Document d'archives : 3995. — Le 13 juin 1362, de Jean, évesque de Meaux, et Pierre Statisse, trésorier de France, réformateurs généraux en toute la...

Institution de conservation :

Commune de Montpellier - Archives municipales

Title:

3995. — Le 13 juin 1362, de Jean, évesque de Meaux, et Pierre Statisse, trésorier de France, réformateurs généraux en toute la Langue d'Oc, comm'après que le Roy eût esté deslivré de sa prison d'Angleterre, et eût ordonné certaines impositions par tout son royaume pour finer sa rançon audit Roy, — sçavoir 12 d. pour livre de toutes sortes de choses et marchandises qui se vendraient en son royaume, et la treizième partie du vin, et la cinquième du sel, — et que la Sénéchaussée de Beaucaire eut député à Sa Majesté certains ambassadeurs, pour luy représenter l'inconvénient qui en arriverait dans ladite Sénéchaussée, — Sa Majesté leur accorda que moiennant 70.000 deniers d'or au mouton chaque année, pendant six ans consécutifs, ceste imposition n'aurait aucun cours dans ladite Sénéchaussée, — au moien de quoy ils obvièrent à mille procès qui s'en seroient ensuivis. Néanmoins il ne laissa pas de s'eslever bruit entre les Communautés comme quoy se ferait ce payement, les uns aimant mieux que l'imposition fût mise, les autres non, asseurans que telle imposition estoit la perte totale, non pas de la Sénéchaussée, mais de tout le royaume. Enfin, après plusieurs allées et assemblées d'un costé et d'autre, et en dernier lieu à Villeneuve d'Avignon, — les susdits reformateurs, désirans estoutfer toutes querelles et terminer ceste affaire, ayans esté informés des dommages et pertes que leur avoient causé les compagnies des gens d'armes qui estoient dans le pays, qu'il faloit paier, — et estans prié de leur remettre une partie de la susdite offre de 70.000 deniers d'or par six années, et qu'ils ne pouvoient pas autrement les ramener à une bonne paix et concorde,— après avoir pris conseil avec le Cardinal de Thérouenne, il leur remit et quitta, pour la présente année, 20.000 deniers d'or au mouton des 70.000. Sur quoy la Ville de Momp.elier leur ayant fait cognoistre, par la bouche de Jacques Massendis, docteur, Jean Colombier et Jean Henric, de Mompelier, que, selon les anciennes contributions, il leur vénoit à paier 3.200 deniers d'or au mouton en deux termes, à St-Michel et à la Chandeleur, — ils promirent encore, outre ceste somme, 3800 deniers d'or au mouton ou la valeur d'iceux, etc.

Identifiant de l'unité documentaire :

Louvet 3995

Inventaire d'archives :

Type de document :

CHARTE
    • 3995. — Le 13 juin 1362, de Jean, évesque de Meaux, et Pierre Statisse, trésorier de France, réformateurs généraux en toute la Langue d'Oc, comm'après que le Roy eût esté deslivré de sa prison d'Angleterre, et eût ordonné...