Inventaire d'archives : Guerre de 1939-1945. Archives du Comité d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale (fonds complémentaire)

Contenu :

Le reliquat des archives du Comité d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale, objet du présent inventaire, a été versé aux Archives nationales en 1998 par l'Institut d'histoire du temps présent. Il constitue le complément indispensable des dossiers cotés 72AJ/632 à 72AJ/705 et permet d'éclairer le fonctionnement de l'institution ainsi que les modalités de préparation, de mise en place et de suivi de la plupart des grandes enquêtes lancées par les cinq commissions constituées en son sein (histoire de la Résistance, histoire militaire, histoire économique et sociale, histoire de la collaboration, histoire de l'Empire français), qui ont alimenté sur une période de trente ans les publications du Comité, notamment la Revue d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale.
Dans ce versement est surtout mise en lumière l'organisation des enquêtes menées sur les thèmes suivants : la déportation ; la collaboration ; la répression à la Libération, judiciaire et extra-judiciaire ; les questions économiques. Le fonds donne accès aux travaux préparatoires de ces enquêtes et à leurs résultats, jusqu'à leur mise en forme par les correspondants, dont le réseau constitue, selon les propres termes de l'institution, « l'ossature du Comité ». On retrouve bien sûr, au rang des principaux contributeurs à ces grandes enquêtes, le Dépôt central d'archives de la justice militaire pour la répression à la Libération et le Service international de recherches (SIR ou ITS) de Bad Arolsen pour la déportation.
Par ailleurs, la présence dans ce versement de fichiers (terrains de parachutage en France, bibliographie, état d'avancement des enquêtes) illustre le souci de l'institution de disposer de solides instruments de travail quotidien, devenus de précieux outils de recherche. Le présent fonds contient en outre de nombreux phototypes ainsi qu'une quantité importante de documents (y compris des bandes magnétiques) relatifs aux colloques nationaux et internationaux organisés par le Comité.

Cote :

72AJ/2533-72AJ/2611

Publication :

Archives nationales (France)
2015
Pierrefitte-sur-Seine

Informations sur le producteur :

Le Comité d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale, organisme interministériel regroupant une cinquantaine de membres (représentants des différents ministères ou administrations concernés), fut créé en 1951 à la suite de la fusion de la Commission d'histoire de l'occupation et de la libération de la France (CHOLF) et du Comité d'histoire de la Guerre, respectivement institués en 1944 et 1945 afin de préserver la mémoire du conflit. Le compte rendu d'une réunion du Comité le 12 décembre 1953 rappelle que l'institution s'était fixé à l'origine la mission de «  se préoccuper en premier lieu d'archives disséminées et en grand danger d'être perdues ». Le Comité se réunissait ainsi une fois par an en formation d'assemblée plénière, qui publiait un compte rendu de ses travaux réalisés au cours de l'exercice précédent et établissait un programme de sujets de recherche pour l'année suivante.
Rattaché aux services du Président du Conseil puis du Premier ministre, le Comité d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale, « organisme de recherche d'histoire contemporaine ne subissant aucune contrainte et ne recevant ni directives, ni interdictions », fonctionnait grâce à une subvention permanente du CNRS, en s'appuyant sur un réseau de plus de 150 correspondants départementaux réguliers, véritables « structures provinciales », et d'une vingtaine d'employés au siège.
Le Comité avait pour objet et ambition de recueillir les témoignages sur de nombreux aspects de la Résistance et de l'Occupation, tout en produisant enquêtes et publications. Il était aussi chargé de recevoir les archives de particuliers, résistants, déportés et prisonniers de guerre.
Les sept commissions de recherches créées en son sein, lieux d'échanges et de convergences scientifiques, définissaient leurs programme de recherches et leurs méthodes de travail de manière autonome. Les objets généraux structurant ces sept commissions étaient les suivants : déportation ; histoire de la captivité ; histoire de la Résistance ; histoire économique et sociale ; histoire de la collaboration ; histoire militaire ; histoire de l'Empire français. En 1977, un rapport interne du Comité indiquait que chacune de ces commissions disposait de programmes de recherches pour les quatre à cinq ans à venir.
Sans toutefois être ouvert au grand public, le Comité d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale mettait au service des chercheurs français ou étrangers un grand nombre et une diversité rare d'outils de recherche, ainsi décrits dans un rapport interne de 1977 : bibliothèque de 16 000 volumes ; fichiers bibliographiques ; bulletin intérieur paraissant tous les deux mois (224 numéros parus jusqu'en 1977) ; plus de 300 cartons d'archives et 400 titres de la presse clandestine ayant paru sous l'Occupation ; plus de 800 bobines de microfilms en langues allemande, anglaise, française ou américaine ; 16 500 photographies ; plus de mille affiches dont la chronologie s'étend du début des années trente à l'après-guerre.
À la dissolution du Comité d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale en 1980, l'Institut d'histoire du temps présent (IHTP) ayant pris la relève, ses archives furent versées aux Archives nationales, tant en ce qui concernait la somme considérable de documents historiques et de contributions liées à la connaissance de la Deuxième Guerre mondiale qui furent collectées pendant trente années d'activité, que toutes archives administratives, d'organisation et de fonctionnement, qui furent produites par le Comité dans le cadre de ses activités propres. En outre, les activités d'expositions (la première eut lieu en 1949 autour du thème «  La Résistance et la Libération de la France ») et de colloques ne furent pas les moindres de l'organisme scientifique.
Le résistant et historien Henri Michel (1907-1986) fut longtemps le secrétaire général du Comité d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale et mit en place le réseau des correspondants départementaux chargés de mener les grandes enquêtes lancées par l'organisme. Écrivain prolixe, Henri Michel fonda la et devint, en 1970, président du Comité international d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale, organisme regroupant les historiens de 37 pays. De 1979 à 1983, Henri Michel assura la direction de l'Institut d'histoire des conflits contemporains (IHCC) créé par le ministre de la Défense, actuellement association loi 1901, qui reprit la publication de la (intitulée par la suite ). Revue d'histoire de la Deuxième Guerre mondialeRevue d'histoire de la Deuxième Guerre mondialeGuerres mondiales et conflits contemporains
Claude Lévy (1917-2000), dont plusieurs dossiers structurent le présent fonds, exerça pendant dix ans les fonctions successives de secrétaire général adjoint puis de secrétaire général du Comité d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale et enfin de chargé de mission à l'Institut d'histoire du temps présent. Après son départ à la retraite, intervenu en 1982, Claude Lévy poursuivit son implication dans les travaux historiques de l'IHTP.

Informations sur l'acquisition :

Versement
Historique de conservation :
Ce reliquat d'archives du Comité d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale a longtemps été conservé par l'Institut d'histoire du temps présent, pour qui il constituait un matériau de travail encore très utile. Il a été finalement versé aux Archives nationales en février 1998.

Conditions d'accès :

Librement communicable

Conditions d'utilisation :

Reproduction libre, dans le respect du règlement intérieur des Archives nationales

Description physique :

Importance matérielle :
79 articles (7,70 m.l.)

Ressources complémentaires :

Voir aussi les instruments de recherche suivants :
Voir aussi les fonds Henri Michel (72AJ/1937-72AJ/1938), François Bédarida (673AP/1 à 673AP/67) et Annick Besnard (72AJ/2615).
  • Le présent fonds s'insère tout naturellement dans la sous-série 72AJ, constituée autour des archives de la CHOLF et du Comité d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale. Voir en particulier les archives de fonctionnement du Comité (72AJ/632-72AJ/705), ainsi que son Bulletin (72AJ/28-72AJ/34).
  • Trois versements de l'IHTP constituent par ailleurs un recours indispensable : 20020175/1-20020175/16, 20020176/1-20020176/39 et 20020177/1-20020177/17.
Conservation des originaux :
Pierrefitte-sur-Seine

Références bibliographiques :

Laurent Douzou, , Paris, Éditions du Seuil, 2005.La Résistance française, une histoire périlleuse. Essai d'historiographie
Laurent Douzou (dir.), (actes du colloque international organisé par la Fondation de la Résistance et l'Institut d'études politiques de Lyon, 18-19 mars 2008) , Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010. Faire l'histoire de la Résistance

Localisation physique :

Pierrefitte-sur-Seine

Organisme responsable de l'accès intellectuel :

Archives nationales (France)

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAN_IR_050114