Document d'archives : Dénonciation par la municipalité de Nîmes d'un imprimé intitulé : (1) . Mandement de M. l'évêque de Nîmes à l'occasion des...

Institution de conservation :

Archives nationales

Title:

Dénonciation par la municipalité de Nîmes d'un imprimé intitulé : (1) . Mandement de M. l'évêque de Nîmes à l'occasion des nouvelles élections d'un évêque et des curés faites dans son diocèse

Contenu :

1. Dumouchel (Jean-Baptiste), 1748-1820, fit d'excellentes études à Sainte-Barbe. Il entra dans l'enseignement à Louis-le-Grand, puis à Rodez comme professeur de rhétorique. Revenu à Paris au collège de la Marche, il fut nommé, en 1789, recteur de l'Université. Élu député du clergé par la Ville de Paris, il fut un partisan déclaré des idées nouvelles, accepta la constitution civile du clergé et prêta serment le 27 décembre 1790. Le 27 février 1791, il fut élu évêque du Gard, bien qu'étranger au pays, mais recommandé probablement par les clubs et son collègue protestant Rabaut de Saint-Étienne. Il fut sacré par Gobel à Paris le 3 avril et se rendit à Nîmes où son arrivée fut le signal de rixes sanglantes entre catholiques et protestants. Il abdiqua à la fin de 1793, entraînant l'apostasie de presque tout son clergé, à part 7 ou 8 prêtres, retourna à Paris et s'y maria. Il avait trouvé un emploi dans les bureaux du ministère de l'Intérieur ; il le perdit le 18 Brumaire, mais Chaptal, qui avait été son élève à Rodez, le fit nommer chef de bureau au ministère de l'Instruction publique, poste qu'il conserva jusqu'en 1814, date de sa mise à la retraite.

Identifiant de l'unité documentaire :

Pièce n°3