Inventaire d'archives : Gouvernement général de l'Afrique équatoriale françaiseMissions d'inspection des colonies (sous-série 3 D)

Institution de conservation :

Archives nationales d'outre-mer - ANOM

Identifiant de l'unité documentaire :

FR ANOM AEF 3D/1 à 54

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRANOM_00550

Publication :

Archives nationales d'outre-mer (ANOM)
2012
29, chemin du moulin de Testa
13090 AIX-EN-PROVENCE

Informations sur le producteur :

Versement
L'Afrique équatoriale française
Créée en 1910, l'Afrique équatoriale française regroupait les quatre colonies du Gabon, du Moyen-Congo, de l'Oubangui-Chari et du Tchad. Cet ensemble s'étendait du désert du Sahara au fleuve Congo et de l'océan Atlantique aux monts du Darfour, soit sur une superficie de 2 500 000 kilomètres carrés. Son chef-lieu était Brazzaville, résidence du gouverneur général. En 1926, est fondée par André Matswa à Paris l'« Amicale des originaires de l'Afrique-Équatoriale française », qui de simple association d'entraide ne tarde pas à se muer en syndicat parfaitement organisé, puis en mouvement pré-indépendantiste.
Durant la Seconde Guerre mondiale, le lieutenant-gouverneur du Tchad, Félix Éboué, est un des premiers à se rallier aux Forces françaises libres (août 1940). Dans les premiers mois de l'après-guerre, c'est en Afrique équatoriale française que sont jetées les bases de l'Union française, discutée lors de la conférence de Brazzaville. Sous la IVème République (1946-1958), la fédération est représentée au parlement français. Le référendum de septembre 1958 transforme les cinq entités constituant la fédération en républiques autonomes (République congolaise ou Congo-Brazzaville, République centrafricaine, République gabonnaise, République du Tchad, République du Cameroun) au sein d'une éphémère Communauté française. En 1959, les nouvelles républiques se groupent en une association baptisée Union des républiques de l'Afrique centrale, avant d'accéder à la pleine indépendance en 1960.

Conditions d'accès :

Libre accès aux originaux.

Description physique :

6,5 m.l.

Organisme responsable de l'accès intellectuel :

Archives nationales d'outre-mer
29, chemin du moulin de Testas
13090 AIX-EN-PROVENCE
FRANCE