Inventaire d'archives : Cité de l'architecture et du patrimoine

Institution de conservation :

Archives nationales

Contenu :

Ce fonds traite de la mission de préfiguration de la CAPA et du fonctionnement des organismes qui l'ont constituée.

Identifiant de l'unité documentaire :

fr/FRDAFAN/20130439/1-20130439/134

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAN_IR_050899

Type :

inventory

Description :

Critères de sélection :
Les éliminations ont porté sur des doubles de courriers.

Mises à jour :

  • Converted_apeEAD_version_2015-06-SNAPSHOT
  • Publication :

    Archives nationales
    2013
    Pierrefitte-sur-Seine

    Conditions d'accès des documents :

    Librement communicable

    Conditions d'utilisation :

    Selon la salle de lecture

    Informations sur l'acquisition :

    Ces fonds ont été versés à la mission des archives du ministère de la Culture et de la communication sous les numéros : 07V120, 11V0123, 11V0133, 11V0135, 11V0184.

    Références bibliographiques :

    Informations sur le producteur :
    Étapes du projet de la Cité de l'architecture et du patrimoine (CAPA)
    1994 : Sur proposition de Jean-Marie Pérouse de Montclos et de Jean-Marie Vincent, lancement par le ministère de la Culture et de la communication (direction du patrimoine), du centre national du patrimoine, qui prendra place dans l'aile Paris du palais de Chaillot, où sont déjà installés le musée des monuments français et l'École de Chaillot. Parallèlement, le projet de déménagement de la Cinémathèque française (salle de cinéma et musée Langlois) est élaboré, ainsi que le déménagement de l'atelier de moulages du Louvre.
    1995 : Sélection, sur référence, compétences et moyens de la maîtrise d'oeuvre générale, de l'architecte Jean-François Bodin.
    Octobre 1997 : Abandon du projet du Centre national du patrimoine, au stade des appels d'offres fructueux dès mars 1997 et permis de construire délivré.
    Février 1998 : Approbation par le ministère de la Culture et de la communication du rapport présenté par Jean-Louis Cohen pour une Cité de l'architecture et du patrimoine. La mission de maîtrise d'oeuvre de Jean-François Bodin est confirmée.
    2 Juillet 2001 : Création d'une mission de préfiguration de la CAPA (par arrêté).
    Juillet 2004 : Création de l'établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) de la Cité de l'architecture et du patrimoine, présidé par François de Mazières.
    Février 2005 : Décision du ministre de la Culture et de la communication confirmant la réorientation du programme demandée par le nouvel établissement public.
    Février et août 2006 : Livraison des bureaux.
    Novembre 2006 : Livraison de l'accueil du pavillon d'about, des locaux de l'École de Chaillot, des galeries d'actualité, de l'espace d'exposition dit « cathédrale », de l'auditorium (ex-Cinémathèque). Ouverture au public des galeries d'actualité et de l'auditorium.
    Mars 2007 : Livraison et ouverture au public des galeries d'expositions temporaires.
    Juillet 2007 : Livraison de l'accueil du hall Trocadéro, livraison des galeries d'expositions permanentes du musée, de la bibliothèque, des ateliers pédagogiques. Mise en place des installations muséographiques dans les galeries du musée.
    15 et 16 septembre 2007 : A l'occasion des 24e journées européenne du patrimoine, la cité a ouvert ses portes à 18000 visiteurs.
    17 septembre 2007 : Inauguration officielle par M. Nicolas Sarkozy, président de la République.
    19 septembre 2007 : Ouverture au public.
    Missions
    La Cité de l'architecture et du patrimoine, installée dans l'aile « Paris » du palais de Chaillot (place du Trocadéro) est, avec ses 22000 m², le plus grand centre d'architecture au monde.
    La CAPA est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) placé sous la tutelle du ministère de la Culture et de la communication. Elle a pour mission d'assurer la promotion de l'architecture française en France et à l'étranger, et de faire découvrir les œuvres emblématiques du patrimoine architectural français et la création contemporaine internationale.
    La CAPA découle de la fusion de trois institutions, formant aujourd'hui ses trois départements :
    Le département patrimoine issu du musée des Monuments français
    Le Musée des monuments français est un musée national fondé en 1879 par Eugène Viollet-le-Duc. C'est un lieu de référence pour tous les publics, permettant de saisir les racines historiques des enjeux les plus contemporains de la création architecturale et des politiques urbaines.
    Consacré à l'histoire de l'architecture du XIIe siècle à nos jours, il rassemble les fonds de moulages, de dessins et de photographies des musées de sculpture comparée et des monuments français, ainsi que de nouvelles collections constituées à partir d'acquisitions, de prêts, de dépôts, et comportant également des œuvres spécifiquement créées (productions audiovisuelles, maquettes). Le musée fait partie intégrante du réseau des musées d'architecture dans le monde. Sa vocation première est d'organiser avec eux - en lien avec les administrations, avec les universités, les écoles d'architecture, les écoles d'ingénieurs et les entreprises privées - des programmes d'études et de réflexion sur l'architecture et l'urbanisme.
    Le département architecture issu de l'Institut français d'architecture (IFA)
    L'IFA est une association de loi 1901. A ses débuts, il est installé avec une vingtaine de personnes dans l'hôtel de Brancas, situé 6 rue de Tournon à Paris 6e. Il ouvre au public le 17 novembre 1981.
    L'Institut français d'architecture est tout à la fois lieu de réflexion, d'exposition et de mémoire de l'architecture du XXe et du XXIe siècle. Il est avant tout un producteur de programmes consacrés à la diffusion de la création architecturale vivante en France et à l'étranger vers un large éventail de publics.
    Centre de ressources de la production architecturale contemporaine en France, il participe à son rayonnement à l'étranger. Il associe l'action pour la création contemporaine et l'expérimentation, la sensibilisation à l'environnement contemporain (villes, paysages, techniques) par des manifestations diversifiées, à la fois sur son site et hors les murs.
    L'IFA travaille également en collaboration étroite avec les partenaires économiques et les réseaux (entreprises, collectivités, associations).
    Élément constitutif, avec le Centre des hautes études de Chaillot, du Centre d'architecture, situé dans le pavillon d'about au palais de Chaillot, l'IFA est d'abord un lieu de veille sur la ville, l'architecture, le paysage. Cette mission impose une programmation variée, couvrant les divers champs d'intervention des architectes, des urbanistes, des paysagistes. Les différents espaces du Centre proposent au public des expositions monographiques ou thématiques, en même temps qu'une réflexion critique, à travers la présentation commentée des expériences les plus intéressantes en cours. Il est aussi un lieu d'échanges sur l'architecture de la ville.
    Les expositions de la galerie d'actualité sont accompagnées par un programme dense de rencontres et de débats, permettant aux acteurs (architectes et maîtres d'oeuvre, maîtres d'ouvrage, élus, associations, etc.) de dialoguer entre eux et avec les citoyens, dans les espaces prévus à cet effet, notamment un auditorium/salle de projection et un espace « partenaires ».
    Enfin l'IFA est un lieu d'aiguillage pour l'ensemble des réseaux d'information et de diffusion de la culture architecturale, française et internationale. Le Centre d'architecture assure en ce sens une double fonction d'émetteur et de récepteur en matière de production culturelle et d'animation du débat. Dans le cadre de la Cité, l'IFA inclut aussi une bibliothèque, un centre d'archives et une publication mensuelle,Archiscopie.
    Le département formation issu de l'École de Chaillot
    La transmission des savoirs issus de la pratique professionnelle et de la recherche est l'une des missions fortes de la Cité. L'École de Chaillot poursuit et développe sa mission d'origine, l'enseignement du patrimoine, tout en mettant en place de nouvelles formations vers d'autres publics et sur d'autres thématiques. Ses actions sont guidées par la continuité qui existe entre patrimoine et création contemporaine.
    L'École de Chaillot situe ses activités dans le contexte de la décentralisation à un moment où les collectivités locales ont grand besoin de conseils et d'expertises pour l'architecture et le patrimoine, et où le secteur privé sollicite de plus en plus le concours d'architectes pour la restauration du patrimoine, dans un contexte d'internationalisation croissante des compétences. L'École de Chaillot propose aujourd'hui des formations spécialisées sur les questions liées à la conservation, à la restauration, ou à la réutilisation du patrimoine architectural, urbain et paysager. Attentive à l'évolution du concept de patrimoine et à son élargissement, elle développe un enseignement qui couvre un spectre allant des monuments et centres historiques jusqu'au patrimoine « ordinaire ». Environ deux cents architectes sont formés chaque année en France et à l'étranger.
    L'organisation de la CAPA est complétée par une bibliothèque et un centre d'archives.
    Bibliothèque de la CAPA
    La bibliothèque de la Cité met à la disposition de tous les publics intéressés par la discipline une collection unique sur l'architecture des XXe et XXIe siècles, la construction, l'architecture intérieure, le design, l'urbanisme, les sciences sociales appliquées à la ville, le paysage et les jardins. Représentatif de l'édition internationale, le fonds de la bibliothèque est riche de 39000 livres, 500 titres de périodiques, 2000 films documentaires et documents électroniques.
    Centre d'archives
    Le centre d'archives d'architecture de la Cité, situé à Paris dans le 13e arrondissement, collecte des fonds d'archives d'architectes, d'urbanistes, d'ingénieurs ou de décorateurs français actifs de la fin du XIXe siècle à nos jours. Il réunit environ 360 fonds d'archives (déposés par les Archives nationales ou par l'Académie d'architecture), représentatifs de nombreuses périodes et tendances de l'architecture française du XXe siècle.

    Origine :

    Cité de l'architecture et du patrimoine

    Description physique :

    49 cartons soit 16,3 m.l.

    Lieu de conservation :

    Pierrefitte-sur-Seine

    Organisme responsable de l'accès intellectuel :

    Archives nationales