Inventaire d'archives : 08Z - Fonds de l'oeuvre du Bouillon

Institution de conservation :

Commune de Dole - Archives municipales de Dole

Contenu :

Le Bouillon est fondé à la fin du XVIIème siècle par quelques femmes laïques pour procurer aide et assistance aux malades et indigents de la ville (qui n'étaient pas accueillis à l'Hôtel Dieu). Elles reçoivent des statuts approuvés par l'archevêque Antoine Pierre de Grammont en 1686. Un apothicaire et un médecin font partie de la confrérie. Ils forment les Dames de la Charité aux soins des malades. La confrérie est dirigée par une prieure ou supérieure, une trésorière qui gère les ressources, essentiellement composées de dons, legs et rentes de particuliers affectées aux pauvres du Bouillon. Elles rendent visite aux malades, leur apportent écoute et réconfort s'assurant de la bonne utilisation des remèdes et de leur pouvoir curatif. Elles décident d'une organisation particulière pour distribuer une nourriture appropriée aux soins apportés aux malades. En effet, « Tous les 15 jours deux personnes de l'association se désignaient pour acheter viandes et légumes, faire cuire le tout à leur domicile et distribuer ce repas appelé « Bouillon » à ceux qui se présentaient à la porte de leur domicile chaque jour à midi ». La trésorière fournissait l'argent nécessaire pour les achats. L'organisation fut reconnue officiellement en 1768 par la ville.
A la fin XVIIIème siècle l'ampleur des tâches à accomplir chaque jour pour la distribution du Bouillon amènent les dames de la Charité, sur les conseils du cardinal de Choiseul archevêque de Besançon, à faire appel aux sœurs hospitalières de Nancy en 1769.
Ainsi en 1782, les Dames de la Charité achètent un immeuble rue du Collège destiné à l'installation des sœurs de Saint-Charles et d'un second bâtiment contigu au premier en 1826. La maison de la rue du Collège est complétée par l'aménagement d'une cuisine, puis d'une chapelle en 1804.
Tandis que les Dames du Bouillon continuaient à gérer les questions financières et administratives, les sœurs de Saint-Charles pouvaient entièrement se consacrer au soin des pauvres malades.
L'immeuble du Bouillon est transformé et utilisé en clinique de 1920 à 1965 où les sœurs continuent à dispenser leurs soins. Racheté par la ville en 1990, qui engagea sa réhabilitation, il est cédé par un bail emphytéotique de 50 ans à l'Office H.L.M. Il est l'objet d'une réhabilitation pour logement sociaux en 2004 et ouvre ses portes le 20 Mai 2006 dans un cadre entièrement rénové.

Identifiant de l'unité documentaire :

8Z/1-21

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FR_AMD_39198000234

Publication :

Médiathèque de Dole - Patrimoine et archives municipales
2018
2 rue Bauzonnet
39100 Dole

Informations sur le producteur :

Association des Dames de la Charité.

Informations sur l'acquisition :

Don de Monsieur Antoine de Froissard le 20 septembre 2007.
Historique de conservation :
Ce fonds était conservé auprès de la famille de Froissard.

Description :

Évolutions :
Fonds clos.
Critères de sélection :
Aucun.

Conditions d'accès :

Documents librement communicables.

Conditions d'utilisation :

Se reporter au règlement intérieur des Archives municipales de Dole pour connaître les modalités de reproduction en vigueur dans le service.

Langues :

Français, écriture XVIIe-XIXe siècles.

Description physique :

Importance matérielle :
0,80 ml

Ressources complémentaires :

Un premier inventaire a été dressé par Elodie Potignon en 2008 (consultable en salle de lecture).
Archives anciennes de Dole
FA 1447 - Traité entre les Dames de l'association de Charité dite du Bouillon établie à Dole, et les supérieurs de la maison des religieuses de S.Charles à Nancy, pour l'envoi à Dole de trois sœurs de cet ordre, ce traité ayant été communiqué et signifié aux officiers municipaux; avec une consultation au sujet de cet établissement (1769).
Archives modernes
Série Q Assistance prévoyance

Références bibliographiques :

Antoine de Froissard, « Le Bouillon des dames de la Charité aux sœurs de Saint-Charles » dans Cahiers dolois, n°9, 1992, pp. 151-164
 
Antoine de Froissard, « Le Bouillon des pauvres malades, les dames de la Charité, les sœurs de Saint-Charles : soins et remèdes du XVIIe au XXe siècle » dans Cahiers dolois, n°16, 2000, pp. 117-144
 
Antoine de Froissard, Une grande œuvre de charité à Dole : le Bouillon du XVIIe au XXe siècle : des dames de la Charité aux sœurs de Saint Charles, 2000, 33 p.
 
Antoine de Froissard. Les pauvres et les malades, Exposition, Dole , Hôtel de Froissard, 16-17 septembre 1995

Organisme responsable de l'accès intellectuel :

Médiathèque de Dole - Patrimoine et archives municipales