Inventaire d'archives : Fonds du Comité d'organisation des expositions du travail (COET) - Meilleur ouvrier de France (MOF) (1920-2005)

Institution de conservation :

Archives nationales

Contenu :

Le fonds est composé en majorité de documents traitant de l'organisation des différentes épreuves, comme par exemple les sujets, les copies d'examens ou les photographies des œuvres présentées par les candidats. Des documents reflétant l'organisation du COET ainsi que la réglementation des épreuves et des comptes rendus de réunions des différents jurys sont également présents.
Ce fonds contient également de nombreuses photographies en noir et blanc et en couleur, ainsi que quelques négatifs. Ce sont principalement des photographies des sujets d'examen, envoyées comme modèle aux candidats pour la réalisation de leurs œuvres ; des photographies du travail des candidats ainsi que des cérémonies de remises des médailles et des expositions nationales du travail.
Table des sigles :
ADRESSE : Association pour le développement des recherches et études sociologiques, statistiques et économiques.
AFORMEX : Association pour la Formation à l'Excellence du travail des ouvriers du toit et des installations sanitaires et thermiques.
ALPC : Association lorraine de promotion du concours.
APPC : Association de Paris pour la promotion du concours.
ARTMOF : Association Rhône-Alpes technique des meilleurs ouvriers de France.
CAMT : Centre des archives du monde du travail.
COET : Comité d'organisation des expositions nationales du travail.
SMOF : Société des meilleurs ouvriers de France.
Lexique :
Termes relatifs au COET :
: le titre « Un des meilleurs ouvriers de France » honoris causa peut être décerné, sur proposition du président du comité d'organisation du concours « Un des meilleurs ouvriers de France » et des expositions du travail et du jury général, à des personnes qui méritent d'en être honorées pour des services éminents qu'elles ont rendus au comité d'organisation des expositions du travail ou aux meilleurs ouvriers de France. Il donne droit au port d'une médaille du même modèle et à la délivrance d'un diplôme. Titre de « Un des meilleurs ouvriers de France » honoris causa
: les membres de la Commission interministérielle sont nommés par le ministre ayant dans ses attributions la Direction générale de l'Enseignement technique. Elle est chargée d'assurer en liaison avec le Comité permanent la collaboration de tous les départements ministériels intéressés. Commission interministérielle 
: cette récompense a été créée en 1961 lors de la Xe exposition nationale du travail. Initialement, il s'agit d'honorer les réalisations innovantes des équipes de savants et de chercheurs français, telles que le bathyscaphe et la fusée Coralie en 1965. Puis, dans les années 70, la récompense est décernée à des employés d'une même entreprise ou à une entreprise, comme à la Société nationale industrielle aérospatiale (SNIAS) en 1976. En 1982, la fourragère des MOF est attribuée à 15 entreprises désignées par le ministère de l'industrie. Les dernières fourragères des MOF sont remises lors de la XVIIe exposition nationale du travail. Fourragère des MOF
Termes de métiers et de classes :
: l'ajustage est l'opération consistant à donner à une pièce mécanique la dimension exacte nécessaire pour qu'elle s'assemble avec une autre. Ajusteur-outilleur
: fabrication de petits objets en bois demandant de la précision, tels que des boîtes, des pinces à linge. Boissellerie
: travail de fabrication de pièces de harnais pour animaux ou éventuellement d'accessoires en cuir. Ce métier tire son nom de l'utilisation de bourre, matière constituée de poils d'origine animale. Bourrellerie
: art de former d'une façon élégante et ornée des caractères d'écriture. Calligraphie
: travail fin d'un ouvrage de métal, de pierre à l'aide de ciseaux ou d'outils. Ciselure
: il conçoit, fabrique ou répare des bijoux, en particulier il peut restaurer ou modifier des bijoux anciens ou en tailler les gemmes. Créateur maquettiste en joaillerie
: travail artistique du métal en feuille par martelage. Dinanderie d'art
: menuisier fabricant des pièces de mobilier avec diverses techniques dont le placage du bois. Ebénisterie
: l'émail est un mélange de silice, de minium, de potasse et de soude. Chauffé à haute température, il devient incolore et peut être fixé sur divers supports métalliques puis travaillé pour obtenir un résultat coloré. Emaux d'art
: artisan appelé aussi organiser, il conçoit et entretien des orgues en réalisant des pièces ou des mécanismes nécessaires à leur fabrication. Facteur d'orgue
: technique de réalisation de vêtements souples et vaporeux tels que des robes. Flou
: profession relative à l'entretien des cheminées et à l'installation des appareils de chauffage. Fumisterie
: artisan qui fabrique des sous-vêtements féminins de maintien en matière élastique, appelées gaines. Gainier
: art de tailler les pierres fines ou précieuses en creux (intalles) ou en relief (camées). Glyptique
: gravure obtenue grâce à un instrument formé de quatre tiges articulées servant à reproduire mécaniquement un dessin, notamment à une échelle différente. Gravure au pantographe
: dentelle de fil ou se soie dépourvue de fond et faite de mailles larges. Guipure
: travail du gypse, roche sédimentaire formée de sulfate de calcium hydraté cristallisé. Chauffé entre 150 et 200°, le gypse perd son eau et se transforme en plâtre. Gypserie
: discipline ayant pour objet la connaissance et l'étude des armoiries. Héraldique
: professionnel qui taille et polit les pièces précieuses ou fines et spécialisé dans les gemmes de couleur. Lapidaire en pierre de couleur
: art de reproduire par impression des dessins tracés avec une encre ou un crayon gras sur une pierre calcaire. Ce nom désigne aussi l'estampe imprimée par ce procédé. Lithographie
: assemblage décoratif de lamelles de bois d'essences variées. Marqueterie
: industrie relative à l'argenture (le fait de recouvrir d'argent) et à l'étamage (le fait de recouvrir de tain) des glaces. Miroiterie
: le mouleur-noyauteur fabrique différents moules de fonderie. Il utilise notamment du sable tassé par compression ou vibration pour recouvrir le modèle dans le moule. Mouleur-noyauteur en fonderie au sable
: cette technique d'orfèvrerie consiste à mettre en forme une feuille de métal en la martelant sur un support adapté à l'aide de marteaux ou de maillets. Orfèvrerie rétreinte
: travail des fourrures et des peaux d'animaux. Pelleteries
: travail de l'ébéniste sur de petites pièces en bois telles que des sièges. Petite ébénisterie
: tonnelier spécialisé dans la réalisation de tonneaux ouvragés de petite contenance. Petite tonnellerie de luxe
: personne qui fabrique des pipes, instruments utilisés pour fumer. Pipier
: ensemble des procédés et techniques de transformation des matières plastiques. Plasturgie
: cela concerne l'ensemble des opérations qui précèdent l'impression d'un document, notamment la mise en page, l'assemblage de documents graphiques. Prépresse
: personne qui parachève par meulage la surface d'une pièce usinée. Rectifieur
: activité qui consiste à réparer les accrocs ou les problèmes de maillage des tissus (lainages, cachemire) sur des vêtements confectionnés. Remmaillage-stoppage
: ouvrier spécialisé dans le fait de renforcer la toile usée d'un tableau en la collant sur une toile neuve. Rentoileur
: technique utilisée notamment en orfèvrerie. Elle consiste à ajourer et découper la matière à l'aide d'outils fins pour obtenir un motif délicat. Repercé
: procédé d'impression à travers un écran de tissu, dérivé du pochoir. Sérigraphie
: opération de soudure manuelle ou automatique qui consiste à assembler deux pièces avec des matériaux de même nature, sans autre apport. Soudure autogène
: matériau constitué de plâtre à mouler armé de fibres végétales. Staff
: le stuc est un enduit imitant le marbre, composé ordinairement de plâtre fin, d'une colle et de poussière de marbre ou de craie. Le stucateur est celui qui travaille cette matière. Stucateur
: assurer la réalisation de surfaces régulières en verre par l'emploi de machines ou d'appareils spéciaux. Surfaceur de verre
: artisan qui prépare, empaille et monte des animaux vertébrés en leur conservant l'apparence de la vie. Taxidermiste
: artisan qui fabrique des tonneaux, c'est-à-dire des récipients en bois formés de lamelles assemblées retenues par des cercles et de deux fonds plats. Tonnellerie
: ouvrier qui utilise une machine, la toupie, pour travailler le bois et exécuter des moulures, des entailles, des feuillures. Toupilleur
: ouvrier chargé de lisser et de polir des pièces de bronze afin de leur donner une forme définitive, et ce à l'aide d'un tour. Tourneur sur bronze
: typographe exerçant une activité de composition et d'impression de caractères. Typo-minerviste
: art de confectionner des objets, tels que des paniers, corbeilles, des sièges au moyen de tiges ou de fibres végétales entrelacées, comme l'osier. Vannerie

Identifiant de l'unité documentaire :

20130406/1-20130406/293

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAN_IR_050814

Publication :

Archives nationales
2014
Pierrefitte-sur-Seine

Informations sur le producteur :

Comité d'organisation des expositions du travail (France)
Voir la notice du Comité d'organisation des expositions du travail (France).

Informations sur l'acquisition :

Versement en 2014.

Description :

Critères de sélection :
Ce fonds représentait à l'origine 156 dimabs. Ce nombre a été réduit d'un tiers environ suite aux tris et aux éliminations effectués. Un tri a été réalisé pour certaines typologies de documents : deux exemplaires des plans et des photographies relatifs aux sujets des épreuves et trois exemplaires des diplômes vierges ont été conservés. Les doubles de brochures de palmarès ont été éliminés, de même que la documentation n'ayant aucun lien avec les meilleurs ouvriers de France. Les convocations (du fait de la présence de feuilles d'émargement), les coupons-réponse sans annotations ont été supprimés, de même que les factures, les devis et les conventions non-signées.
Mise en forme :
Le fonds est classé de façon chronologique en respectant l'organisation du concours. Les documents sont regroupés par numéro d'exposition nationale du travail puis selon le groupe ou la classe concerné par les documents.

Conditions d'accès :

Les conditions d'accès à ce fonds d'archives sont régies par le livre II du Code du patrimoine. L'ensemble des documents de ce fonds est librement communicable, à l'exception des articles 20130406/9, 20130406/11, 20130406/41, 20130406/44-20130406/47, 20130406/51-20130406/54, 20130406/59-20130406/61, 20130406/64-20130406/65, 20130406/68-20130406/71, 20130406/77-20130406/81, 20130406/87-20130406/103, 20130406/114-20130406/132, 20130406/134, 20130406/136-20130406/153, 20130406/258, 20130406/170-20130406/249, 20130406/250, 20130406/252-20130406/290 communicables à l'expiration d'un délai de 50 ans (article L. 213-2 du Code du patrimoine).

Conditions d'utilisation :

Conditions d'utilisation soumises au règlement de la salle de lecture.

Description physique :

Importance matérielle :
35,64 mètres linéaires ; 108 boîtes de type "Dimab" ; 293 articles.

Ressources complémentaires :

Les autres documents du Comité d'organisation se trouvent dans les versements suivants :
  • Archives informatiques : 20140049/1-3
  • Archives hors-format : 20140051/1-26
  • Archives 3D : 20140052/1-6
Le lien avec leur dossier d'origine est préservé grâce à une note précisant le numéro d'article auquel les documents se rattachent.

Localisation physique :

Pierrefitte-sur-Seine

Organisme responsable de l'accès intellectuel :

Archives nationales.