Document d'archives : . Affaire Legall et Legueven
Complot fomenté par des royalistes ultras de Bretagne contre Louis XVIII et son ministre Decazes....

Institution de conservation :

Archives nationales

Title:

. Affaire Legall et Legueven
Complot fomenté par des royalistes ultras de Bretagne contre Louis XVIII et son ministre Decazes.
Impression clandestine et diffusion du discours prononcé à la Chambre par les députés Salaberry, Causans et Floirac contre la loi de recrutement (février 1818) ; réunions secrètes, dépôts d'armes [recel de canons à Gourin (Morbihan)] ; rassemblements d'hommes armés dans la forêt de Saint-Méen, etc. : propositions d'enrôlements clandestins par des individus parcourant les campagnes, etc. ; mandat d'amener porté contre Legall de Pennanguer et Legueven, principaux inculpés dans ce complot ; Pièces concernant les recherches en vue de l'arrestation de Legall et de Legueven ; leurs passages dans le Finistère (fin juillet-début août 1818) ; leur embarquement pour Guernesey, avec la complicité du curé de Plouescat, de Dulargez et de Testard, lieutenants des douanes à Roscoff, de Cavaro de Kergoire, receveur de l'enregistrement à Saint-Pol-de-Léon et de Lateste, capitaine de navire, leur conduite à Londres (notes sur Kergalen, qui les y aurait rejoints), leurs relations à Londres avec Maubreuil, auteur d'une adresse aux Bretons imprimée à Londres, appelant les Bretons à l'insurrection contre les Bourbons ; leur débarquement à Dunkerque (septembre 1818) ; leur arrestation, leur passage à la prison Sainte-Pélagie, à Paris (suspension de ses fonctions du sieur Bau, concierge de Sainte-Pélagie, pour avoir élevé des difficultés à accepter de recevoir dans sa prison les prisonniers Legall et Legueven) ; - Procès Legall et Legueven se déroulant à Lorient, puis à Vannes (mars 1819) et à la cour d'Angers (juin-septembre 1819) ; rapports du comte de Chazelles, préfet du Morbihan, et correspondances de diverses autorités de ce département sur l'état d'esprit du Morbihan (5 mars-8 septembre 1819) ; lettres du maréchal de Viomesnil à Decazes, lui révélant qu'il avait été pressenti pour s'affilier à une conspiration contre le gouvernement ; condamnation de Legueven à la surveillance de la haute police et acquittement de Legall (septembre 1819) ; surveillance de Legall et de Legueven pendant leur séjour à Paris (septembre-octobre 1819) ; embarquement de Legueven au Havre pour l'Angleterre ; son retour à Saint-Malo (novembre 1819), sa détention à Pontivy et son embarquement pour l'Ille-de-France (1822) ; - Principaux inculpés pour complicité dans le complot Legall-Legueven : Dubotdéru, député en 1815 ; Margadel, député en 1815 (lettre de Margadel à Decazes, ministre de la police, se défendant d'être entré dans le complot Legall-Legueven et adressant au Roi un rapport sur la conduite héroïque des élèves de l'Ecole de Vannes pendant les Cent-Jours, école commandée par ledit Margadel) ; La Boessière, ex-major général de l'armée royale ; le comte Sévère de La Bourdonnaye, lieutenant du Roi à Lorient ; de Kersabiec, ancien officier des armées royales, colonel de la légion de l'Orne ; de Kermoisan, ex-chef d'état-major de l'armée royale ; Brèche, sous-directeur d'artillerie du port de Lorient ; Jonathas Corolles, ancien chef de légion de l'armée royale (petit dossier relatif à une inculpation de vol contre Jonathas Corolles en l'an IX) ; Foucauld, entreposeur de tabac à Lorient ; Lamenech, dit Jobique, curé de Languidic et ancien aumônier du général Georges ; Lhermily, commandant (Lorient et Port-Louis) ; Ambroise, capitaine ; Lemuet, capitaine de la gendarmerie de marine ; Millioch, ancien chef de la légion du général Georges ; de La Goublais ; le comte de Lavié ; de La Voltais ; Gouin ; Le Loth ; le vicomte de Saint-Hilaire ; de Querouen ; Leguern ; Videlo, curé de Ploemeur ; Pillet ; Jourdan, etc. ; - Déclarations d'un nommé Moutier, soldat de la légion de l'Orne, sur de prétendues propositions d'enrôlement qui auraient été faites à des militaires de cette légion ; affaire dans laquelle seraient impliqués Magon La Balue, Thébaud et Guilloré, ex-officiers, Lorieux ou Orieux, et Bachimont, chevalier de Saint-Louis (mai 1819).

Identifiant de l'unité documentaire :

f/7/6721