Document d'archives : Original scellé
5532 - Longpont. 1269. Samedi 1er juin.
Acte par lequel Guionnet, fils d'Aimery, jadis vicomte de Thouars, se...

Institution de conservation :

Archives nationales

title_label

Original scellé
5532 - Longpont. 1269. Samedi 1er juin.
Acte par lequel Guionnet, fils d'Aimery, jadis vicomte de Thouars, se reconnaît le débiteur du comte Alphonse de Poitiers en raison du rachat des droits qu'il a en la terre de Talmont .
A touz ceus qui ces presentes letres verront et orront, Guionnet, fiuz Hemeri jadis viconte de Thouarz, saluz en Nostre Seigneur. Je faz assavoir à touz que je doi à tres noble segneur mon segneur Aufonz, fiuz de roi de France, conte de Poitiers et de Tholose, dous mille cenz cinquante livres de la monnoie courant de Poitevins, pour la finance que j'ai faite sur le rachat de tel droit comme j'ai en la terre de Thalemont et es appartenances, laquelle somme de deniers je sui tenuz et é proumis et juré sur sainz evengilles à rendre et à paier au dit mon segneur le conte ou à son certein conmandement au termes ci dessouz escriz, toutes excepcions et toutes dilacions ostées ; ce est assavoir nuef cenz livres de la dite monnoie courant de poitevins dedanz la feste de la Chandeleur qui vient prouchainnement, et sis cenz sexante et quinze livres de la dite monnoie dedanz la feste de la Chandeleur prouchainnement ensuivant, qui sera en l'an Nostre Segneur mil dous cenz sexante et dis, et les autres sis cenz sexante et quinze livres de la devant dite monnoie dedanz l'autre feste de la Chandeleur, qui sera en l'an Nostre Segneur mil dous cenz sexante et onze ; et des diz deniers randre et paier enterinnement au termes dessus nommez pour moi et à ma requeste envers le dit mon segneur le conte se sont establi pleges et principaus deteeurs, chascun pour tout, mi sire Challes de Roche Fort, mi sire Moryse de la Haie, mi sire Sabranz Chabouz et mi sire Jeuffroi de Chastiau Bryant, chevaliers. Et nos, Challes de Roche Fort, Moryse de la Haie, Sabranz Chabouz et Jeuffroi dessus diz, des devanz diz deniers randre et paier aus termes dessus diz, se li diz Guionnet en estoit deffallant en tout ou en partie, pour lui et à sa requeste envers le dit monsegneur le conte nos en fesons et establissons pleges et principaus deteeurs et randeeurs par noz seremenz sur cen de nos faiz sur seins evangilles, et pour toutes ces choses dessus dites tenir et garder et acomplir en obligons au dit mon segneur le conte touz noz biens moibles et non moibles presenz et futurs, en quelcumque leu et en quelcumques choses et souz quelcumque segnorie que il soient. Et volons et ostroions et requerons le dit mon segneur le conte et les autres segneurs de qui nos tenons, que au devanz diz deniers randre et paier, si comme il est dessus dit, nos contraingnent, et se nos en estions deffallanz en tout ou en partie, que sanz nos semondre et amonester puissent prandre touz noz biens moibles et non moibles, ou que il soient, et les heritages que nos tenons d'aus en fié, sanz eus mesfaire, renoncenz en ce fait je devant dit Guionnet, comme principaus, et nos, devanz diz Challes, Moryse, Sabranz et Jeuffroi, comme pleges et principaus deteeurs et randeeurs, chascun pour tout, à tout privilege de croisiez et à croisier, et à toutes excepcions que li pleges ne puisse avant estre convenu que li principaus et que nos ne puissens dire ou alleguer que chascun ne soit tenuz pour le tout, et à toutes autres deffensses et barres qui nos porroient aidier et à mon segneur le conte nuire en ceste chose. Et en tesmoing de toutes ces choses je devant dit Guionnet, et nos Challes, Moryse, Sabranz et Jeuffroi, comme pleges et principaus deteeurs, avons donné à mon segneur le conte devant dit ces letres saeellées de noz propres seaus de nostre volenté et à la requeste de Guionnet devant dit. - Ce fu fait à Lonc Pont, le samedi après la quinzainne de la Penthecouste, en l'an Nostre Segneur mil dous cenz sexante et nuef, ou mois de juing.

Contenu :

Scellé autrefois de cinq sceaux, dont quatre, sur doubles queues, en cire blanche, sont encore conservés :
1° A gauche, double queue, dont le sceau est tombé.
2° Sceau de Charles de Rochefort (Inventaire, n°3413).
3° Sceau de Maurice de la Haye (Inventaire, n°2346).
4° Sceau de Sabran Chabot (Inventaire, n°1673).
5° Sceau de Geoffroy de Châteaubriant (Inventaire, n°1758).

Identifiant de l'unité documentaire :

J//148-J//735 - J//190/a
    • Original scellé | 5532 - Longpont. 1269. Samedi 1er juin. | Acte par lequel Guionnet, fils d'Aimery, jadis vicomte de Thouars, se reconnaît le débiteur du comte Alphonse de Poitiers en raison du rachat des droits qu'il a en la...