Inventaire d'archives : Fonds André Holleaux (1948-1961)

Institution de conservation :

Archives nationales

Contenu :

548AP/1. André Holleaux, expert du gouvernement français auprès du gouvernement du Cambodge (4 avril 1956-1 er octobre 1957). 1953-1975.
548AP/2-548AP/5. André Holleaux, directeur de cabinet d'Edmond Michelet, garde des Sceaux et ministre de la Justice. 1948-1961.
548AP/2. Le cabinet ministériel. Janvier 1959-juillet 1961.
548AP/3. Dossiers suivis par André Holleaux. 1948-août 1961.
548AP/4-548AP/5. L'Algérie. 1957-août 1961.
548AP/4. Situation politique et fonctionnement de la Justice en Algérie. Juin 1958-août 1961.
548AP/5. L'administration pénitentiaire en Algérie. 1957-juillet 1961.

Identifiant de l'unité documentaire :

548AP/1-548AP/5

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAN_IR_004424

Publication :

Archives nationales
2013

Informations sur le producteur :

Holleaux, André (1921-1997)
Holleaux, André (1921-1997)
Conseiller d'État, André Holleaux (1921-1997) occupe des fonctions très variées : administrateur du Bureau central d'études pour les équipements d'outre-mer, directeur de la Caisse centrale de la France d'outre-mer à Madagascar (1951), commissaire du gouvernement au contentieux (1953), conseiller technique de Jules Ramarony, secrétaire d'État à la Marine marchande (1953) et conseiller auprès du gouvernement royal du Cambodge (1956-1957).
Parallèlement, il intègre différents cabinets ministériels : attaché puis chargé de mission au cabinet de Robert Lecourt, garde des Sceaux, ministre de la Justice (1948-1949), il devient ensuite directeur adjoint de cabinet de Robert Buron, ministre des Travaux publics (1958), directeur de cabinet d'Edmond Michelet, ministre de la Justice (1959-1961), et d'André Malraux, ministre d'État chargé des Affaires culturelles (1962-1965). Directeur général du Centre national de la cinématographie française (1965-1969), il est aussi un temps membre du conseil d'administration de l'O.R.T.F. (1965-1970) et président-directeur général de FR3 (1982-1985). Réintégré au Conseil d'État en 1986 puis admis à faire valoir ses droits à la retraite en 1990, André Holleaux est successivement président de la commission environnement-espace rural pour le schéma d'aménagement et d'urbanisme d'Ile-de-France (1989), président de section à la commission de recours des réfugiés (1990), président de la commission de contrôle des assurances (1990-1995) et de la commission de contrôle des institutions de prévoyance et des mutuelles (1991), conseiller régional d'Ile-de-France (1992-1997) et président du comité régional de l'environnement (1993-1997).

Informations sur l'acquisition :

Dépôt, 1992

Conditions d'accès :

548AP/1 et 548AP/2 librement communicables ; 548AP/3, 548AP/4 et 548AP/5 sur dérogation.

Description physique :

Importance matérielle :
5 cartons (0,5 mètre linéaire)

Ressources complémentaires :

Notice rédigée par C. Sibille, le 10 février 2000 ; révisée par F. Aujogue, le 8 décembre 2005. Inventaire révisé par V. Aspart, 2015.

Références bibliographiques :

Ouvrages sur A. Holleaux.
Who's who, 1995-1996, p.884.
Articles et ouvrages d'A. Holleaux.
«L'éclatement et la dilution des pouvoirs», Politiques et management public, 1991, n°2, p.51-57.
Le juge administratif et l'urbanisme. L'expropriation pour cause d'utilité publique : chronique de jurisprudence, 1985-1994, Paris, 1994.
Malraux, ministre au jour le jour : Souvenirs d'André Holleaux, conseiller d'Etat, directeur de cabinet d'André Malraux de 1962 à 1965, Paris, 2004.

Localisation physique :

Pierrefitte-sur-Seine

Mises à jour :

  • Converted_apeEAD_version_2015-06-SNAPSHOT