Inventaire d'archives : Archives du Musée National Jean-Jacques Henner

Institution de conservation :

Archives nationales

Contenu :

Le présent versement se compose des hors-formats concernant le budget du musée (grands livres, livres de détail des dépenses et recettes, journaux généraux et mandats délivrés).

Identifiant de l'unité documentaire :

20140297/1-20140297/23

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAN_IR_050908

Publication :

Archives nationales
2014
Paris

Informations sur le producteur :

Musée National Jean-Jacques Henner (Paris 17e)
Création du musée :
En 1923, Madame veuve Jules Henner « …en mémoire de Monsieur Jean-Jacques Henner son oncle par alliance… et selon la volonté de Monsieur Jacques-Jules Henner son défunt mari… fait donation entre vifs et irrévocable… à l'Etat français… des biens, meubles et immeubles… dont l'ensemble devra former au usée National Jean-Jacques Henner ouvert au public… » (procès-verbal du 19 juin 1923).
Le procès-verbal de 1923 avait émis des conditions à la création du musée :
- le musée devait être consacré exclusivement aux œuvres de Jean-Jacques Henner. En 1934, Madame Jules Henner donne cependant au musée treize œuvres de la collection de Jean-Jacques Henner et Many Benner un par Jean Henner ; Portrait de Jean-Jacques Henner
- le musée devrait avoir son siège à perpétuité au 43, avenue de Villiers. Les œuvres ne pouvaient en aucun cas être vendues, aliénées ou déplacées hors du musée, sauf en cas de danger : les tableaux sont en effet évacués à Arny, puis au château de La Ferté par Reuilly (Indre) pendant la guerre de 1939-1945 ;
- enfin, tous les biens étaient exclusivement affectés à la fondation et au fonctionnement du musée.
Le musée devait être reconnu d'utilité publique pour que la donation soit effective et l'ouverture possible. En réponse à Madame Jules Henner, qui lui avait écrit (lettre du 28 août 1923), ainsi qu'au directeur des Beaux-Arts, Paul Léon, le ministre de l'Instruction publique et des Beaux-Arts, Léon Bérard, autorisa l'ouverture du musée avant qu'il ne soit reconnu d'utilité publique (lettre du ministre à Madame Jules Henner, 22 novembre 1923).
La donation fut acceptée provisoirement par le décret du 11 janvier 1924 et le musée inauguré par Léon Bérard, le vendredi 7 mars 1924.
La donation fut acceptée définitivement par le dépôt de projet de loi, paru au Journal Officiel du 22 août 1924, et la loi du 27 août 1926 qui conféra la personnalité civile et l'autonomie financière à l'établissement (Journal Officiel du 29 août 1926).
Le décret du 11 septembre 1928, paru au Journal Officiel du 21 septembre 1928, précise que le musée est administré sous l'autorité du ministre de l'Instruction publique des Beaux-Arts, par le conseil d'administration.
Rattaché aux musées nationaux par la loi du 27 octobre 1943 modifiant la liste des musées nationaux et le décret du 12 janvier 1948 (Journal Officiel des 12-13 janvier 1948), le musée fut rouvert, après la Seconde Guerre mondiale, en novembre 1946.
Le décret n°2005-538 du 23 mai 2005 relatif à l'Établissement public du musée national Jean-Jacques Henner redéfinit les statuts du musée : organisation administrative (modification de la composition du conseil d'administration notamment), dispositions générales sur la gestion des collections, régime financier.
Organisation et fonctionnement du musée :
Le procès-verbal de 1923 précisait l'organisation interne :
Le conseil devait nommer un président (un peintre) ainsi qu'un vice-président, un secrétaire, un trésorier - Frédérique Dujardin fut trésorière dès 1923 (conseil d'administration du 6 juillet 1923) - et un conservateur (toujours un artiste-peintre). Many Benner (1873-1965), qui avait été désigné par Jules Henner (mort en 1913), fut le premier conservateur du musée. Depuis, se sont succédés à sa tête : Georges Cheyssial et Rodolphe Rapetti actuellement et depuis les changements de la composition du conseil d'administration Marie-Hélène Lavallée.
Le personnel de l'établissement se compose de 8 agents en temps d'ouverture au public réparti sur 4 fonctions : la direction/conservation, le secrétariat général (RH, budget, comptabilité, régie des recettes, organisation des CA), l'accueil et la surveillance et la communication/action culturelle (ateliers, site Internet, relations avec la presse).
L'établissement assure une régie des recettes (billetterie et librairie). Il travaille avec la Réunion des musées nationaux (RMN) pour les campagnes photographiques et ponctuellement pour la publication de catalogues et pour des opérations de communication. Le musée acquiert peu d'œuvres.
Le musée ne produit ni contrat de performance, ni rapport d'activité.
Le dernier contrôle de la cour des comptes a eu lieu en 2009. L'établissement est cité à plusieurs reprises dans le rapport Les musées nationaux après une décennie de transformations publié le 30 mars 2011. L'audit financier de l'agent comptable a eu lieu en 2011.
L'agent comptable de l'établissement est partagé avec la Réunion des musées nationaux et le musée Gustave Moreau.
Collections :
A la création du musée, en 1923, la totalité des oeuvres, sauf le (don d'Antoinette Janssen), provient de l'atelier de l'artiste, de la collection de son frère Séraphin, de la collection Wetzel-Henner (la sœur de Jules Henner, Eugénie, avait épousé Camille Wetzel) et d'achats effectués par ses héritiers, Monsieur et Madame Jules Henner après la mort de l'artiste en 1905. Portrait de l'astronome Jules Janssen
Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, dons, donations et legs se succèdent. Ils proviennent des proches de l'artiste : famille, amis, élèves et modèles.
D'autres œuvres rentrent dans les collections grâce au legs Rabot en 1944 ou de celui de Jean-Claude Benner en 1978.
Un don, un legs et une donation des héritiers de l'artiste vont considérablement enrichir les collections du musée en 1934, 1936 et 1972.
Depuis 1998, le musée effectue quelques rares acquisitions.
Le musée conserve environ 1440 œuvres, 560 peintures et environ 880 dessins.
Plusieurs tableaux, sculptures ou dessins d'autres artistes (Paul Dubois, Adolphe Monticelli, Félix Trutat, Antoine Vollon, François Joseph Heim, Jean et Many Benner...) viennent de la collection du peintre Henner. Sont également conservés au musée des meubles et objets ayant appartenu au peintre, tels son matériel de peintre ou son costume d'académicien, ainsi qu'un grand nombre de lettres, photographies et autres documents (1450 œuvres graphiques, 400 photographies, 50 sculptures, 80 objets et pièces mobilières).
Bâtiment :
En 1876, le peintre Roger Jourdin commande à l'architecte Escalier la construction d'un hôtel particulier avenue de Villiers. L'hôtel est vendu en 1878 au peintre Guillaume Dubufe qui engage des travaux (jardin d'hiver et petit salon au rez-de-chaussée ; construction d'un 3e étage pour accueillir un atelier d'artiste et un appartement ; aménagement du Grand Salon). En 1921, Marie Henner acquiert l'hôtel auprès des descendants du peintre Dubufe. Le 26 juin 1923, elle fait acte de donation du bâtiment à l'État. Le 7 mars 1924 le musée est inauguré par le ministre de l'Instruction publique et des Beaux-arts, Léon Bérard. En 1935, le conseil d'administration du musée décide de surélever le bâtiment de 2 étages pour un logement et un atelier et accorder ainsi plus d'espace aux zones d'exposition. Les travaux sont exécutés sous la direction de l'architecte André Arfvidson. En 2009, une importante campagne de travaux est réalisée par l'architecte Jean-François Bodin afin de proposer au public de meilleures conditions d'accueil, de restituer l'aspect du XIXe siècle du décor intérieur, de rénover les espaces d'exposition ; l'intervention sur l'ascenseur permet l'accessibilité des espaces aux personnes à mobilité réduite.
En septembre 2013, le musée a fermé ses portes au public pour une nouvelle campagne de travaux qui concernent le jardin d'hiver et l'atelier de l'artiste ; ces travaux sont inscrits au Plan Musées. Il est prévu que le musée rouvre au printemps 2015. Un salon de thé sera installé dans l'atelier d'artiste (un concessionnaire sera choisi pour l'administrer).
Aujourd'hui le bâtiment comprend 9 niveaux. Le deuxième étage accueille le bureau de la secrétaire générale (Adeline Pitard) et la salle de réunion dans laquelle était installé le poste de travail de la chargé de communication (Cécile Cayole) ; au quatrième étage se trouvent le bureau de la directrice et un local abritant des archives appelé « la cuisine jaune ».
Outre le bâtiment du 43, avenue de Villiers, la donation comporte également des terres en Alsace mises en fermage.
Activités du musée :
Le musée organise des « accrochages thématiques » dans ses salles d'exposition ainsi que des ateliers et des manifestations culturelles in situ. Depuis la réouverture en 2009 se sont ainsi succédées quatre expositions : 7 novembre 2009 - 8 février 2010 :  ; 2 juin - 6 septembre 2010 :  ; 1er février - 2 juillet 2012 ; 16 novembre 2012 - 16 septembre 2013 : Autour de La Tauromachie de GoyaRegard sur…Henner Dessinateur: De l'impression au rêve. Paysages de Henner Sensualité et spiritualité. À la recherche de l'absolu.
Le musée prête des œuvres faisant partie de ses collections et vient de se doter d'une base de données scientifique (janvier 2014).
L'établissement est en cours de réalisation du récolement décennal.
Le projet scientifique et culturel (PSC) a été rédigé au début de l'année 2014.
Partenariats et mécénat :
Le musée a un partenariat tarifaire avec le musée national Gustave Moreau, le musée d'Orsay, l'Opéra Garnier et l'Ecole Nationale de Musique de Paris. Il effectue des locations d'espaces.
Deux associations des Amis du musée Jean-Jacques Henner ont vu le jour, l'une en 1948, la seconde qui a pris le relais de la première en 1979. Elle n'existe plus aujourd'hui.
Date retenue pour le passage du statut d'archives privées du musée (ouvert en 1924) au statut d'archives publiques : 27 août 1926, date de l'acceptation définitive de la donation (loi du 27 août 1926 publiée au Journal officiel de la République Française le 29 août 1926). L'exception étant constituée par deux registres de dépenses et de procès verbaux de conseils d'administrations qui commencent à l'année précédente l'ouverture du musée : 1923 ainsi que par les documents concernant les assurances (1921 pour les plus anciens) que nous avons versé afin d'assurer la continuité.

Informations sur l'acquisition :

Versement en juin 2014
Le conseil d'administration du musée comprenait huit membres nommés à vie : un membre de la famille Henner-Dujardin (Madame Jules Henner jusqu'à sa mort en 1946, puis Frédérique Dujardin sa sœur, jusqu'à sa mort en 1966, actuellement les petits-neveux de cette dernière), un artiste-peintre, un statuaire, un architecte (membre de l'Académie des beaux-arts) et quatre artistes ou amateurs, dont un peintre et un amateur (avocat, avoué ou notaire).
Historique de conservation :
Les archives ont été conservées dans les murs du musée au 43, avenue de Villiers (Paris 17e)

Description :

Évolutions :
Des versements ultérieurs des archives à échéance de DUA sont à prévoir.
Critères de sélection :
Le présent versement est issu du traitement des fonds d'archives conservés au musée Jean-Jacques Henner. Les fonds ont matériellement été pris en charge à l'occasion de travaux devant être effectués au musée au cours des années 2014-2015.
Environ 5ml de documents ont été éliminés ; composés essentiellement de doubles de notes et de courriers, de bordereaux d'envoi et de courriers de transmission, de documentation sans rapport avec la gestion des dossiers, de doubles de documents budgétaires, et de documents comptables dont la durée d'utilité administrative était dépassée (bons de commande, bons de livraison, factures, mandats, ordres de recettes, ordres de reversement, relevés bancaires, bordereaux de cotisations sociales).
Mise en forme :
Suivant le plan de classement général du musée.

Conditions d'accès :

Les documents sont librement communicables

Conditions d'utilisation :

Selon règlement de la salle de lecture

Description physique :

Importance matérielle :
0,3ml (1 carton) soit 23 registres

Ressources complémentaires :

Celui du fonds privé du peintre présent dans les murs du musée.
Versement complémentaire du n°20140245
Série U des Archives des Musées Nationaux
Archives Nationales

Références bibliographiques :

BEAU Henri (Mme), Enfance des célébrités contemporaines, p. 37 à 54, Paris, 1913
BENEDITE Léonce, La Peinture au XIXe siècle, d'après les chefs-d'œuvre des maîtres et les meilleurs tableaux des principaux peintres, Paris, non daté
BENEDICTE Léonce, « Jean-Jacques Henner », Gazette des Beaux-Arts, 1906, I, n°35, p. 39-48 ; 1906, II, n° 36, p. 393-406 ; 1907, II, n° 38, p. 315-322 et 408-423 ; 1908, I, n° 39 p. 35-58 et 237-264 ; 1908, II, n° 40, p. 137-166
BEYER Victor, Préface du catalogue de l'exposition Jean-Jacques Henner - Henri Zuber, Strasbourg, 1973
BLEMONT Emile, « Un grand peintre de la lumière », Le Penseur, août 1905
BLEMONT Emile, Artistes et penseurs, p. 63-95, Paris, Alphonse Lemerre, 1907
BOETZEL M., Le Salon, Paris, 1865
BOIME Albert, The Academy and French Painting in the Nineteenth Century, London, 1971
BOIME Albert, Un autre XIXe siècle, collection Tanenbaum, catalogue de l'exposition, Ottawa, Galerie nationale du Canada, 1978, p. 123-126
BOUYER Raymond, L'Art et la Beauté aux Salons de 1898, Paris
BOUYER Raymond, « Jean-Jacques Henner », La Revue de l'Art, p. 33-44, 18 novembre 1899
BOUYER Raymond, « Jean-Jacques Henner », L'Artiste, p. 351-362, t. II, octobre-novembre-décembre 1899
BOYER d'AGEN, « La jeunesse de Jean-Jacques Henner », La Revue Illustrée, n° 14, 3ème année, 1er juillet 1898
BRUNEL Georges, Correspondance des Directeurs de l'Académie de France à Rome, nouvelle série, vol. I, répertoires, Rome, Edizioni dell'Elefante, 1979
Catalogue du musée Jean-Jacques Henner, Paris, Braun, non daté [1923], introduction de Léon Lhermitte (séance de l'Académie des beaux-arts de 1906)
CASTAGNARY Jules, Salons (1857-1870), Paris, Charpentier, 1892
CASTAGNARY Jules, Salons (1872-1879), Paris, Charpentier, 1892
CHENNEVIERES Philippe de, Souvenirs d'un directeur des Beaux-Arts, Paris, 1883-1889, réimpression, Arthena, 1979
CHEYSSIAL Georges, Musée national Jean-Jacques Henner, Petits guides des grands musées, Paris, Editions de la Réunion des musées nationaux, 1979
CLARETIE Jules, Peintres et sculpteurs contemporains, Paris, Charpentier, 1874
CLARETIE Jules, L'Art et les artistes français. Salons de 1873-1874-1875 et avant-propos sur le Salon de 1876, Paris, Charpentier, 1876
CLARETIE Jules, Les Homes du jour M. J.-J. Henner, par un critique d'art, Paris, Georges Decaux, 1878
CLARETIE Jules, Peintres et sculpteurs contemporains, Henner, Paris, 1882
CLARETIE Jules, Peintres et sculpteurs contemporains, 2ème série, artistes vivants en janvier 1881, Paris, 1884
CLARETIE Jules, « Nos peintres avant le Salon, II, J.-J. Henner », Les Annales politiques et littéraires, 7 avril 1889
COQUIOT Gustave, Des gloires déboulonnées, Paris, André Delpeuch, 1924
CRESPELLE Jean-Pierre, Les Maîtres de la Belle-Epoque, Paris, 1966
DAYOT Armand, Salon de 1884, Goupil & Cie, Paris, Ludovic Baschet
DEVILLERS Hippolyte, EPHRUSSI Charles, DEMESSE H., Grands peintres français et étrangers, J.-J. Henner, Paris, 1884
DURAND-GREVILLE Emile, Entretiens de J.-J. Henner. Notes prises par Emile Durand-Gréville après ses conversations avec J.-J. Henner (1878-1888), Paris, Librairie Alphone Lemerre, 1925
ENAULT Louis, Paris-Salon, 1884 (non paginé)
ESTEVE Tristan d', « Les Morts de 1905, Jean-Jacques Henner », Les Actes, 1906, n°49, p. 20
FOCILLON Henri, La Peinture au XIXe siècle. Du Réalisme à nos jours, Paris, 1928
GALLET L., Salon de 1865, Paris, 1865
GIRODIE André, Bulletin de l'art ancien et moderne, 19 août 1905
GOUTZWILLER Charles, « A travers le passé », Revue de l'Alsace, t. 14, octobre-novembre-décembre 1895
GOUTZWILLER Charles, « A travers le passé », Revue de l'Alsace, t. 17, juillet-août-septembre 1896
GOUTZWILLER Charles, Souvenirs d'Alsace. Portraits, paysages, Belfort, 1898
GRUNCHEC Philippe, Le Grand Prix de Peinture, les concours de Prix de Rome de 1797 à 1863, Paris, 1984
HALLER Gustave, Nos grands peintres, « Jean-Jacques Henner », p. 36-45 ; 108-113  et 163-210, Paris, Goupil & Cie, 1899
HARDING James, Les Peintres pompiers, la peinture académique en France de 1830 à 1880, Paris, Flammarion, 1980
HERTZ Robert, L'Alsace du travail, l'Alsace des artistes, Paris, Horizons de France, 1958
HONORE Léopold, Le Journal des Arts, 25 janvier 1908
IDEVILLE Henry d', Journal d'un diplomate en Italie, notes intimes pour servir à l'histoire du Second Empire, Rome 1862-1866, Paris, Hachette, 1873
(J.G.L.), Beaux-Arts, 15 juillet 1923, n° 93, p. 201
KAEMPFEN A., Le Revue Alsacienne, avril 1881
LAINCEL L. de, Promenade aux Champs-Elysées, Paris, 1865
LANNOY Isabelle de, « Pour une interprétation symbolique de l'œuvre de Jean-Jacques Henner », Bulletin de la Société industrielle de Mulhouse, 1984, n° 3, p. 171-173
LANNOY Isabelle de, Jean-Jacques Henner, 1829-1905. Essai de catalogue (5 vol.), thèse d'Ecole du Louvre (non publiée) sous la direction de Madame Geneviève Lacambre, conservateur en chef au musée d'Orsay, Paris, 1986
LANNOY Isabelle de, « La Collection des tableaux de Henner du musée des Beaux-Arts de Mulhouse », Bulletin de la Société industrielle de Mulhouse, 1987, n° 4, p. 35-44
LANNOY Isabelle de, Musée national Jean-Jacques Henner. Catalogue des peintures, Paris, Editions de la Réunion des musées nationaux, 1990
LANNOY Isabelle de, Musée national Jean-Jacques Henner. Catalogue des peintures, 2ème version revue et augmentée, Paris, Editions de la Réunion des musées nationaux, 2003
LECOQ RAMOND Sylvie, «  , Jean-Jacques Henner et le retable d'Issenheim », Bulletin 1997-2000, Société Schongauer, musée d'Unterlinden, Colmar, 2001 C'était trop fort pour moi
LEFORT Paul, Les chefs-d'œuvre de l'art au XIXe siècle, La peinture française actuelle, t. III, Paris, non daté
LHERMITTE Léon, Notice sur la vie et les travaux de M. Henner, peintre de l'Académie, lue dans la séance du 26 mai 1906 à l'Académie des beaux-arts, Paris, Firmin-Didot, 1906
LORENZI Giovanna de, Jean-Jacques Henner e lo spiritualismo, Firenze, S.P.E.S., I., Dattiloscritti, 1982
LOVIOT Louis, J.-J. Henner et son œuvre, Paris, R. Engelmann, 1912
MANTZ Paul, Gazette des Beaux-Arts, 1865, p. 496-497
MANTZ Paul, « Exposition universelle, la peinture française », Gazette des Beaux-Arts, octobre-novembre 1889
MARLAIS Michael, Conservative Echoes in Fin-de-Siècle Parisian Art Criticism, University Park, Pensylvania, 1992
MAUCLAIR Camille, « Jean-Jacques Henner », L'Art décoratif, n° 88, janvier 1906
MAYRAN Camille, « Les Portraits alsaciens de J.-J. Henner », La Vie en Alsace, n° 10, Strasbourg, octobre 1925
MERAT Albert, Le Petit Salon, 1877
MUENIER Pierre-Alexis, La Vie et l'œuvre de Jean-Jacques Henner, Washington, Flammarion, 1927
MUENIER Pierre-Alexis, « Voyage à Florence », La Revue des Deux Mondes, 1er octobre 1930
MUTZ Eugène, « Les Artistes alsaciens contemporains et les arts en Alsace », La Revue d'Alsace, juin 1869 (article reproduit en partie dans le Journal de Cernay, 19 juin 1869)
MONTROSIER Eugène, Les Artistes modernes, les peintres de nu, n° 33, non daté
NORMAN Géraldine, Nineteenth Century Painters and Painting : a Dictionary, Londres, 1977
OBERREINER C., « F.A. Loetscher, principal du collège d'Altkirch », Le Messager d'Alsace-Lorraine, samedi 12 novembre 1910
PRIVAT Gonzague, Place aux jeunes. Causeries critiques sur le Salon de 1865. Peintures, sculptures, gravures, architecture, Paris, 1865
ROCHEBLAVE Samuel, « Jean-Jacques Henner, Biographies alsaciennes », n° XXVII, Revue Alsacienne Illustrée, 1911
ROUJON Henri de, Les Peintres illustres, Henner, n° 40, Artistique Bibliothèque en couleurs, Pierre Lafitte et Cie Editeurs, non daté [1912]
SEAILLES Gabriel, « J.-J. Henner », La Revue de l'art ancien et moderne, 1ère année, n° 5, 10 août 1897
SOUBIES Albert, J.-J. Henner, 1829-1905. Notes biographiques, Paris, Flammarion, 1905
TABARANT A., La Vie artistique au temps de Baudelaire, Paris, 1963
THIEBAULT-SISSON, « Jean-Jacques Henner et son œuvre », Les Lettres et les Arts ; Paris, janvier 1889
VAUXCELLES Louis, « Jean-Jacques Henner », Paris illustré, n° 44, septembre 1905
VENTO Claude, Les Peintres de la femme, p. 1-48, Paris, 1888
WEISSBERG Gabriel Pierre, The Realist Tradition, French Painting and Drawing, 1830-1900, Cleveland, 1980
ZOLA Emile, « L'Ecole française de peinture à l'Exposition universelle de 1878 », Le Messager de l'Europe, juin 1878
ZOLA Emile, Mon Salon, Manet, Ecrits sur l'art, Paris, Garnier-Flammarion, 1970
ZOLA Emile, Le Bon combat, de Courbet aux impressionnistes, Hermann, Paris, (coll. Savoir), 1974

Localisation physique :

Pierrefitte-sur-Seine

Organisme responsable de l'accès intellectuel :

Archives nationales