Inventaire d'archives : ministère de l'Éducation nationale département de la recherche et du développement, de l'innovation et de l'expérimentation

Institution de conservation :

Archives nationales

Contenu :

Le fonds contient les archives informatiques du DRDIE, extraites du versement 20130078. On y trouve les productions écrites des équipes innovantes classées par académies.
Sigles :
CARDIE : Conseillers académiques recherche-développement, innovation, expérimentation.
CESAAM : Centre pour les études des sportifs d'Antibes et des Alpes Maritimes.
CIE : Collège Innovation-Expérimentation.
CNIRS : Conseil national de l'innovation pour la réussite scolaire.
DRDIE : Département Recherche-développement, innovation et expérimentation.
EABJM : École active bilingue Jeannine Manuel.
EDD : Education au développement durable.
EPLE : Établissement public local d'enseignement.
ESEN : École supérieure de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche.
FESPI : Fédération des établissements scolaires publics innovants.
HCE : Haut conseil de l'éducation.
HSE : Heures supplémentaires effectives.
IGF : Inspection générale des finances.
MAE : Mission d'appui aux expérimentations.
MAIP : Mission académique des innovations pédagogiques.
MEIP : Mission à l'évaluation et à l'innovation pédagogiques.
MIVIP : Mission à la valorisation de l'innovation pédagogique.
OAPE : Outil d'auto-évaluation et de pilotage en établissement.
PASI : Pôles académiques de soutien à l'innovation.
PIMAN : Projet individuel de mobilité académie de Nice.
PNI : Programme national des innovations.
RGPP : Révision générale des politiques publiques.
ROLL : Réseaux des observatoires locaux de la lecture.
TIC (E) : Technologies d'information et de communication dans l'enseignement scolaire.
ZEP : Zone d'éducation prioritaire.
Consulter les documents annexes ci-joint20130404 liste des fichiers

Identifiant de l'unité documentaire :

fr/FRDAFAN/20130404/1-20130404/5

Identifiant de l'inventaire d'archives :

FRAN_IR_054837

Type :

inventory

Mises à jour :

  • Converted_apeEAD_version_2015-06-SNAPSHOT
  • Publication :

    Archives nationales
    2015
    Pierrefitte-sur-Seine

    Conditions d'accès des documents :

    Les conditions d'accès à ce fonds d'archives sont régies par le livre II du code du Patrimoine.
    L'ensemble des documents de ce fonds est librement et immédiatement communicable.

    Conditions d'utilisation :

    Conditions d'utilisation soumise au règlement de la salle de lecture

    Ressources complémentaires :

    Fonds conservés aux Archives nationales, site de Pierrefitte-sur-Seine
    19920210 : Éducation nationale, Direction des écoles, Sous direction de l'innovation et de l'adaptation scolaire, Bureau technologies nouvelles, enseignements artistiques, actions particulières (1977-1988).
    20040304 : Éducation nationale, Organismes rattachés directement, Conseil National des Innovations pour la Réussite Scolaire (1995-2002).
    20110242 : Éducation nationale, Direction générale de l'enseignement supérieur, Mission de valorisation des innovations pédagogiques (1992-2007).
    20130078 : Archives papiers
    20130394 : Archives audiovisuelles
    20110246 : Education nationale, Direction générale de l'enseignement scolaire,Département de la recherche et du développement, de l'innovation et de l'expérimentation.

    Informations sur l'acquisition :

    Versement en 2013

    Références bibliographiques :

    Informations sur le producteur :
    Création et missions du DRDIE :
    La Mission de valorisation des innovations pédagogiques (MIVIP) a été créée par un arrêté du 17 mai 2006. En juin 2010, elle devient le Département de la recherche et du développement, de l'innovation et de l'expérimentation (DRDIE). Ce dernier est amené à construire des partenariats avec des équipes de recherche et à diffuser auprès des acteurs du système éducatif les travaux scientifiques et les expériences étrangères. En outre, il anime le réseau des conseillers académiques recherche-développement, innovation et expérimentation (CARDIE) pour accompagner au plus près du terrain les acteurs de l'innovation pédagogique. Dans chaque académie, le recteur nomme un conseiller qui assure le suivi et l'animation des innovations et des expérimentations des écoles et établissements. Relais important pour la mise en œuvre de la politique nationale et académique dans le champ des expérimentations, il est en lien direct avec les équipes pédagogiques et constitue à cet égard l'interface avec l'échelon national. Dans le cadre de l'animation du réseau des CARDIE, le DRDIE propose annuellement un regroupement, des séminaires et un forum de l'innovation afin de favoriser les échanges d'expérience et de mutualiser les pratiques.
    De 1986 à 1993, les « innovations nationales » sont implantées, conduites, expertisées, validées et diffusées par le bureau des innovations pédagogiques et des technologies nouvelles (DLC 15). Le bureau propose aux établissements scolaires dans différentes académies des actions innovantes qui sont ensuite mises en œuvre par des équipes pédagogiques sur une période de deux ans. Deux à trois fois par an, ces équipes se réunissent pour des journées de travail, d'échange et de réflexion. Une fois les actions entreprises terminées, un comité de rédaction, élabore une publication diffusée dans les collèges et les lycées.
    A la fin de l'année 1993, le bureau des innovations pédagogiques et des technologies nouvelles est remplacé par le bureau du développement des innovations et de la valorisation des réussites (DLC E2). Il donne les axes de recherche et les thèmes à développer tandis que ce sont les académies qui animent et accompagnent le travail des équipes pédagogiques. Dans chaque académie est nommé un coordinateur à l'innovation et à la valorisation des réussites qui entretient à la fois le contact avec les équipes pédagogiques mais aussi avec le bureau. Les « dispositifs d'innovation » fonctionnent donc comme un réseau de coopération nationale et académique plutôt que comme une hiérarchie descendante.
    La mission de valorisation des innovations pédagogiques s'inscrit dans la continuité du bureau du développement des innovations et de la valorisation des réussites. Elle a trois objectifs : favoriser l'initiative de tous les acteurs du système éducatif, accompagner l'évolution du système éducatif en diffusant ces innovations pour qu'elles inspirent d'autres initiatives, donner une image positive d'une école en mouvement en faisant largement connaître ses innovations et ses réussites.
    La mission est chargée de valoriser et d'informer sur les nouvelles innovations mises en place dans les académies en organisant des séminaires nationaux, des universités d'été ou des groupes de travail sur différents thèmes concernant la valorisation, la diffusion, l'évaluation et l'accompagnement des innovations. Elle a aussi un rôle de soutien pour les académies, elle leur apporte des aides et des conseils méthodologiques en fonction de leurs besoins.
    En 2000, la création du Conseil national de l'Innovation pour la Réussite scolaire (CNIRS) traduit la volonté du ministère de l'Éducation nationale d'intensifier la politique d'innovation. Il a pour mission de proposer au ministre de l'Éducation nationale des orientations politiques en matière d'innovation, d'intensifier, soutenir, impulser, expertiser et évaluer les pratiques innovantes en vue d'améliorer la réussite scolaire, de mettre en place des moyens d'accompagnement répondant aux besoins du terrain, diffuser les pratiques innovantes et d'organiser le débat sur l'innovation. Son objectif est principalement de favoriser la naissance de nouveaux projets innovants et de permettre la création de structures expérimentales. Cependant les missions confiées au conseil sont trop proches de celles du bureau de la valorisation des innovations pédagogiques et il disparaît en 2003.
    Les programmes nationaux d'innovation :
    A partir de 1995, des programmes nationaux d'innovation (PNI) sont mis en place pour répondre aux objectifs du bureau de valorisation des innovations. Les axes de réflexion et d'innovation sont choisis par les recteurs lors des deux premiers programmes et portent sur des orientations ministérielles.
    Le premier programme se déroule de 1995 à 1997 et porte sur une dizaine d'innovations qui s'articulaient atour de quatre axes de réflexions :
    accompagner la mise en œuvre de nouveaux programmes,
    de nouveaux enseignements et de nouveaux diplômes,
    apprendre à apprendre,
    participer à l'insertion professionnelle des jeunes,
    éduquer les jeunes à la citoyenneté.
    Le second programme, qui a lieu de 1997 à 1999, s'inscrit dans la continuité du premier, les recteurs définissant les axes de recherche et choisissant les innovations les plus pertinentes pour leur académie.
    Le troisième programme (1999-2001) se démarque des deux premiers par le choix limité qu'il offre dans les thèmes à aborder. Ce sont des thèmes transversaux s'adressant à tous les types d'enseignement :
    l'écoute, le suivi et l'aide de l'élève,
    les ruptures et les continuités dans les apprentissages de la maternelle à l'enseignement supérieur,
    développement de la culture scientifique et technique, langues et langages,
    outils de communication et voies d'expression des cultures,
    réponses aux comportements de rupture dans l'enceinte de l'établissement scolaire (démotivation, agressivité, absentéisme, apprentissage et démocratie).
    Ce nombre limité des grandes problématiques a permis de mieux inscrire les axes proposés dans le contexte local.
    Lors du quatrième programme, de 2001 à 2003, une autonomie plus grande est proposée aux groupes de pilotage académique afin d'affiner le programme d'innovation et de permettre une meilleure adéquation aux orientations pédagogiques de l'académie, une durée plus souple de l'engagement des équipes, et des travaux de formalisation des pratiques plus diversifiés.
    Les pôles académiques de soutien à l'innovation sont mis en place afin de soutenir les programmes nationaux d'innovation (Loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école, 23 avril 2005, article 34. Article L.401-1 du code de l'Éducation). Ils encouragent les nouveaux projets, accompagnent le développement des innovations et leur formalisation en vue de leur diffusion, mobilisent les responsables académiques et les personnes capables d'aider les équipes innovantes, contribuent à l'évaluation des effets des innovations, et organisent les journées d'échange des acteurs de terrain. Enfin, les enseignants et les équipes académiques déjà engagés dans des actions originales sont repérés et contactés par ces pôles.
    Chaque équipe pédagogique est engagée à décrire et analyser ses pratiques dans le but de promouvoir les pratiques innovantes. Très rapidement, l'écriture sur les innovations pédagogiques est au centre des activités et de la réflexion du dispositif d'innovation. Il valorise et diffuse les innovations au niveau national à travers des publications coécrites avec le CLEMI et des dossiers mis en ligne sur le site EduSCOL et une banque de données appelée Innoscope. Ce dispositif d'aide, d'échange et de communication établit un dialogue direct entre les équipes et apporte des éléments pour élaborer les réformes. Ce dispositif contribue également à la formation des enseignants, à leur développement professionnel et favorise les échanges entre chercheurs et praticiens.
    A coté de ces réseaux d'innovations, certaines expérimentations sont toujours pilotées à l'échelon national, comme les travaux personnels encadrés ou l'éducation à l'environnement pour un développement durable.
    Historique administratif :
    06.2010 :Département de la recherche et du développement, del'innovation et de l'expérimentation (DGESCO-DRDIE).[Direction générale de l'enseignement scolaire]
    16.05.2006 - 06.2010 :Mission de valorisation de l'innovation pédagogique(DGESCO- MIVIP).[Direction générale de l'enseignement scolaire]
    15.12.1997 - 15.05.2006 :Bureau de la valorisation des innovations pédagogiques(DESCO-A11).[Service des formations, Sous direction des actions éducatives et de la formation des enseignants]
    30.11.1993 - 14.12.1997 :Bureau de la vie scolaire et des initiatives pédagogiques (DEC 2).[Direction des écoles, Sous direction des enseignements]
    Bureau du développement des innovations et de la valorisation de la réussite (DLC E2).[Direction des lycées et collèges, Sous direction des innovations et de la formation continue des enseignants du 2nd degré]
    10.07.1986 - 29.11.1993 :Bureau des innovations pédagogiques et technologies nouvelles (DLC 15).
    [Direction des lycées et collèges, Sous direction des élèves et de l'action éducative et culturelle]
    Bureau des technologies nouvelles, des enseignements artistiques et des actions particulières (DE 14).
    [Direction des écoles, Sous direction de l'innovation et de l'adaptation scolaire]

    Origine :

    Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Direction générale de l'Enseignement scolaire, Département de la Recherche et du Développement, de l'Innovation et de l'Expérimentation (FRAN_NP_003011)

    Description physique :

    189 fichiers répartis dans 5 dossiers totalisant environ 39,6 Mo. archives électroniques

    Lieu de conservation :

    Fontainebleau

    Organisme responsable de l'accès intellectuel :

    Archives nationales