Vente par Louis, duc de Saint-Simon, agissant comme légataire universel de la duchesse de Brissac, et par Marie-Gabrielle de Durfort de Lorge, duchesse de Saint-Simon, à Madeleine Delafitte, veuve de Jean Daymery, docteur en médecine, demeurant à Figeac, comme soeur et unique héritière de Pierre Delafitte, avocat, représentée par Jean Du Cayron de Mandans, capitaine d'infanterie dans le régiment du Maine, logé à Paris, rue Saint-Vincent, de 111 livres 2 sols 2 deniers de rente, pour demeurer quittes d'un legs de 2 000 livres fait par la duchesse de Brissac.

Institution :
Archives nationales (annuaire du service) [site web d'origine]
Contenu :
Informations complémentaires :
Pièces jointes : Figeac. 1698, 23 août. Procuration donnée par Madeleine Delafitte à Jean Du Cayron.
1698, 16 octobre. Notoriété concernant le décès de Pierre Delafitte, avocat au Parlement de Toulouse, par Louis et Denis Godefroy, avocats au Parlement.
1698, 21 août. Notoriété concernant l'hérédité de Pierre Delafitte.
Origine de l'information :
Documents du Minutier central concernant l'histoire littéraire (1650-1700) [2295 actes], par Madeleine Jurgens et Marie-Antoinette Fleury, Paris, Presses universitaires de France, 1960, p. 392 (instrument de recherche imprimé dématérialisé dont la version intégrale est accessible en ligne par la rubrique 'Autres instruments de recherche', voir contexte dans le Plan d’orientation général - Notaires de Paris, guides thématiques du Minutier).
Date de révision :2009-2011
Date de création de la notice :2009
Identifiant de l'unité documentaire :
MC/ET/LVII/175 - MC/ET/LVII/301, MC/RE/LVII/4 - MC/RE/LVII/5 - MC/ET/LVII/199

Archives nationales