Document d'archives : 1. Lettre à M. de Roussy, à Paris. Renseignements sur l'engagé Malane et son frère. Malane a été envoyé à l'hôpital de...

Institution de conservation :

Archives départementales du Gard

Title:

1. Lettre à M. de Roussy, à Paris. Renseignements sur l'engagé Malane et son frère. Malane a été envoyé à l'hôpital de Montpellier, « d'une maladie de libertinage » (Nîmes, 4 juillet 1784). — 2-7. Lettres d'envoi d'engagements à M. de Roussy, au Vigan (Nîmes, 21 décembre 1784-24 mars 1785). — 8. Lettre où Troupenas s'applaudit d'avoir procuré à M. de Roussy, qui est à Paris, la connaissance de M. Bergasse (Nicolas Bergasse, 1750-1832, auteur de Considérations sur le Magnétisme, 1784), jeune homme charmant et profond. M. de Roussy est donc initié dans les secrets du magnétisme. Mesmer avait bien besoin du soutien de cet ami. Sans lui il n'échappait point à la rage de la Faculté. Demande de nouvelle de Mesmer. Troupenas a formé une compagnie pour des coches du Rhône et des messageries de Provence, mais il rencontre des obstacles. Envoi d'un engagement de recrue (Nîmes, 27 juin 1785). — 9-10. Envois d'engagements à M. de Roussy, à Montauban (18-23 août 1785). — 11. Lettre donnant des nouvelles de l'abbé Signol. Il est à son prieuré de Gaujac avec Mme de Roujol, jeune veuve de 28 à 30 ans, native d'Amérique, grande, bien faite, avec de beaux yeux noirs et fort aimable. Elle vient de Paris avec lui par Bordeaux, où elle a pris sa mère Mme de Ferrere (13 septembre 1785). — 12-13. Lettre adressée au Vigan, avec un compte. La mère de Troupenas s'est chargée de vendre l'argenterie de M. de Roussy. Le produit monte à 600 l. Mme de Roujol va épouser M. de Lascours, de qui elle a acheté la terre (20 octobre 1785). — 14-20. Lettres de comptes et d'envoi d'engagements (16 novembre 1785-14 janvier 1786). — 21. Lettre annonçant le départ de Troupenas pour Paris, où il s'occupera de terminer sa grande affaire au Conseil ; de calmer les fermiers généraux des Messageries, qui le menace de faire résilier, par le contrôleur général, deux baux de sous-ferme, s'il ne se lie pas avec une compagnie de leur choix ; enfin, de voir l'issue d'une grande entreprise où figurent encore les fermiers généraux (13 mars 1786). — 22. Lettre où Troupenas entrevoit une issue favorable à ses projets. (Dans toutes ces lettres il est question de recrues.) (18 mars).

Contenu :

Présentation du contenu
22 pièces, papier.

Identifiant de l'unité documentaire :

C 1910

Type de document :