Inventaire d'archives : Fonds Ernest Denis (1866-2003).

Institution de conservation :

Archives nationales

Contenu :

650AP / 1-3. Papiers personnels et commémorations. 1866-2003.
  • 650AP/1. Diplômes, affaires militaires, activités professionnelles, décorations, voyages à Prague, correspondance. 1866-1921.
  • 650AP/2. Conférences diverses, la Ligue civique, tapuscrit et manuscrits d’articles d’Ernest Denis. 1917-1921.
  • 650AP/3. Correspondance adressée à Mme Marguerite Denis et inaugurations diverses. 1920-2003.
650AP/4-8. Documentation et livres. 1885-1969.
  • 650AP/4. Articles d’Ernest Denis principalement sur les Tchèques ou les pays slaves. 1913-1920.
  • 650AP/5. Articles sur Ernest Denis, dont nécrologies. 1921-1955.
  • 650AP/6. La Nation tchèque, 1915-1919 ; les volontaires tchèques et le monument de Darney (Vosges), 1916-1969. 1915-1969.
  • 650AP/7-8. Livres divers sur la Tchécoslovaquie ou l’Allemagne, dont trois ouvrages d’Ernest Denis et cartes géographiques tchèques. 1885-1924.

Identifiant de l'unité documentaire :

650AP/1-650AP/6

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAN_IR_003573

Publication :

Archives nationales
2006

Informations sur le producteur :

Né à Nîmes (Gard) en 1849 dans une famille d’origine huguenote, Ernest Denis entre en 1867, à l’École normale supérieure à Paris, puis il s’engage par patriotisme lors de la Guerre de 1870. Dès la défaite, Ernest Denis espère contribuer à la revanche sur les puissances germaniques d’Europe centrale. Il entreprend, après son agrégation (1872), grâce à une bourse de voyage à l’étranger, une mission de recherche à Prague (1872-1873). La Bohême, à l’époque, se trouve sous la domination de l’Empire autrichien des Habsbourg. Au cours de cette mission, il commence la rédaction de sa thèse de doctorat surJean Hus et la guerre des Hussites, l’illustre réformateur de la Bohême au début du xve siècle (éditée en 1878). De retour en France, il devient professeur de lycée, puis professeur de faculté en province d’abord et enfin à Paris. En 1882, Il épouse Marguerite Friedel qui lui donnera dix enfants. Historien reconnu des peuples slaves et tout particulièrement du peuple tchèque, il acquiert de son vivant une importante célébrité en Bohême avant et après l’indépendance de la Tchécoslovaquie en octobre 1918. Durant le premier conflit mondial, il publie avec l’aide de Tomas G. Masaryk, premier président du nouvel état tchécoslovaque de 1918 à 1935, la revueLa Nation tchèque(1915-1917) qu’il dirige pendant deux ans. En novembre 1917, il fonde une association avec quelques universitaires, la Ligue civique, qu’il préside jusqu’à son décès. Après un ultime voyage à Prague fin 1920, Ernest Denis doit revenir en France pour être soigné ; il décède des suites d’une opération le 5 janvier 1921 à Paris. Grâce au gouvernement tchécoslovaque et à l’université de Paris, la maison d’Ernest Denis, sise rue Michelet à Paris, est affectée à l’Institut des études slaves en 1923. Quelques années après sa mort, deux monuments en son hommage sont édifiés, l’un à Prague et l’autre à Nîmes ; détruits au cours de la Seconde Guerre mondiale par l’occupant nazi, ils sont à nouveau reconstruits en 1967 et 2003. Ernest Denis est l’auteur d’ouvrages sur l’histoire de l’Europe centrale ou de l’Allemagne, dont :La fin de l’indépendance bohême (1890), La Bohême depuis le Montagne-Blanche (1903), L’Allemagne de 1789 à 1810 (1896), L’Allemagne de 1810 à 1850(1899). Ernest Denis à été fait chevalier dans l’ordre de la légion d’honneur en 1904 et promu officier en 1920.

Informations sur l'acquisition :

Historique de conservation :
Avant son entrée aux Archives nationales, en juin 2005, le fonds Ernest Denis a été classé et inventorié par Jacqueline Le Monnier, petite-fille d’Ernest Denis.

Description physique :

0,65 mètre linéaire (8 cartons).

Ressources complémentaires :

Les Archives nationales conservent le dossier de carrière (F17 25754) et le dossier de la Légion d’honneur (LH 731, dossier 50) d’Ernest Denis.

Références bibliographiques :

Leguay (P.), notice biographique d’Ernest Denis, dans Dictionnaire de biographie française, Paris, Letouzey et Ané, 1933-, t. 10, 1965, col. 1030-1031.
Cabanel (Patrick), notice biographique d’Ernest Denis, dans Dictionnaire biographique des historiens français et francophones, sous la dir. de Christian Amalvi, Paris, La Boutique de l’histoire, 2004, p. 76-77. 650AP/1

Localisation physique :

Pierrefitte

Mises à jour :

  • Converted_apeEAD_version_2015-06-SNAPSHOT