Inventaire d'archives : Marine ; Direction de la flotte de commerce (1948-1979)

Institution de conservation :

Archives nationales

Contenu :

VERSEMENTS N 273 et 284 os
(Paquebot ) France
MAR 7851 à 7871 et Mar 7967 à 7975
Les dossiers constitués au sujet du au secrétariat général de la marine marchande sont nombreux : le secrétaire général et son cabinet, la direction de la flotte de commerce, la sous-direction des gens de mer se sont con-currement occupés du navire, particulièrement lors de la cessation de son exploitation et de son désarmement, la construction et le financement du paquebot ayant relevé de la direction A.E.M.N. . Ainsi le cabinet a suivi avec autant d'intérêt les développements de la grève de la mi-septembre 1974 que la sous-direction des gens de mer, et le reclassement du personnel, dans le cadre d'une réorganisation de la C.G.M. par le moyen d'une résorption d'effectifs, dépendait du bureau chargé de l'économie mixte à la direction F.C.E.N.. Les offres et les avis fantaisistes ou dignes d'attention lorsqu'il s'agit de vendre ou de réutiliser le , étaient dispersés sans hiérarchie apparente parmi les papiers du secrétaire général et ceux des bureaux. Les archives du secrétaire général Jean Chapon (en fonction de 1975 à 1978), qui ne sont pas incluses dans ces versements, sont extrêmement décevantes, composées de petits dossiers récapitulatifs d'information, sans trace de l'intervention de ce fonctionnaire, bien plus nette dans les papiers des bureaux . France
Affaires économiques et matériel naval, aujourd'hui flotte de commerce et équipement naval (F.C.E.N.).
Compagnie-générale maritime, issue de la fusion des Messageries maritimes et de la Compagnie générale transatlantique.
France
Archives nationales (Cité de Fontainebleau), Mar 3359.
Beaucoup plus faciles à classer et à regrouper dans le respect des fonds étaient les archives concernant la construction du . Il n'a pu être possible de réunir en un unique versement les liasses rassemblées, du fait de la découverte tardive et fortuite de la majeure partie des archives du directeur-adjoint de la flotte de commerce Y. Rocquemont , abandonnées dans un local qu'il occupa à la fin de sa carrière. De fait le versement n° 284 est une partie de fonds organiquement constitué, tandis que le n° 273 est plutôt un regroupement de parties de fonds ayant trait à un même sujet. Cette adoption du principe de pertinence est involontaire, et due à l'état dans lequel ont été retrouvés ces papiers, sans maître, mêlés, sur les rayonnages de la salle d'archives. France
Cet ingénieur de l'armement (génie maritime) fut détaché à la Marine marchande en 1951. Il fut à la tête du bureau technique puis sous-directeur, chef du service du matériel naval (1957), de la direction A.E.M.N., et directeur-adjoint de F.C.E.N. en 1964, et quitta la direction en 1972.
Il n'est pas dommageable que les archives du sous-directeur Rocquemont n'aient été fusionnées au reste du "fonds" , et particulièrement aux papiers des directeurs Desforges et Poirier (ce dernier abandonna la direction A.E.M.N. en 1962), car la permanence administrative fut bien plus incarnée par le sous-directeur, qui conserva la haute main sur les affaires du et notamment sur le règlement financier complexe dû au caractère exceptionnel du navire et à l'aide hors du droit commun qui fut consentie par l'Etat pour la construction. Il fit partie de la commission chargée de fixer le supplément d'aide en 1965-1967 (en exécution du décret du 28 mai 1959). Ses papiers étaient en conséquence considérés comme les plus complets dès l'origine, et l'on parle à leur sujet au moment de la construction du paquebot de dossier "historique" ou "fondamental", le directeur renvoyant à son adjoint les pièces à placer dans ce qui était considéré comme le dossier de référence. Ce dernier fut d'ailleurs pourvu d'un cadre de classement, de séries et sous-séries méthodiques, d'une cotation numérique, qu'il n'a pu être question de restituer pour des liasses abandonnées sans ordre, et passablement compliquée de plus (on retrouve une cotation différente mais de même modèle dans les archives du versement n° 273, ce qui laisse présumer qu'une partie des papiers du sous-directeur s'y est glissée, ou du moins que celui-ci a organisé ceux de ses supérieurs). FranceFrance
Les études relatives à la nécessité de construire un nouveau paquebot pour exploiter la French Line et assurer le transport des passagers jusqu'à New-York furent activement menées à partir de 1954, et la lettre de commande du paquebot fut envoyée en juillet 1956. L'Etat devait verser une aide considérable au chantier de Penhoët pour ce paquebot de 55 000 t, qui devrait être mis en service par la Compagnie générale transatlantique, entreprise d'économie mixte : le contrôle de l'Etat était donc omniprésent. Jusqu'à 1962, date de la remise du navire à la compagnie, on dispose d'une importante documentation, après quoi il ne faut compter dans ces versements que sur les papiers relatifs à la liquidation de l'aide, effective peu de temps avant la décision de ne plus accorder de subventions à la compagnie pour combler les déficits qu'elle enregistrait à cause du , surtout lorsque la crise économique s'abattit sur l'Europe en 1973. On ne trouvera donc quasiment rien sur les dix années de service du paquebot, sinon à titre rétrospectif. En revanche, les archives laissées par les services lors du retrait de service du sont à la mesure de l'ampleur nationale que prit cette affaire . Les circonstances de la vente définitive du paquebot à un armement norvégien n'ont rien laissé apparemment, qui soit livré aux archives pour le moment : le dossier du conseiller juridique s'y rapportant a été égaré notamment. Les hasards d'un déménagement permettront de le récupérer peut-être. FranceFrance
Versement n°273, liasses 16 à 21.
Fonds complémentaires : Archives nationales (Cité de Fontainebleau), Mar 6776 (versement des conseillers techniques du secrétaire général Vélitchkovitch, sur les incidents de la fin de 1974).
Sommaire
Art 1-21 (MAR 7851-7871) : Paquebot France : Projet de construction, études et coût, aide de l’état, retrait et conséquences financières

Identifiant de l'unité documentaire :

19830290/1-19830290/21

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAN_IR_020687

Publication :

Archives nationales
1983

Informations sur le producteur :

Direction de la flotte de commerce

Localisation physique :

Pierrefitte

Type de document :

Fonctions :