Document d'archives : FISCALITE Nommées : assiette des impôts

Contenu :

Nommées ou dénombrement des biens meubles et immeubles possédés par les habitants de Lyon (1516 - 1517)
Nommées, du côté de Saint-Nizier - Jean de Bire, maître maçon, possède, en la rue du Puits-Pelu, une maison avec un jardin derrière. Meubles et industrie, 100 livres ; (folio 14 verso) - Catherine Arnaud, veuve de maître Jean Chanier, notaire, tient, en la même rue, une maison haute et basse, avec un jeu de paume derrière ; (folio 15) - Claude Lancement, barbier de l'Hôtel-Dieu, a une maison haute et basse, avec jardin, en la même rue, le tout évalué à 10 livres par an. Les meubles et pratique de ce fonctionnaire lui sont comptés 24 livres ; (folio 31) - Guillaume, " masson " (maître de l'oeuvre ?) de Saint-Nisier, " dont les meubles et pratique sont cotés 36 livres, habite la maison de Jean Jacquier, couvreur de maisons, sise en la rue ou ruelle de la Ferrandière ; (folio 37 verso) - Pierre et Georges Regnoard, marchands, propriétaires d'immeubles nombreux, situés dans l'intérieur de Lyon (Voy. cc. 32), sont estimés 2,500 livres pour leurs meubles et pratique ; (folio 51 verso) - Jean Bertaud, à la fois vinaigrier et ménétrier. Meubles et pratique, 36 livres ;(folio 91) - messires : Jean Bessonnat ou Bessonat, François Bordanin, Pierre Chalendat, Nicole Potier, Louis Brunier, Gillet Chapuis, dit Pocachard, et Christophe Guerrier, chanoines de Saint-Nizier ; Pierre Pâtissier, Vincent Mutin et Pierre Gâcon, prêtres de la même église, possèdent chacun une maison " au rond des maisons du cloistre Saint-Nizier ; " (Le clergé de cette collégiale était propriétaire d'un grand nombre d'immeubles, non-seulement dans ce quartier, mais dans les quartiers environnants.) - Claude Paquelet, marchand drapier, tient, en la rue de la Fromagerie, une grande maison évaluée à 400 livres de location annuelle. Ce commerçant, dont les meubles sont prisés 1,500 livres, habite cette maison et a pour locataires Jean Tassard, drapier, et Guyon Le Devin, apothicaire, à chacun desquels il est compté 100 livres pour mobilier et pratique ; (folio 121) - la commune possède " une grande maison, en la dite rue, du costé devers bise, traversant en rue Longue " ( Cet édifice, qui s'agrandit plus tard des logis de la Pomme-de-Pin et du Chien-Vert, servait, à cette époque, d'Hôtel-de-Ville proprement dit.), etc.(folio 127 verso)

Cote :

CC/33

Inventaire d'archives :

Langues :

Français

Où consulter le document :

Commune de Lyon - Archives municipales

Commune de Lyon - Archives municipales