Inventaire d'archives : ORTF - Direction de la télévision

Institution de conservation :

Archives nationales

Contenu :

Ce versement contient les documents à la fois produits et reçus ou rassemblés par la majorité des différents services de la Direction de la télévision de l'ORTF, et porte sur la période comprise entre 1954 et 1971. Il est constitué de sept parties, calquées sur la répartition en services. Certaines d'entre elles ne contiennent que très peu de documents, la plupart d'entre eux ayant été préalablement intégrés aux autres versements antérieurs de l'ORTF conservés aux Archives nationales. Pour les mêmes raisons, ce versement ne contient aucun document relatif à la 2e et à la 3e chaîne, bien que leurs services respectifs relevaient également de la Direction de la télévision.
La première partie, matériellement très réduite, concerne la gestion administrative et financière de la direction de la télévision, plus précisement les marchés des commandes de programmes télévisés.
La deuxième partie se rapporte à l'activité du service de l'actualité télévisée. Elle regroupe surtout des documents d'information interne et de formation du personnel du service.
La troisième partie traite des émissions documentaires et extérieures, aussi bien de la préparation que de la réalisation et de la programmation.
La quatrième partie relève des émissions destinées à la jeunesse, sélection, préparation et réalisation.
La cinquième partie, la plus importante matériellement, se rapporte à l'activité de coproduction de fictions télévisées. En plus des documents relatifs au fonctionnement du service de coproduction, elle regroupe également ceux se rapportant à la sélection des programmes à coproduire et à leur réalisation.
La sixième partie relève des achats et commandes de programme. Ainsi, elle contient elle aussi des documents de coproduction de fictions car ce service comprenait entre autres le service des coproductions de 1973 à 1974. Elle est présentée à part des coproductions de programmes afin de conserver la logique producteur.
La septième partie, également très réduite matériellement, relève de la Direction de l'information de la 1ère chaîne de télévision. Elle comprend des rapports de l'Union européenne de radio-télévision (UER) et de la Communauté des télévisions francophones (CTF), relatifs à l'actualité télévisée et transmis au directeur de l'information de la 1ère chaîne pour information. Ils témoignent d'une partie de l'activité de collaboration internationale en matière de télévision menée l'ORTF.
ORTF Premier ministre ; Office de radio et de télévision française (ORTF) (1953-1968)Premier ministre ; Office de radio et de télévision française (ORTF) ; Service des études d'opinion (1952-1974)Premier ministre ; Office de radio et de télévision française (ORTF) ; Service des études d'opinion (1962-1972)Information ; Office de radiodiffusion-télévision française (O.R.T.F.) (1968-1974)TF1 Culture ; TF1, Télévision française n°1 (1974-1987)

Identifiant de l'unité documentaire :

20130366/1-20130366/312

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAN_IR_050053

Publication :

Archives nationales
2013
Pierrefitte-sur-Seine

Informations sur le producteur :

Office de radiodiffusion-télévision française
La première chaîne de télévision française, Radio-PTT Vision, est créée en 1935 à l’initiative du ministère des PTT. Elle diffuse alors dans une large région parisienne. La diffusion devient régulière à partir de 1937, date à laquelle Radio-PTT Vision devient la Radiodiffusion nationale Télévision dépendant toujours de l’administration des PTT. Dès 1939, c’est la Radiodiffusion nationale qui est chargée de la diffusion audiovisuelle, avant d’être remplacée après-guerre par la Radiodiffusion française (RDF).
En 1949, est créée la Radiodiffusion-télévision française (RTF), établissement public désormais en charge du service public de l'audiovisuel, radiodiffusion et télévision. La RTF étend alors la zone d’émission de la télévision au-delà de la région parisienne où elle était jusqu’à présent limitée, en mettant en service des émetteurs et des émissions de télévision régionales dans toute la France dès 1950.
En 1964, face aux besoins de modernisation, il est décidé de réformer la RTF afin de lui donner de nouveaux statuts et une plus grande autonomie. C’est ainsi que la loi du 27 juin 1964 transforme la Radiodiffusion-télévision française en Office de radiodiffusion-télévision française (ORTF). Radio et télévision sont désormais placées sous la tutelle – et non plus sous l'autorité – du ministre de l'Information.
La diffusion télévisée est alors partagée entre deux chaînes, parfois appelées ORTF Télévision et ORTF Télévision 2, issues des précédentes chaînes RTF Télévision et RTF Télévision 2. Une troisième chaîne, diffusant des programmes en couleur, verra le jour en 1972. De plus, l'Office dispose de onze antennes régionales – la plupart également issues de la RTF – prenant l'antenne quelques heures par jour sur les deux premières chaînes et qui produisent des programmes pour la troisième chaîne, et de sept chaînes généralistes régionales pour l'Outre-Mer.
La Direction de la télévision de l'ORTF, en charge de l'activité télévisuelle, accompagne les innovations techniques de l'époque en matière de télédiffusion. Ainsi, la deuxième chaîne passe à la diffusion couleur en 1967, avant que ne soit créée la troisième chaîne directement en couleur en 1972. Le format de codage vidéo en couleurs choisi est le SECAM, adapté aux formats vidéo 625 lignes et 25 images par seconde.
Outre la diffusion, la direction de la télévision de l'ORTF organise également la plupart des aspects de l'activité télévisuelle, y compris la production à travers son bureau des coproductions. De plus, Yves Jaigu, nommé à la tête de ce bureau en 1967, met en place une structure informelle de coproduction qui réunit jusqu'en 1974 la RAI, la TSR, la RTB, la télévision de Radio-Canada et des chaînes allemandes, marquant le début des grands feuilletons en coproduction de l'Office, qui le plus souvent adaptent la littérature française et européenne.
La télévision accompagne aussi les grands événements de l'histoire nationale et internationale : campagne présidentielle française de 1965 – au cours de laquelle s'affirme le poids de la télévision dans le débat politique –, événements de Mai 1968 qui voient également l'Office se mettre en grève du 13 mai au 23 juin, guerre du Viêt Nam, premiers pas sur la Lune le 21 juillet 1969 ou encore premier choc pétrolier à partir de 1971. Ce sont également les débuts de la publicité télévisée, avec la diffusion de la première d'entre elles sur la première chaîne de l'ORTF le 1er octobre 1968.
L'autonomie de l'ORTF face au gouvernement reste une question brûlante durant toutes ces années. Les conflits se cristallisent notament autour de certains points de gestion – gestion de la redevance audiovisuelle, présence de publicité, etc. – ou de nominations de certains responsables de l'Office – tels que Pierre Desgraupes, directeur de l'information de 1969 à 1972, Arthur Conte, PDG de l'ORTF en 1972-1973 ou Marceau Long, PDG de l'ORTF en 197-1974.
Finalement, après des réflexions collégiales visant à la maintenir tout en la réformant dans le sens d'une plus grande liberté, l'ORTF est démantelée par la loi du 7 août 1974. En résultent sept sociétés, dont trois pour la télévision : Télévision française 1 (TF1), qui succède à la première chaîne (elle reste publique jusqu'en 1987), Antenne 2 (A2), qui succède à la deuxième chaîne et France Régions 3 (FR3), qui succède à la troisième chaîne et qui récupère les bureaux régionaux (radio et télévision) de l'Office. Les quatre autres sociétés sont Radio France pour la radiodiffusion, Télédiffusion de France (TDF) pour la gestion des émetteurs, la Société française de production (SFP) pour les activités de production, et l'Institut national de l'audiovisuel (INA) pour la gestion des archives audiovisuelles de la radio et de la télévision.

Informations sur l'acquisition :

Versement
Historique de conservation :
Au cours des années d'activité de l'ORTF, l'établissement a conservé ses archives au sein de son propre service des archives centrales. Celui-ci étant avant tout un service d'archivage intermédiaire, les documents étaient surtout considérés pour leur valeur d'utilité administrative et technique, et non pour leurs aspects historiques. Par conséquent, le mode de classement se basait sur l'année d'élimination prévue (les cotes ainsi créées étant constituées de l'année d'élimination, suivie du numéro continu de l'article ; exemple : 1988/1, 1988/2, etc.), sans tenir compte du producteur ou de l'activité.
Lors de la dissolution de l' ORTF en 1974, l'ensemble du fonds d'archives de l'Office a été versé aux Archives nationales, au Centre des Archives Contemporaines de Fontainebleau. Plusieurs opérations de tri, d'élimination et de désinfection ont été menées sur ce fonds au cours des années. Entre 1987 et 2010, plusieurs retraitements ont été effectués sur certaines parties du fonds facilement identifiables, dont ont résulté des instruments de recherche correspondant à autant de versements différents.
En 2013, le fonds de l'ORTF a déménagé sur le nouveau site de Pierrefitte-sur-Seine. Pour la majeure partie du fonds encore non identifiée en détail, le chantier des fonds a créé en 2009 et 2010 deux versements « de déménagement », cotés 20090288 et 20100204. A cette occasion, les documents ont été reconditionnés en boites de conservation Cauchard, mais le devant des boîtes en carton d'origine a été conservé, afin de garder trace pour chaque article de sa cote ORTF d'origine. Ce conditionnement en boites Cauchard a été conservé lors des reclassements débutés en 2013 afin de reclasser le fonds ORTF par grandes directions.

Conditions d'accès :

Librement communicable sous réserve du règlement de la salle de lecture, à l'exception des cotes 20130366/9 et 20130366/10, communicables à 50 ans.

Conditions d'utilisation :

Reproduction selon le règlement de la salle de lecture.
Réutilisation soumise au paiement d’un droit ou autorisée après exonération de l’administration des Archives nationales.

Description physique :

Importance matérielle :
312 articles (32 ml).

Ressources complémentaires :

Archives nationales
Direction
19870378. Archives d'André Chamson. 1964-1973.
19950256. Archives de Pierre Sabbagh, sous-directeur de l'actualité télévisée. 1953-1968.
19990267. Microfilms d'arrêtés et décisions. 1939-1974.
19890536. Jacqueline Baudrier, fonctions à l'ORTF. 1963-1975.
Service des études d'opinion (1952-1974)
19880217
19880562
Fonctionnement général (1923-1974)
19900214
19910120
19910121
19910122
19910123
19910124
19910125
19910126
19910127
19910128
19910129
19910130
19910131
19910132
19910133
19920407
19950218
19950286
19960388
20060483
20090288, 20100204
20090317
20100203. Direction de la radiodiffusion, sous-direction de la production artistique, service de production des émissions musicales. 1965-1968.
Productions radiophoniques
20060600. Campagne éducative radiophonique et radiotélévisée. S.d.
Documents iconographiques
19960488. Fonds photographique d'actualité. 1960-1975.
20010163. Fonds photographique d'actualité – Révoltes étudiantes. 1968-1974.
20060359. Affiche. 1969.
20060400. Fonds photographique d'actualité. 1960-1974.
20060485. Planches contact. 1961-1964.
TF1 :
Présidence
19960487. Présidence de TF1. 1974-1987.
20130168. Présidence de TF1. 1970-1987.
20130194. Présidence de TF1. 1974-1987.
Fonctionnement général
20060484. Fonctionnement général de TF1. 1969-1987.
Archives de l'Assemblée nationale
24 P. Commission de contrôle de la gestion de l'ORTF. 1953-1972.
25 P. Commission de contrôle de la gestion financière de l'ORTF. 1958-1974.

Références bibliographiques :

Sur l'ORTF :
BACHMANN (Sophie),L’éclatement de l’ORTF, Paris, L’Harmattan, 1997
FILIU (Jean-Pierre),Mai 68 à l’ORTF, une radio-télévision en résistance, Paris, INA / Nouveau Monde, 2008
Sur la télévision :
BEYLOT (Pierre), SELLIER (Geneviève) (dir.),Les séries policières, Paris, L’Harmattan, 2004
BOURDON (Jérôme) (dir.), La grande aventure du petit écran, 1935-1974, Paris, BDIC, 1997
BOURDON (Jérôme),Haute fidélité. Pouvoir et télévision, 1935-1994, Paris, Seuil, 1994.
GAILLARD (Isabelle),La télévision. Histoire d’un objet de consommation – 1945-1985, Ina Editions / Editions du CTHS, Paris, 2012
JEANNENEY (Jean-Noël), SAUVAGE (Monique) (dir.),Télévision, nouvelle mémoire. Les magazines de grand reportage, Paris, Seuil, 1992
LAFON (Benoît),Histoire de la télévision régionale. De la RTF à la 3, 1950-2012, Ina Editions, 2012
LEVY (Marie-Françoise) (dir.),La télévision dans la République. Les années 1950, Bruxelles, Complexe, 1999
LEVY (Marie-Françoise), SICARD (Marie-Noële) (dir.),Les lucarnes de l’Europe. Télévisions, cultures, identités 1945-2005, Paris, Publications de la Sorbonne, 2008
ROBRIEUX (Jean-Jacques),Le journal télévisé. Pratiques et langages, Paris, L’Harmattan, 2007
VASSALLO (Aude),La télévision sous de Gaulle, le contrôle gouvernemental de l’information, 1958-1969, Bruxelles, INA-De Boeck, 2005

Localisation physique :

Pierrefitte-sur-Seine

Organisme responsable de l'accès intellectuel :

Archives nationales de France

Mises à jour :

  • Converted_apeEAD_version_2015-06-SNAPSHOT