Document d'archives : Original scellé.
5591 - 1269. Octobre.
Vente de divers revenus, faite au roi par Jean Brouillard de Villers-la-Male-Maison et...

Institution de conservation :

Archives nationales

title_label

Original scellé.
5591 - 1269. Octobre.
Vente de divers revenus, faite au roi par Jean Brouillard de Villers-la-Male-Maison et par sa mère .
Je Jehans Broullars de Vilers la Male Meson en la forest de Rest, chevaliers, faiz asavoir à touz cels qui ces presentes letres verront et orront que je, de la volenté et de l'assentement madame ma mere madame Anès de Vilers et de Aalais ma fame, ai vendu par loial vendage à mon chier seigneur Loois, par la grace de Dieu roi de France, tout ce que je et ma dite mere avions à Vilers en avainne de rente, en cens, en tonnieu, en joustice haute et basse, en seignorie et en toutes apartenances et toutes droitures de joustice et de seignorie, si comme nous l'i avions je et ma mere et poions et devions avoir, les queles choses vendues nous tenions dou roi devant dit en fié ; et si avons vendu en ce vendage je et ma mere ensemble et par commun accort toutes ces choses, si que nous avons vendu la dite rente d'avainne à la value de nuef muis ou là entour au mui de Crespi chascun an, et le dit cens à la value de cinquante quatre solz parisis ou là entour chascun an. Le quel vendage nous avons fait je et ma mere pour certain pris et loial, c'est à savoir pour deus cenz livres parisis, qui sont paié plainnement à moi et à ma mere en bonne monnoie qui nous a esté bailliée, contée et nombrée, et einssi le connois je et voirs est. Pour quoi je renonce à dire le contraire, et par ce vendage quite je et ai quité de tout en tout à touz jourz au devant dit roi et à touz cels qui apres lui soit à mort soit à vie tenrront ces choses par quele cause que ce soit, la dite rente d'avainne, le dit cens, le dit tonnieu, la dite joustice toute et la seignorie, et les droitures et les apartenances toutes de joustice et de seignorie, et quanque g'i avoie et pooie et devoie avoir, ne ne retien rien en ces choses, et si les avons vendues je et ma mere quites et delivres, si qu'eles ne sont charchiées ne enconbrées de rien, fors que de dis solz de ners de rente qu'on doit seur ces choses chascun an a l'eglise dou Parc, et einssi les sui tenuz et promet à garandir loiaument quites et delivres au roi et à ses sucesseurs qui qu'il soient ; et à ce oblige je moi et mes biens touz muebles et non muebles, presenz et non presenz, par tout où qu'il soient et en quequonques choses que il soient, et mes oirs touz qui mes diz biens tenrront. Encore est il à savoir que je connois et voirs est que je et ma mere n'avons fait le dit vendage par contraingnement ne par peeur ne par force, ainçois l'avons fait de nostre delivre volenté et pour nostre pourfit, et à nostre requeste li diz rois a fait le dit achat. Et ce vendage promet je loiaument et par la foi de mon cors, que g'en ai donnée, à tenir et à garder fermement à touz jourz comme bon et loial, sanz aler encontre ne en fait ne en dit. En tesmoingnage de la quele chose, pour ce que ele soit ferme et estable à touz jourz, je ai mis mon seel en ces letres pour moi et pour ma mere devant dite, qui n'a point de seel, et pour ce je et ele ensenble avons, donné au commandement le dit roi les letres l'oficial de Soissons, nostre ordinaire, de ce vendage. Et je Pierres Broullarz, escuiers, filz et oirs le dit Jehan chevalier, weil et lo et gré bonnement le dit vendage, et le promet à tenir fermement à touz jourz, et quit de tout en tout a touz jourz au roi devant dit et à ses sucesseurs, cui que il soient, quanque j'avoie et pooie et devoie avoir es dites choses vendues, se riens i avoie et pooie et devoie avoir comment que ce fust et par quele cause que ce fust ; et promet loiaument et par ma foi que j'en ai donnée que jamais n'i reclamerai rien. Et en tesmoingnage de ceste chose ai ge mis mon seel en ces letres. - Ce fu fait en l'an de l'Incarnacion Nostre Seigneur mil deus cenz et soissante nuef, ou mois d'otembre.

Contenu :

Scellé de deux sceaux en cire verte, sur doubles queues :
1° A gauche, sceau de Jean Brouillard de Villers.
2° A droite, sceau de Pierre Brouillard de Villers.

Identifiant de l'unité documentaire :

J//148-J//735 - J//160
    • Original scellé. | 5591 - 1269. Octobre. | Vente de divers revenus, faite au roi par Jean Brouillard de Villers-la-Male-Maison et par sa mère . | Je Jehans Broullars de Vilers la Male Meson en la forest de Rest, chevaliers, faiz...