Inventaire d'archives : Culture ; Direction de la musique et de la danse ; Conservatoire national supérieur de musique de Paris (1966-1993)

Institution de conservation :

Archives nationales

Contenu :

Introduction
Le présent répertoire décrit un versement de 26 cartons regroupant les archives produites par l'équipe de direction du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris (CNSMDP) entre 1958 et 1993, la majorité des documents recouvrant la période allant de 1983 à 1992.
Les archives antérieures au déménagement (1990) ont été mises en carton à la hâte et sans distinction des producteurs. L'origine a été rétablie à chaque fois que cela était possible.
Ce versement correspond à une période charnière dans l'histoire du Conservatoire.
Les producteurs
La nomination de Marc Bleuse comme directeur le 1er janvier 1984 reflète une véritable volonté politique de changement de la part de la direction de la Musique du ministère de la Culture. Il succède en effet à Raymond Gallois-Montbrun, une figure de la maison dont il tenait les rênes depuis 1962 et qui est invité à faire valoir ses droits à la retraite au 31 décembre 1983. Marc Bleuse, inspecteur général de la musique au ministère de la Culture de 1982 à 1984, est nommé pour une période de cinq ans et clairement chargé de " préparer et organiser l'installation du Conservatoire national supérieur de musique de Paris au cœur de la future cité musicale de la Villette en 1987 " [NOTE Communiqué du Ministère de la Culture , de la Communication et des Grands Travaux du 4 janvier 1984] . C'est le premier directeur à être nommé pour un contrat à durée déterminée.
Il ne termine pas son contrat, nommé en 1984 directeur de la Musique à la place de Maurice Fleuret, démissionnaire.
Alain Louvier, nommé le 1er novembre 1986, reprend le projet du nouveau Conservatoire dont les travaux ont pris beaucoup de retard sur le planning initial : le déménagement est finalement réalisé durant l'été 1990, alors que les étudiants sont déjà logés sur place depuis 1989. Alain Louvier quitte ses fonctions à l'issue de son contrat de cinq ans , après avoir réalisé le transfert du Conservatoire dans son nouveau bâtiment et organisé les nombreuses " réformes et mutations qui ont accompagné cet événement historique dans l'histoire du Conservatoire " [NOTE Rapport d'activité au Conseil d'administration fait par Alain Louvier le 23 octobre 1991.] .
Xavier Darasse est nommé directeur en novembre 1991, mais malheureusement atteint d'un cancer il décède prématurément le 24 novembre 1992. Durant l'année 1992, les responsabilités du directeur des études Pierre-Yves Level se trouvent augmentées du fait de la nécessité de seconder le directeur gravement malade.
Les documents les plus anciens (1958) se trouvent dans les archives de Mme Claude Perrin, sous-directrice depuis 1956, admise à faire valoir ses droits à une pension de retraite le 1er octobre 1984.
De 1984 à 1986, Dominique Sprenger, chargé du projet Conservatoire au sein de la Mission Musique dirigée par Jean-Pierre Guillard, est nommé sous-directeur.
En septembre 1986, Dominique Dujols le remplace à ce poste, ancienne chargée de mission de l'équipe de Maurice Fleuret, elle est mise à disposition du Conservatoire par l'établissement public du parc de la Villette (EPPV). Elle quitte le Conservatoire en 1989, juste avant que celui-ci ne déménage.
En ce qui concerne les archives des directeurs, un plan thématique a été privilégié pour souligner la continuité de l'action entre les trois directeurs qui se sont succédés durant la période, et dont le projet central était l'installation du Conservatoire sur le site de la Villette.
Ce grand projet a été l'occasion d'une réflexion approfondie sur l'organisation pédagogique du Conservatoire ainsi que sur le développement de ses activités de production et sur la mise en valeur de son rayonnement international.
Les archives de Dominique Sprenger n'ont pas été intégrées à ce versement car il s'agit d'une dizaine de mètres linéaires non encore triés, incluant tout son travail, depuis ses débuts à la Mission Musique en 1982 jusqu'à son départ du Conservatoire en 1993. Il n'a pas semblé pertinent de chercher à extraire les documents correspondant à sa sous-direction (1984-1986), si tant est que cela fût possible. Les archives de Dominique Sprenger semblent au contraire former un ensemble assez représentatif de sa qualité d'" électron libre ", d'abord chargé du projet Conservatoire au sein de la Mission Musique de 1982 à 1984, puis sous-directeur mis à disposition du Conservatoire par l'EPPV de 1984 à 1986 et enfin chargé de mission auprès du directeur du Conservatoire de 1986 à 1993.
Historique de l'évolution du Conservatoire sur la période considérée :
1- La réforme des enseignements existants
-Les réformes de Marc Bleuse :
Le règlement des études de 1987 donne une place nouvelle à trois disciplines importantes : le travail d'orchestre, le chant et la composition. Il précise également les nouveaux programmes des classes d'orchestration, d'écriture, de chant et techniques vocales, de composition et d'analyse musicale, de direction d'orchestre, d'accompagnement au piano, et d'orgue.
-La création de départements de 1988 à 1991 :
La réédition du règlement en 1990 et 1991 entérine les apports nouveaux en terme de création de départements et précise les modalités du nouveau cursus instrumental.
-Le nouveau cursus instrumentalintègre les disciplines collectives ou complémentaires (solfège, analyse, lecture à vue, chœurs, orchestres…) ; on passe de la logique du concours des Prix à celle de l'obtention d'un diplôme, réforme qui aboutit à la création du DFS (Diplôme de formation supérieure) en 1994.
-L'élargissement du cycle de perfectionnementà toutes les disciplines instrumentales
2- Le déménagement sur le site de la Villette
-Un nouveau bâtiment à la hauteur du prestige du Conservatoire au sein du projet de la Cité de la Musique :
Depuis 1945, les directeurs successifs du Conservatoire avaient souligné l'exiguïté et l'inadaptation des bâtiments de la rue de Madrid, où les musiciens ne disposaient même pas d'une salle de concert digne de ce nom. Différentes solutions ont été envisagées et abandonnées avant que ne commencent les études pour le projet d'une Cité de la Musique, en 1979. En 1983, François Mitterrand, président de la République, en décide la réalisation. En janvier 1984, une consultation nationale restreinte est lancée auprès de quinze équipes d'architectes et Christian de Porzamparc est désigné lauréat le 16 janvier 1985.
-Des locaux adaptés à leur vocation pédagogique :
Les nouveaux locaux du Conservatoire sont beaucoup plus vastes et véritablement pensé pour leur destination. Il y a des studios de travail, des logements pour les étudiants, des lieux de répétition pour les orchestres, des plateaux pour les danseurs.
-La création du Musée de la Musique pour la collection du Musée instrumental :
A partir de la très riche collection d'instruments du Conservatoire, se bâtit un projet muséographique, sous la houlette du comité d'évaluation et de suivi du Musée de la Musique, auquel participe le directeur du Conservatoire.
3- La création des enseignement nouveaux
Suivant le rapport rédigé en 1988 par Jacques Garnier, unedirection des études chorégraphiqueest créée pour la danse qui donne une place nouvelle à la danse contemporaine, au ballet et aux disciplines annexes comme la kinésiologie ou l'écriture du mouvement.
On organise undiplôme optionnel de musique d'ensembleoù les étudiants peuvent choisir leurs groupes.
Cette période voit également la création declasses et de départements :
- Acoustique musicale ;
- Structuration d'un département délivrant le certificat d'aptitude à l'enseignement musical, pour ce qui concerne la pédagogie instrumentale ;
- Violon baroque ;
- Création de la formation supérieure aux métiers du son qui associe plusieurs institutions (Institut National de l'Audiovisuel -INA-, Centre national des arts et métiers -CNAM-, Radio-France) ;
- Diversification du département chant : création de trois classes (direction chorale ; direction de chœur grégorien ; lied et mélodie pour les duos chant-piano).
4- L'organisation de nouvelles activités de soutien à l'enseignement
Le Conservatoire poursuit sa réforme avec :
- La création d'un service audiovisuel de qualité professionnelle ;
-Le rattachement de la médiathèque au Conservatoireselon des modalités négociées avec la Bibliothèque nationale de France. La médiathèque conserve tous les doubles du fonds du Conservatoire, la BNF garde les manuscrits et les documents uniques. Il est créé une section de prêt au sein de nouveaux locaux adaptés à un public de musiciens (salle d'écoute avec piano par exemple).
5- Le rayonnement du Conservatoire
L'image de l'institution est également rénovée à travers :
- La réforme et l'extension de l'activité de production (concerts, enregistrements).
La présence de trois salles publiques (la salle d'orgue, la salle d'art lyrique et l'espace interdisciplinaire), ainsi que la mise à disposition de nouveaux moyens techniques (informatique et audiovisuel) favorisent la mise en situation professionnelle des jeunes musiciens.
-L'ouverture sur l'étrangerqui s'appuie sur la création d'un service des échanges internationaux.
Contenu et intérêt du fonds
Ce fonds comporte des dossiers sur toutes les évolutions majeures du Conservatoire au cours de la période considérée.
L'événement central et historique le plus important est bien entendu le déménagement du Conservatoire sur le site de la Villette et son inscription dans le projet plus vaste de la Cité de la Musique. Ce grand projet voulu par le Président de la République et mis en espace par Christian de Porzamparc est pensé comme un pôle de formation, de diffusion et d'animation musicale unique au monde.
Dans ce cadre, le Conservatoire se réforme, se modernise pour s'imposer non seulement comme une école d'excellence de réputation internationale, mais aussi comme un lieu de formation professionnalisante, interdisciplinaire, fidèle à la tradition tout en étant de son époque, conservatoire de l'école française en même temps que tremplin d'ouverture au monde.
SOMMAIRE
DOSSIERS DES DIRECTEURS (1971-1992)
20060630 art. 1-43 Directions de Marc Bleuse (1984-1986), Alain Louvier (1986-1991), Xavier Darasse (1991-1992)
art. 1-29Organisation administrative et fonctionnement (1983-1992).
art. 30-31Organisation pédagogique (1981-1992).
art. 32Scolarité (1966, 1971-1991).
art. 33-36Suivi des départements, des services et autres structures internes (1983-1992).
art. 37-42Relations avec l'extérieur (1979-1992).
art. 43Evénements et manifestations publiques (1986-1989).
DOSSIERS DES DIRECTEURS-ADJOINTS (1958-1989).
20060630 art. 44-52 Directions de Claude Perrin, sous-directrice de 1956 à 1984.
art. 44-48Organisation et fonctionnement (1968-1984).
art. 49-50Organisation pédagogique (1966-1976).
art. 51Association des étudiants (1958-1962).
art. 52Enquêtes et statistiques (1965-1984).
20060630 art. 53-63 Directions de Dominique Dujols, directrice-adjointe de 1986 à 1989. art. 53-58Organisation et fonctionnement (1983-1988).
art. 59Organisation pédagogique (1986-1988).
art. 60Suivi des départements (1986-1988).
art. 61Musée de la musique (1978-1988).
art. 62Relations avec l'extérieur (1986-1988).
art. 63Enquêtes et statistiques (1987).
DOSSIERS DU SECRETARIAT GENERAL (1983-1993).
20060630 art. 64-79 Directions des secrétaires généraux Yannick Loué (1983-1990) et Jean-Luc Lavaud (1990-1993).
art. 64-76Organisation et fonctionnement (1983-1990).
art. 77-78Suivi des départements et des services (1988-1993).
art. 79Relations avec d'autres établissements du site de la Villette (1989-1993).
Sommaire
Gestion du conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris : Organisation et fonctionnement, scolarité et reforme des enseignements, installation sur le site de la villette et création de la cite de la musique. Art 1-43 : Dossiers des directeurs, Marc Bleuse (1984-1986), Alain Louvier (1986-1991), Xavier Darasse (1991-1992), 1966-1992. Art 44-63 : Dossiers des directeurs adjoints, Claude Perrin (1956-1984), Dominique Dujols (1986-1989), 1978-1988. Art 64-79 : Dossiers des secrétaires généraux, Yannick Loue (1983-1990), Jean-Luc Lavaud (1990-1993), 1983-1993.

Identifiant de l'unité documentaire :

20060630/1-20060630/79

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAN_IR_026579

Publication :

Archives Nationales
2006

Informations sur le producteur :

Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris

Ressources complémentaires :

Sources complémentaires conservées aux Archives Nationales
Au Centre historique des Archives nationales :
-Conservatoire :
- AJ37 402 à 694 : archives du Conservatoire de 1926 à 1965 environ (le dossier le plus récent date de 1977).
Sous cette cote, on trouve les archives des directeurs antérieurs à ceux dont les dossiers font l'objet du présent versement (Claude Delvincourt, Raymond Loucheur et Raymond Gallois-Montbrun), ainsi que le début des archives de Claude Perrin.
- Inventaire dactylographié par Sylvie Nicolas, 1982.
Au Centre des archives contemporaines
-Conservatoire
- Versement 19890539 : Archives couvrant la période 1955-1984.
- Ce versement est constitué pour sa majeure partie d'archives provenant de la direction du Conservatoire (département de l'administration et du budget). On y trouve notamment les documents concernant les projets de construction d'un nouveau Conservatoire au sein de l'ensemble culturel du Rond-Point de la Défense (1952-1973). Cette localisation a été réexaminée lors du concours qui a conduit au choix final de la Cité de la Musique à la Villette.
- Répertoire dactylographié par Claire Vignes-Dumas et Christiane Atangana, 1989.
- Direction de la Musique et de la Danse du ministère de la Culture
- Versement 19870603, articles 48 à 56 : dossiers de tutelle du Conservatoire national supérieur de musique (1905-1981).
- Versement 19900299, articles 7 à 12 : notes de Marcel Landowski sur le Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris.
- Etat méthodique dactylographié par Jean-Pierre Defrance, 1991.

Références bibliographiques :

Eléments bibliographiques
BONGRAIN Anne, GERARD Yves (dir.),Le Conservatoire de Paris. Des Menus-Plaisirs à le Cité de la Musique,Buchet-Chastel, 1996.
BONGRAIN Anne, GERARD Yves (dir.),Le Conservatoire de Paris. Deux cents ans de pédagogie, Buchet-Chastel, 1999.
Association du Bureau des Etudiants du CNSMDP,Le Conservatoire de Paris, regards sur une institution et son histoire,éditeur 1995.
GETREAU Florence,Aux origines du Musée de la Musique : les collections instrumentales du Conservatoire de Paris, 1793-1993,Klincksieck/RMN, 1996.

Localisation physique :

Pierrefitte

Mises à jour :

  • Converted_apeEAD_version_2015-06-SNAPSHOT
  • Nom de lieu :