausquels, en la présence du Cardinal de Thérouenne, ils obtindrent desdits réformateurs que la somme de 70.000 moutons fût ramenée, pour un an, à 50.000 moutons d'or, — et d'autant qu'en paiant ladite somme de 50.000 moutons d'or, ils estoient plus grevés que n'estoient ceux de la Sénéchaussée de Carcassonne, qui estoit de 90.000 feux, selon le nombre ancien, et celle de Beaucaire, de 70.000 seulement, — et à proportion des feux, quand la Sénéchaussée de Carcassonne ne paie que 70.000, celle de Beaucaire ne devoit paier que 50.000, et néanmoins celle de Carcassonne ne paioit que 70.000 frans, qui estoit moins que 70.000 moutons ; — et encore le Receveur général des aides de ladite délivrance, par mandement des Maistres des Comptes de Paris, vouloit tirer 20.000 moutons de plus, par chacun an, depuis la dernière composition à 50.000. — Le Roy de sa grâce leur remit tout ce qu'on pourroit leur demander desdits 20.000 moutons et les en déchargea plainement. — Cotté 1370, le 27 aoust.

Identifiant de l'unité documentaire :

Louvet 3923

Inventaire d'archives :

Type de document :

VIDIMUS ; CHARTE
    • 3923. — Vidimus d'Ascelin de Mathiis, garde du Petit Seau, le 27 aoust 1370, des lettres du roy Charles V, données à Senlis le 22 juin 1366, sur l'accord que la Sénéchaussée de Beaucaire avoit fait, — pour se rédimer de...