Document d'archives : Copie authentique
5678 - Saint-Jean-de-Losne. 1270. Dimanche 20 avril.
Rétrocession faite par Hugues, duc de Bourgogne, à...

Institution de conservation :

Archives nationales

title_label

Copie authentique
5678 - Saint-Jean-de-Losne. 1270. Dimanche 20 avril.
Rétrocession faite par Hugues, duc de Bourgogne, à Philippe, comte de Savoie, et à sa femme Alix, comtesse de Bourgogne, des droits que Béatrix, comtesse d'Orlemonde, soeur de ladite Alix, lui avait cédés sur la comté de Bourgogne .
Nous Hugues, dux de Bourg[oigne], fasons asavoir à tous ceus qui verront ces presentes lettres que, comme descors et quereles fussent entre nous, d'une part, et noble baron Ph[elipe], conte de Savoie et de Bourg[oigne], et Aalis, contesse de Bourgoigne, d'autre part, especiaument du partage et dou droit qui appartenoit et aferoit à Biautrix, contesse d'Orlemunde, serour à la ditte contesse de Borgoigne, ou contel (sic ) de Bourgoigne, le quel partage et le quel droit la ditte Beatrix nous avoit vendu, quitté et otroié, ensi comme il est contenu plus plainnement es lettres faites sus ceste choze en la fin de ceste chose et des autres, nous, veillant nous amiablement faire et contenir vers les avantdis conte et contesse de Savoie et de Bourgoigne, de nostre bon gré lor vendons, baillons, quittons, otroions et laisons, du tout en tout, tout droit et toutes quereles et toutes actions que nous aviens ou poiens avoir et que nous appartenoient ou conté de Bourgoigne par ochoison de toute vendicion, quitance et otroiance et convenance, quax que elle soit, que la devanditte contesse d'Ollemonde nous ait faite, et par toute autre ocoison et raison, quax que elle soit, sauves les endomeneures et les fiés, si aucuns en tenons eu devant dit conté de Bourgoigne par autre raison. Par la quele vendicion, baillance, quitance, otroiance et laisance nous havons haü et receu des avant dis conte et contesse de Bourgoigne onze mile livres de vienois ; et de Dole et de la chastelenie et des appartenances et dou fiés de Rochefort et des appartenances la ditte Aalis contesse nous a fait houmage, et par ce nous proumetons as avant dis conte et contesse, par nostre sairement fait sus saintes euvangelis par nous et par nos hoirs, que nous contre les chozes avandittes ou aucunes de elles par nous ne par autrui des ore en avant ne venrons, et que toutes les lettres et tous les estrumens que nous avons de la devant ditte contesse d'Ollemunde, qui sont fait et faittes de la ditte vendicion, quittance et otroiance, rendrons entierement au devant dis conte et contesse de Bourgoigne, et volons et otroions que si aucunes lettres ou estrumens estoient trouvé que nous non eussiens rendu as devandis conte et contesses, que il riens ne vaillent, eins soient casset et nul quant à nous et quant à nos hoirs, et renonçons et guerpons de nostre bon gré et de nostre bon esciant à toute excepcion des devant dis deniers non paiés ou non nombrés, et à toute action et excepcion de boise et de barat, et que nous ne poissons dire que nous semes deceus en ceste choze outra la moitié de juste priez, et [à] tout privilege des croisiés, et à tout droit escrit et non escrit, et à toute coustume et usage, et à toutes chozes que à nous ou à nos hoirs porroient aidier ou valoir avenir encontra les chozes avant dittes en tout ou en partie, et especiaument au droit qui dit que generaux renonciations ne vaut. - En temoignage de la quele chouze nous avons mis nostre seel en cestes presentes lettres, qui furent feites en l'an de l'Encarnacion Nostre Segnour corrant par mil et douz cenz et seyssante et diz, le dimenche devant feste Sai[n]t Jorge, à Loone.

Contenu :

Extrait d'un long rouleau en parchemin, portant trente-six chartes concernant pour la plupart les rapports des ducs et des comtes de Bourgogne.
Analyse par M. Ernest Petit,Hist. des ducs de Bourgogne, t. V, p. 309, n° 3719.

Identifiant de l'unité documentaire :

J//148-J//735 - J//247
    • Copie authentique | 5678 - Saint-Jean-de-Losne. 1270. Dimanche 20 avril. | Rétrocession faite par Hugues, duc de Bourgogne, à Philippe, comte de Savoie, et à sa femme Alix, comtesse de Bourgogne, des droits que Béatrix, comtesse...